Les conseils vétérinaires les produits en +

Truffe (Pathologie de la)

Humide ou sèche, froide ou chaude, crouteuse, dépigmentée, abîmée, l’état de la truffe de votre chien peut varier alors que celui-ci semble pour le reste en très bonne santé.

A quoi correspondent tous ces aspects ? Quand s’inquiéter ou pas ? Quoi faire en attendant d’aller éventuellement voir votre vétérinaire ?

La truffe de votre chien est froide

  • C’est normal. Si l’état de santé de votre animal est bon, et si par ailleurs il ne montre aucun signe de maladie et que sa température est normale
  • Si elle est très froide après une promenade à l’extérieur en plein hiver, vous n’avez rien à faire de particulier non plus, votre chien va se réchauffer à l’intérieur. Attention, certains animaux de petit gabarit, n’ayant pas de masse corporelle grasse suffisante pour leur permettre de supporter une exposition prolongée au froid ne doivent pas être mis trop longtemps à l’extérieur. Si besoin, réchauffez-le sans le mettre directement au contact du radiateur ou de la bouillotte (pour éviter les brûlures) et sortez-le avec un manteau pour éviter toute hypothermie dès qu’il fait très froid ou si vous avez un chien nu.
  • Si sa truffe est froide alors qu’il fait très chaud par exemple, vérifiez sa température, si votre chien est en dessous de 38,5°C, consultez votre vétérinaire. A partir de 36,5 ou 36°C, il est en hypothermie, il s’agit d’une urgence ! Votre vétérinaire hospitalisera votre animal pour traiter son état et en rechercher la cause.

La truffe de votre chien est chaude

  • Vérifiez sa température, elle doit être entre 38°C et 39°C. C’est peut-être qu’il Il dort à côté de votre feu de cheminée, ou qu’il rentre de l’extérieur s’il fait très chaud et qu’il est resté au soleil. Pensez à la crème solaire avant les expositions à la plage ou en montagne, notamment sur la neige !
  • C’est une période de canicule, Il a eu trop chaud, pensez au matelas rafraichissant et à le faire boire
  • Si sa truffe est chaude et sa température est au-dessus de 38,5°C, consultez votre vétérinaire et surtout si d’autres symptômes sont visibles : écoulement nasal anormal, urines foncées, fatigue inhabituelle…veillez dans ce cas à bien décrire les circonstances de l’apparition de la hausse de température et n’oubliez pas que votre chien peut être en hyperthermie car il a fini votre tablette de chocolat noir mais aussi s’il est atteint de troubles cardiaques, d’une piroplasmose, d’une pancréatite etc !

La truffe de votre chien est humide

Votre chien est en bonne santé. Le mucus présent sur sa truffe la protège et contribue au bon fonctionnement de son odorat

  • Sauf… si elle est très mouillée car votre chien a le nez qui coule ! Ce « jetage » peut être le signe d’une atteinte respiratoire bactérienne ou virale (coryza), ou encore se produire s’il a « respiré » un épillet …
  • Consultez en urgence si ce jetage est rose et mousseux, ce peut être le signe d’un œdème pulmonaire !

La truffe de votre chien est sèche

Il fait très chaud à l’extérieur mais son état général ne montre aucun autre signe anormal. Il n’y a rien à faire de particulier, mais veillez à le faire boire ou à le mouiller régulièrement !!!

Attention aux coups de soleil pour ceux qui ont naturellement la truffe de couleur pâle ou rose…n’oubliez pas la crème solaire ! 

Sa truffe est hyperpigmentée :

Et la couche cornée qui la recouvre est augmentée sur l’ensemble ou une partie : Votre chien peut être atteint d’une hyperkératose (hyperkératose parakératosique de la truffe ou HNPK) c’est-à-dire d’une production excessive de kératine. Cette « croute » excessive peut se craqueler et des infections secondaires apparaître. Ce sont les Labradors, les Dogues de Bordeaux, les Cockers Spaniel, les English Springer Spaniel, ou les Irish Terriers qui sont prédisposés et les plus fréquemment atteints. Mais des carences alimentaires (carence en Zinc) ou certaines maladies auto-immunes  (Pemphigus foliacé),  infectieuses (maladie de Carré)ou encore parasitaires (leishmaniose), peuvent également provoquer une HNPK. La maladie ne se soigne pas mais elle peut être très améliorée avec des traitements locaux (baumes, pommades émollientes ou kératolytiques).

Sa truffe est hypopigmentée, sèche, voire rugueuse, crouteuse, crevassée… : Consultez votre vétérinaire ! Cela peut être le résultat de maladies comme le snow nose (diminution de la pigmentation nasale pendant l’hiver) ou le vitiligo, très bénignes, ou plus ennuyeuses comme un lupus erythémateux (maladie nasale la plus rencontrée chez le chien), une maladie parasitaire comme une aspergillose ou une leishmaniose, infectieuses comme les pyodermites ou encore plus graves comme un mycosis fongoïde ou un lymphome cutané (tumeurs).

Le vitiligo par exemple est une hypomélanose (taux de mélanine faible au niveau de la truffe), c’est-à-dire une dépigmentation causée par une atteinte des mélanocytes par exemple chez certains bergers Belges (Tervueren) ou des Bergers Allemands, des Rottweilers, des Colleys, des Terre Neuve, etc. Ces lésions peuvent aussi se retrouver sur les coussinets plantaires, le pelage ou les griffes. Aucun traitement vraiment efficace n’existe, si ce n’est des traitements locaux sont également nécessaires pour améliorer l’aspect des lésions, faire disparaître la douleur ou l’inconfort. L’exposition solaire est fortement déconseillée, et l’utilisation de crèmes solaires protectrices est recommandée.

Dans ce cas également, l’utilisation d’hydratants (émollients) de baumes kératolytiques (qui diminuent l’épaisseur de la couche cornée) vont être nécessaires. Les applications fréquentes permettent souvent un confort de vie très satisfaisant et de limiter les récidives.

Enfin pour chaque maladie seront utilisés des traitements spécifiques comme des immunomodulateurs pour le lupus cutané par exemple, maladie auto-immune délicate à soigner…

Et pour cas là comme pour tous les autres cas, il est fortement recommandé de consulter votre vétérinaire !

Fermer
Lire plus
    • Espèce
    • Fabricant
    • Marque
    • Type
    • Tranche d'âge
12 Produit(s)
par page