Les conseils vétérinaires les produits en +

Accident (Animal victime d’un)

Les polytraumatismes représentent une des urgences les plus fréquentes chez le chien et le chat  : chutes, chocs, accidents de la voie publique, bagarres avec des congénères, …

Nous allons essayer de vous donner quelques conseils pratiques à mettre en œuvre lors de traumatismes chez un chien ou un chat.

  1. Tout d’abord, en particulier pour les accidents de la voie publique, il faut éviter d’exposer le chien ou le chat à des risques supplémentaires. Dans la mesure du possible, il faut éloigner l’animal accidenté de lieux dangereux tels que route, chemin, étangs … C’est la première mesure à prendre.
  2. Ne pas hésiter à demander de l’aide si nécessaire afin de réaliser les premiers soins plus facilement (déplacer l’animal, appeler le vétérinaire …).
  3. La première question qu’un propriétaire doit se poser est : est-ce que mon chien ou mon chat respire ? En effet s’il ne respire plus, le manque d’oxygène peut provoquer des lésions cérébrales irréversibles pouvant conduire au décès de l’animal. Donc, en premier, vérifier que les voies respiratoires sont bien dégagées de façon à laisser l’air circuler. Pour vérifier que le chien ou le chat respire, il faut observer les mouvements du thorax ou de l’abdomen. On peut également confirmer la respiration en plaçant un objet en verre devant les narines du chien accidenté, qui doit se recouvrir de buée si le chien respire.
  4. Le propriétaire doit parler à son chien et vérifier s’il réagit au son de sa voix, dans le but de vérifier son état de conscience. S’il ne répond pas, il peut essayer de le stimuler en lui caressant la tête ou le corps, ou en lui insufflant de l’air sur les narines ou les oreilles. Rester calme afin de ne pas plus stresser le chien ou le chat. Ne pas le bouger, ni le remuer. Si le chien accidenté ne réagit pas à ces stimuli, c’est qu’il est inconscient.
  5. Rechercher des signes d’hémorragies si l’animal présente des plaies.Une fois ces premiers gestes d’urgence effectués, le propriétaire doit établir comment il va pouvoir transporter son animal et rejoindre une clinique vétérinaire.
  6. Les positions latérale ou sternale de sécurité doivent faciliter la respiration des chiens et des chats accidentés.
  • Position latérale : Animal couché sur le côté, tête placée en extension dans la continuité du cou et langue extériorisée en douceur.
  • Position sternale (à privilégier chez les chiens à « thorax rond » comme les Bouledogues et autres races brachycéphales) : Animal couché sur le ventre, pattes étendues, bouche ouverte et langue sortie.

7. Il faut éviter de trop bouger l’animal poly traumatisé tant qu’un examen approfondi n’est pas réalisé par le vétérinaire. Dans certains cas, il est possible d’utiliser une planche de bois (porte, étagère …) qui peut servir de civière. Recouvrir le chien ou le chat accidenté d’une couverture afin d’éviter les pertes de chaleur.

REMARQUE IMPORTANTE : Le chien ou le chat accidenté peut présenter des troubles du comportement (tendance à mordre, à griffer …) qui correspondent à une réaction de défense consécutive à la douleur ou au stress. Le propriétaire doit en effet se protéger et rester très vigilent.

En conclusion, le premier geste à réaliser face à un chien ou un chat traumatisé est d’appeler immédiatement la structure vétérinaire la plus proche afin que l’animal puisse être pris en charge dès son arrivée. 

Fermer
Lire plus
    • Espèce
    • Fabricant
    • Marque
    • Type
    • Tranche d'âge
5 article(s)
par page