Les conseils vétérinaires les produits en +

Coagulation (Troubles de la)

QU EST-CE QUE LES TROUBLES DE COAGULATION CHEZ LE CHAT ET LE CHIEN ?

Le trouble de la coagulation (ou trouble de l’ hémostase) est une maladie toujours très grave chez le chien et le chat.

La coagulation du sang (qui empêche une hémorragie de se propager) s’effectue en plusieurs temps :

  1. Tout d’abord, les plaquettes sanguines interviennent en s’agglutinant au niveau de la blessure, et forment un petit bouchon (ou clou plaquettaire) qui obture provisoirement la brèche. Si la plaie est de petite taille, cette première réaction suffit pour arrêter l’hémorragie.
  2. Sinon, dans un second temps, une réaction en chaîne aboutit à la formation d’un caillot constitué d’une protéine sanguine spécifique : La fibrine.

CAUSES DES TROUBLES COAGULATION

Les troubles de la coagulation sanguine chez le chien et le chat peuvent être provoqués par des causes diverses :

1/La coagulation intravasculaire disséminée ou CIVD : C’est un syndrome anatomo-clinique caractérisé par une diffusion anormale du processus de coagulation qui doit normalement resté localisé. La CIVD répond à de nombreuses causes :

  • Maladies infectieuses : Bactériennes (bactéries productrices d’endotoxines), virales (Virus de l’hépatite contagieuse du chien, Felv/Fiv chez le chat), Dirofilariose (ou « vers du cœur »).
  • Tumeurs : Hémangiosarcome (tumeur maligne du chien ou du chat d’origine vasculaire, qui peut toucher aussi bien la rate que le foie, la peau ou encore le système nerveux).
  • Affections hépatiques (Hépatite sclérosante)
  • Causes variées comme un coup de chaleur, des traumatismes massifs, un choc anaphylactique, des complications obstétricales …

2/L’hémophilie : Cette maladie rare est la conséquence d’un déficit en certains facteurs de la coagulation. C’est une affection héréditaire qui ne s’exprime totalement que chez les mâles (les femelles sont généralement indemnes de troubles cliniques ) et qui se transmet par les femelles. L’anomalie est porté par le chromosome Xh et atteint les mâles Xh-Y issus d’une femelle conductrice Xh-X. L’hémophilie A (déficit en facteur VIII C), la plus fréquente, s’observe surtout chez le Berger Allemand.

3/Insuffisance hépatique : L’insuffisance hépatique peut provoquer des troubles de l’hémostase par :

  • Diminution de la synthèse des protéines en particulier les facteurs de la coagulation, les antiplastines et les antithrombines.
  • Diminution de l’épuration hépatique des produits de dégradation de la fibrine, des facteurs d’activation de la coagulation et des activateurs du plasminogène.
  • Anomalies métaboliques (déficit en vitamine K, dysfonctionnement plaquettaire ).

4/L’intoxication par les antivitamines K1 fera l’objet d’une étude spéciale sur notre site Dogteur, rubrique Intoxications-Agents physiques, onglet Intoxication par les antivitamines K.

SYMPTOMES DIAGNOSTIC TRAITEMENT

Une mauvaise coagulation se traduit par l’apparition de saignements anormaux (gencives, urines,appareil digestif avec vomissements ou selles hémorragiques, nez), de petites hémorragies de la taille d’une tête d’épingle (pétéchies) sur les babines et le blanc de l’œil ou d’ecchymoses spontanées. Un trouble de la coagulation chez un chien ou un chat est parfois mise à jour lors d’une intervention chirurgicale de convenance (extraction dentaire, stérilisation …) et est à l’origine d’hémorragies multiples et incoercibles.

Un Berger Allemand mâle atteint d’hémophilie peut être affecté par l’apparition brutale d’hématomes (thorax, cuisse), parfois volumineux, infiltrants, responsables de syndromes compressifs et de douleurs parfois intenses. Le volume de l’hématome est souvent spectaculaire par rapport au traumatisme qui lui a donné naissance.

Toute manifestation d’hémorragies ou de troubles plus discrets (pétéchies, ecchymoses, hématomes …) doivent vous conduire à consulter votre vétérinaire au plus tôt afin d’en déterminer la cause et d’initier un traitement rapide.

Devant une suspicion de trouble de la coagulation, le vétérinaire sera amené à explorer ce syndrome en s’aidant de bilans hématologiques ( numération de la formule sanguine, dosage des facteurs de la coagulation, frottis sanguins), et parfois d’une ponction de la moelle osseuse.

L’examen le plus facile à réaliser est le temps de saignement. C’est le temps pendant lequel une petite coupure effectuée dans une région sans poil (creux de l’oreille par exemple) saigne spontanément. Normalement, il est compris entre 3 et 10 minutes.

Le traitement mis en place dépend essentiellement de l’origine des troubles de la coagulation en supprimant la cause qui lui a donné naissance. Il peut faire appel à des médicaments adaptés (corticoïdes, vitamine K….) ou même dans certains cas à une transfusion sanguine.

PREVENTION

Certaines maladies pouvant être à l’origine de troubles de la coagulation peuvent être évitées grâce à la vaccination. C’est le cas par exemple du Felv (virus d’immunodéficience féline) chez le chat.

Les males et femelles Berger Allemand, identifiés comme porteurs du gène de l’hémophilie, seront écartés de la reproduction.

Chez les chats et les chiens, il existe quelques moyens à mettre en place pour les prévenir d’insuffisance hépatique : Statut vaccinal et vermifugation à jour, régime alimentaire adapté en quantité et qualité aux besoins spécifiques de chaque individu, pesée régulière de l’animal.

Fermer
Lire plus

Il n'y a aucun produits correspondant à votre sélection