Les conseils vétérinaires les produits en +

Contraception

QU'EST-CE QUE LA CONTRACEPTION CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT ?

La contraception se définit par l’ensemble des moyens mis en œuvre afin d’éviter la conception lors d’un acte sexuel. En médecine vétérinaire, on s’appliquera à maîtriser la reproduction en empêchant l’acte sexuel (prévention ou inhibition de l’oestrus) ou en intervenant après le coït (avortement provoqué ). La contraception sera obtenue soit par une stérilisation temporaire ou définitive, soit par l’interruption précoce de la gestation.

Les chattes peuvent avoir jusqu’à 10 périodes de chaleur par an, tandis que les chaleurs de la chienne ne se manifestent en moyenne que 2 fois par an. L’âge des premières chaleurs est d’environ 6-7 mois chez les chattes (premières chaleurs dés 4 mois chez certaines) et d’environ 6 ou 7 mois chez les chiennes de petites races et de 12 à 18 mois chez les plus grandes races.

La maturité sexuelle des mâles, caractérisée l’acquisition de testicules fonctionnels produisant de la testostérone, apparaît vers l’âge de 6 mois chez les chats et vers 9-10 mois chez les chiens (ou parfois avant chez les petits gabarits).

STERILISATION TEMPORAIRE OU DEFINITIVE

STERILISATION TEMPORAIRE

  • Chez les mâles :

Contrairement à la stérilisation définitive chirurgicale, la stérilisation médicale est peu efficace et rarement utilisée chez les chats et les chiens mâles. Elle fait appel à l’utilisation de progestagènes qui diminuent la formation des spermatozoïdes et de la progestérone, utilisés essentiellement pour calmer les ardeurs sexuelles des mâles.

Il existe désormais des implants contraceptifs qui agissent quelques semaines après l’implantation, qui doivent être renouvelés tous les 6 mois environ et dont les effets secondaires sont limités.

  • Chez les femelles :

Les progestagènes sont employés pour la prévention ou l’interruption des chaleurs. Sous forme d’injections ou de comprimés, ils doivent être utilisés avec une extrême précaution car ils peuvent être responsables d’effets secondaires parfois très graves pour la santé des chiennes et des chattes : aggravation d’un diabète déjà diagnostiqué, disparition définitive des chaleurs, infection de l’utérus (métrite), facteur déclenchant de l’apparition de tumeurs mammaires …

 Il est préférable de ne pas les utiliser chez les femelles impubères ou celles destinées à la reproduction et l’intervention se fera en dehors des périodes de chaleurs ou au plus tard 2 à 3 jours après en respectant strictement la posologie qui dépend du poids de l’animal.

Ces progestagènes ne devront pas être utilisés sur du long terme.

STERILISATION DEFINITIVE

  • Chez les mâles :

Il existe deux moyens de stériliser définitivement un mâle :

La vasectomie chez les chiens et les chats qui consiste à sectionner les canaux déférents afin d’empêcher les spermatozoïdes d’être expulser lors de la saillie.

La castration chirurgicale est l’acte chirurgical le plus pratiqué ; il consiste en une ablation des deux testicules.

Les chiens et les chats castrés perdent leur instinct sexuel.

La castration définitive des chats et des chiens modifie leur métabolisme et leurs besoins alimentaires avec pour conséquence de favoriser leur tendance à l’embonpoint. Leur alimentation devra être adaptée et comportera une teneur réduite en matières grasses, des protéines de haute valeur nutritives et un taux de fibres suffisant pour assurer leur transit digestif. Leurs poids devra être surveillé attentivement (si possible, une pesée tous les mois dans l’année suivant la castration est recommandée afin d’adapter la qualité et la quantité de l’alimentation).

Il est conseillé de castrer suffisamment tôt afin d’éviter complètement les comportements indésirables,et assez tard pour laisser le temps aux hormones de faire leur travail ( modifications morphologiques importantes chez des chats et défaut de sociabilisation observé parfois chez des chiens castrés précocement) ! Soit vers l’âge de 5 mois chez le chat, 6-7 mois chez le petit chien et 10-12 mois pour les chiens de grandes races.

NB : La castration est obligatoire pour les chiens de 1ère catégorie.

  • Chez les femelles :

Deux interventions sont pratiquées le plus souvent : l’ovariectomie (ablation des ovaires) et l’ovariohystérectomie (ablation des ovaires et de l’utérus), la ligature des trompes étant rarement effectuée.

Cette stérilisation est communément pratiquée vers l’âge de 6-7 mois chez la chatte et avant les premières chaleurs chez la chienne.

Des incontinences urinaires (très rares chez les chattes stérilisées) peuvent survenir chez 5% des chiennes opérées.

De la même façon que chez les mâles castrés, le métabolisme des chiennes et des chattes stérilisées ralentit et une nourriture adaptée sera conseillée afin d’éviter les problèmes de surpoids et d’obésité.

AVORTEMENT PROVOQUE

Il arrive parfois qu’une chatte ou une chienne en chaleur échappe à la surveillance de ses maîtres, se fasse saillir par un mâle et présente une gestation non désirée. L’avortement est également conseillé lorsqu’il y a une différence importante de gabarit entre le mâle et la femelle (mâle beaucoup trop gros avec risque de dystocie au moment de la mise-bas), ou lorsque l’âge trop avancé de la femelle ou son état général pourraient nuire à une gestation et une mise bas dans de bonnes conditions.

Le protocole d’avortement le plus pratiqué  consiste en 2 injections sous-cutanées réalisées par un vétérinaire à 24 heures d’intervalle. Ces injections peuvent être réalisées jusqu’au 45 ème jour après la saillie, mais il est conseillé de les pratiquer au plus tôt. Cet avortement, parfois très coûteux pour les chiennes de grandes tailles, peut favoriser, dans de rares cas, le développement d’infections utérines (pyomètres).

Fermer
Lire plus
    • Espèce
    • Régimes Alimentaires
    • Fabricant
    • Marque
    • Type
    • Taille
    • Tranche d'âge
Articles1 à 50 sur un total de 95
Page :
  1. 1
  2. 2
par page