UNE QUESTION SUR VOTRE ANIMAL ? Contactez notre équipe de vétérinaires expérimentés !

En savoir +

QU’EST-CE QUE LES M.I.C.I CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT ?

Les M.I.C.I sont des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin fréquentes chez les chiens et les chats. Elles correspondent à la maladie de Crohn chez l’humain.

Ces affections chroniques sont consécutives à une hypersensibilité à certains éléments (antigènes) présents dans le tube digestif (aliments, bactéries …).

Cette hypersensibilité provoque un épaississement et une infiltration de la muqueuse intestinale par des cellules inflammatoires. Lorsque cela se produit, les intestins ne sont plus en mesure d’absorber correctement les nutriments et le transit digestif s’accélère.

CAUSES DES M.I.C.I

Il nous faut tout d’abord préciser que la cause exacte des M.I.C.I est aujourd’hui encore inconnue.

Certaines M.I.C.I peuvent être due à une intolérance ou une allergie alimentaire.

Les M.I.C.I chez le chat peuvent être associées à une pancréatite et à une inflammation des voies biliaires (cholangite) : on parle alors de triade féline.

Dans certains cas, les M.I.C.I peuvent être déclenchées par une infestation parasitaire importante (ascaris, trichures, coccidies…).

Certaines races de chiens semblent prédisposées aux M.I.C.I comme les Bergers Allemands.

SYMPTOMES DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DES M.I.C.I

Les principaux symptômes de chats ou de chiens atteints de M.I.C.I sont :

  • Une diarrhée chronique, évoluant depuis plus de 3 semaines.
  • Une perte de poids et des troubles de l’appétit.
  • Des vomissements chroniques et intermittents.
  • Du sang ou du mucus dans les selles.

Nous vous conseillons vivement de consulter votre vétérinaire traitant si votre chien ou votre chat présente une diarrhée persistant depuis plus de 48 heures.

Le diagnostic de M.I.C.I se fera tout d’abord en éliminant l’ensemble des autres pathologies pouvant entraîner vomissements et diarrhées (maladies parasitaires, troubles hormonaux et métaboliques …).

Des examens sanguins (avec en particulier la recherche du taux de vitamine B12 chez le chat, bas en cas de M.I.C.I), coproscopiques et radiographiques peuvent être recommandés mais seule une analyse histologique par biopsie de la muqueuse digestive permet d’obtenir un diagnostic de certitude. La biopsie peut se faire soit par fibroscopie soit par chirurgie abdominale.

Beaucoup de chiens et de chats seront traités grâce à un régime alimentaire spécifique prescrit par le vétérinaire. Le plus souvent, il s’agit d’un régime hypoallergénique, non susceptible de provoquer une réaction et contenant une source de protéines que le chien ou le chat n’a jamais mangé. Ces aliments sont composés de protéines de haute qualité (protéines hydrolysées), facilement assimilables par l’intestin.

La transition alimentaire doit se faire sur plusieurs jours voire même plusieurs semaines car une transition brusque risque d’aggraver les symptômes cliniques.

L’alimentation hypoallergénique doit être donnée sur une période minimum de 3 à 4 mois pour en évaluer son efficacité.

Parfois l’utilisation de corticoïdes ou d’antibiotiques seront nécessaires pour stabiliser cette affection.

La guérison n’est parfois pas spontanée et peut être très longue. Dans certains cas, les M.I.C.I ne peuvent être que contrôlées mais la plupart des animaux atteints ont une bonne qualité de vie après un diagnostic de M.I.C.I.

PREVENTION

Toutes causes susceptibles d’entrainer des troubles digestifs chez le chien et le chat doivent être éliminées. Une alimentation physiologique de qualité et une vermifugation régulière (une fois par mois chez le chiot et le chaton jusqu’à l’âge de 6 mois, puis 4 fois par an ) doivent être la règle.

87 articles

Page
par page
Par ordre décroissant

87 articles

Page
par page
Par ordre décroissant