Les conseils vétérinaires les produits en +

Vaginite

QU'EST-CE QUE LA VAGINITE CHEZ LA CHIENNE ?

La vaginite de la chienne se définit comme une inflammation du vagin, affection de l’appareil génital relativement fréquente, pouvant atteindre les chiennes de tout âge. Elles peuvent être à l’origine de cystites, de métrites (infections utérines) mais aussi parfois d’ une baisse de la fertilité.

CAUSES DE LA VAGINITE CHEZ LA CHIENNE

Le vagin de la chienne est particulièrement long par rapport à la taille de l’utérus : de 5 à 20 cm suivant le format de la chienne, il a une forme anatomique en L renversé, avec un rétrécissement entre le vagin et le vestibule, à l’origine d’une rétention des sécrétions vaginales favorisant les vaginites. Les replis cutanés de la zone périanale (encore plus marqués chez une chienne « à plis » et en surpoids) sont des facteurs favorisants.

La cause principale de vaginite chez la chienne est le plus souvent infectieuse et bactérienne ( Staphylocoques, streptocoques, Escherichia Coli). D’autres facteurs peuvent la déclencher : tumeur de la vulve et du vagin, corps étrangers (épillets), anomalies congénitales (rétrécissement vulvaire ou vaginal, sténose …).

Chez une chienne impubère, des vaginites consécutives à un déséquilibre de la flore vaginale peuvent se développer.

L’inflammation induite par la vaginite provoque souvent un léchage constant de la part de la chienne atteinte qui entretient une dermite vulvaire chronique.

SYMPTOMES DIAGNOSTIC TRAITEMENT

Le signe principal de la vaginite d’une chienne est le léchage fréquent et constant de la zone péri vulvaire qui se retrouvera encore plus inflammée. Un écoulement muqueux pouvant devenir purulent peut être observé.

Les vaginites peuvent provoquer des cystites ou même des infections utérines (métrites) dans de rares cas.

Le diagnostic de vaginite posée par le vétérinaire reposera sur l’examen du vagin qui peut se faire grâce à l’utilisation d’un vaginoscope, et d’une palpation manuelle à la recherche de corps étrangers, tumeurs, … Une analyse d’urines peut également être effectuée afin d’éliminer une cause de cystite sous-jacente.

Le vétérinaire traitant de la chienne atteinte de cette pathologie pourra proposer un traitement local (antisepsie vaginale réalisée grâce à des irrigations de solutions tièdes d’antiseptiques locaux). L’antibiothérapie générale par voie orale n’est pas toujours nécessaire.

Chez les femelles impubères, les vaginites peuvent rétrocéder spontanément après les premières chaleurs.

PREVENTION

Il est important de traiter la vaginite avant la saillie d’une chienne reproductrice, car elle peut provoquer une infertilité due à l’action spermicide de certaines bactéries, des antibiotiques ou des antiseptiques locaux utilisés comme traitement. De plus, les mâles reproducteurs risqueraient de contaminer d’autres chiennes lors de saillies ultérieures.

Fermer
Lire plus
    • Espèce
    • Fabricant
    • Marque
    • Type
3 Produit(s)
par page