Les conseils vétérinaires les produits en +

Dermatite par intolérance/allergie alimentaire

L’allergie alimentaire est une réaction de défense de l’organisme en réponse à des composants des aliments, en l’occurrence des protéines… C’est un peu comme si l’organisme prenait ces protéines pour des ennemis et réagissait en les attaquant avec ses défenses immunitaires.

Quand parle-t-on d’allergie alimentaire chez nos animaux de compagnie ?

Lorsque l’on observe des démangeaisons, des pertes de poil et un animal qui sent mauvais, l’on doit se poser la question …

En effet, une allergie alimentaire va provoquer du prurit (des démangeaisons) et très rarement autre chose, sur le corps, les pattes, le museau, dans les oreilles...

Ensuite, avec le temps, apparaissent des lésions : des rougeurs (inflammation), une chute de poils (alopécie) et des plaies assorties à des conséquences de type odorant (séborrhée) et même des infections peuvent apparaître (pyodermite)… On observe des réactions en général cutanées aussi mais parfois des réactions digestives… Ce sont des protéines qui provoquent ces allergies. Il s’agit principalement des protéines de bœuf ou de poulet, donc contenues dans la viande, mais aussi celles contenues dans les produits laitiers (lait, beurre et fromage)… Ce sont également des protéines contenues dans le poisson pour les chats. Ce ne sont quasiment jamais des protéines contenues dans des céréales

Comment faire face à une allergie alimentaire ?

L’hypothèse d’une allergie alimentaire est établie par défaut par le vétérinaire lorsqu’aucune autre cause ne semble possible et qu’aucun parasite n’est visible. Une fois ces causes éliminées, si vous observez des signes d’allergie, la seule méthode pour établir l’existence d’un coupable dans l’aliment est de pratiquer une méthode d’éviction. Car malheureusement il n’existe pas encore de test sanguin ni cutané fiable à 100% pour détecter un allergène alimentaire. Le diagnostic se fait donc bien par l’exclusion des autres hypothèses et en mettant en place un régime alimentaire strict dit « d’éviction » : c’est-à-dire qui ne contient pas la source protéique supposée responsable de l’allergie, le bœuf par exemple…On utilise pour cela des aliments hypoallergéniques. Pour cela on arrête l’aliment qui est supposé provoquer l’allergie et l’on attend quelques semaines que les signes cutanés disparaissent. Si par la suite, l’on veut savoir quel était le composant responsable, il faudra réintroduire les différents aliments les uns après les autres. 

Que faire chez soi face à une possible allergie alimentaire ?

Vous pouvez essayer un régime alimentaire uniquement à base de croquettes hypo- ou anallergéniques… Certaines croquettes sont précisément formulées pour ces soucis : Découvrez les gammes spéciales hypoallergéniques Royal CaninHill'sSpecificVirbac et ProPlan.

Par exemple :

Le Purina Proplan Canine Hypoallergenic ou Purina Proplan Feline Hypoallergenic ; 

Le Royal Canin Diet Dog Hypoallergénique DR21 ou le Royal Canin Diet Cat Hypoallergenic DR25Ou encore le Royal Canin Dog Anallergenic AN18

Les aliments non hypoalergéniques existent également en version humide (pâtée) :

Royal Canin diet dog Hypoallergenic boite

Attention, les protéines allergisantes peuvent se trouver aussi dans la nourriture ménagère ou le barf. Il est beaucoup plus facile de trouver à quoi votre animal est allergique si l’on sait quelles protéines l’aliment contient… d’où l’intérêt des croquettes « haut de gamme » ou « premium » contenant une seule source de protéines

Ne privez pas pour autant votre animal de friandises : il existe des friandises hypoallaergéniques

Fermer
Lire plus
    • Espèce
    • Fabricant
    • Marque
    • Type
    • Taille
    • Tranche d'âge
Articles 1 à 50 sur un total de 110
Page :
  1. 1
  2. 2
  3. 3
par page