Les conseils vétérinaires les produits en +

Douleur

Lorsque votre chien ou votre chat a mal, certains signes physiques et psychiques apparaissent et doivent vous faire réagir rapidement.

Quelles sont les prinicpales causes de douleurs chez le chien et le chat ?

Les troubles les plus fréquents à l’origine de douleur chez le chien et le chat sont :

  • maladies
  • plaies
  • fractures
  • arthrose
  • cancer
  • allergies

Les origines des douleurs sont multiples et doivent inciter à consulter un vétérinaire rapidement afin de comprendre l’origine de la douleur, de la soigner et de soulager le chien ou le chat au plus tôt.

Principaux signes de la douleur chez le chien et le chat

Les signes de douleur chez le chien ou le chat peuvent varier selon sa tolérance à l’inconfort et selon son tempérament. Ils souffrent souvent en silence et s’isole par instinct de survie. En effet, dans la nature, un animal qui souffre est une proie facile pour les prédateurs. Bien que difficiles parfois à mettre en évidence, certains indices peuvent nous alerter et nous conduire à une consultation chez le vétérinaire.

1/LES SYMPTÔMES PHYSIQUES

  • Les gémissements : Votre chien ou un chat peut gémir ou se plaindre en votre présence ou lorsqu’il est seul, de façon à manifester une douleur. Des cris peuvent se produire face à une douleur aigue et intense lorsque vous touchez un endroit sensible.
  • Le léchage : Un chien qui souffre aura tendance à lécher le membre ou la partie douloureuse de son corps. Cette attitude apaisante est parfois compulsive. Cette souffrance peut s’exprimer par des TOC (troubles obsessionnels compulsifs) qui peuvent amener le chien à se lécher jusqu’à se blesser.
  • Le regard triste inhabituel : Le regard d’un chien qui souffre change ; ses yeux peuvent être rouges, ses pupilles dilatées. Le chien douloureux peut se frotter les yeux ou chercher à les fermer.
  • Une agitation : Le chien ou le chat ne sait plus dans quelle position s’installer. Il a tendance à se lever, se coucher, s’asseoir en changeant régulièrement de position.
  • Des halètements : Si votre animalse met à haleter excessivement (comportement normal après l’effort), cela peut être due à une douleur, une maladie voire un stress important.
  • Une boiterie : associée à une douleur à un membre.
  • La queue basse doit être considérée comme un symptôme de souffrance ainsi qu’une démarche inhabituelle avec le dos rond et la tête basse.
  • La position de la prière (pattes avant au sol et haut du cops penché en avant) exprime le plus souvent une douleur ventrale.

2/LES SYMPTÔMES COMPORTEMENTAUX

  • La fatigue et l’abattement : La douleur peut rendre votre animal prostré, abattu, fatigué. Il s’isole dans un endroit calme et retiré ou au contraire peut chercher votre attention de façon inhabituelle.
  • Une perte d’appétit : Soyez attentifs si votre animal, habituellement joyeux et excité lors des repas, boude sa gamelle ou refuse de se nourrir.
  • Une agressivité et une irritabilité : Un chien ou un chat qui souffre peut refuser d’être touché et peut grogner de façon inhabituelle lorsque vous l’approchez.

Que faire lorsque ces signes apparaissent ?

Aucune douleur n’est normale ou acceptable. Il ne faut jamais la laisser s’installer. C’est un signe d’alerte qui doit vous conduire à consulter votre vétérinaire sans tarder afin de lui prescrire un traitement adapté aux causes de la douleur et à la douleur elle-même, traitement qui comprendra le plus souvent des anti-inflammatoires .Ne laissez pas votre chien souffrir quelle qu’en soit la raison. Face à la douleur, certains chien peuvent développer un sentiment de stress et d’angoisse allant jusqu’à la dépression.

En attendant la visite chez le vétérinaire, vous pouvez aménager à votre chien un espace calme et tranquille, à l’abri de la chaleur et des courants d’air. Laissez le se reposer (en tenant notamment les enfants à l’écart). Evitez de le toucher s’il ne le souhaite pas.

Ne jamais donner d’anti-douleur ni aucune forme de médicaments (même un traitement déjà prescrit par le passé). Aspirine, Ibuprofène, Paracétamol sont très toxiques pour les chiens.

Aidez votre chien à manger et à boire s’il a des difficultés à atteindre sa gamelle. Et enfin, si vous le pouvez et en fonction de la gravité des symptômes, portez-le et déposez le dans la voiture pour vous rendre chez votre vétérinaire.

Fermer
Lire plus
    • Espèce
    • Fabricant
    • Marque
    • Type
    • Taille
    • Tranche d'âge
10 Produit(s)
par page