Les conseils vétérinaires les produits en +

Brulûres

QU'EST-CE QU'UNE BRÛLURE ?

Une brûlure est une lésion locale produite par l’action de la chaleur.Elle se différencie des autres plaies par deux caractéristiques : la destruction rapide des tissus cutanés et la perte de fluides.

Les brûlures chez le chien et le chat sont classées en fonction de leur profondeur :

  • Les brûlures superficielles (premier degré) ne touchent que l’épiderme (couche superficielle de la peau) et provoquent un rougissement. La peau récupère rapidement et la guérison complète aura lieu en 1 ou 2 semaines.
  • Les brûlures intermédiaires (deuxième degré) atteignent en plus une partie du derme entraînant l’apparition des classiques « ampoules » qui guérissent en 2 à 3 semaines.
  • Les brûlures profondes (troisième degré) intéressent la totalité de l’épaisseur cutanée (épiderme et derme) et même parfois des tissus plus profonds : muscles, graisse, tendons, nerfs, os … Leur traitement est obligatoirement chirurgical.

Si la surface détruite dépasse 15% de la surface corporelle, un risque de choc est à craindre avec son cortège de désordres (respiratoires, rénaux, …) ; si elle dépasse 30%, le pronostic vital est en jeu.

CAUSES DES BRÛLURES CHEZ LES CHIENS ET ES CHATS

Les causes de brûlures sont très nombreuses :

  1. Exposition prolongée au soleil : Chez les chiens et les chats à pelage ras et clair, on peut observer des brûlures localisées le plus souvent sur la truffe, les paupières, la tête ou l’extrémité des oreilles.
  2. Les liquides brûlants : Il est assez fréquent par exemple que de l’huile bouillante se renverse sur un chien ou un chat se trouvant dans la cuisine.
  3. Les flammes ou les explosions
  4. Les frottements : Lors d’accidents de la voie publique, il est fréquent d’observer des lésions cutanées liées à l’effet abrasif du bitume sur lequel frotte le corps du chien ou du chat lorsqu’il est traîné au moment de l’accident.
  5. Les agents physiques tels que radiateurs, gaz ou vapeurs toxiques …mais la glace aussi peut provoquer des brûlures.
  6. Les substances chimiques comme les acides ou produits caustiques contenus dans certains produits ménagers (déboucheurs de canalisation, dissolvants de peinture, vernis …).
  7. L’électricité a un effet thermique provoquant des brûlures : on peut observer chez le chiot qui mord un fil électrique, des lésions au niveau des lèvres, de la bouche, de la langue ou du nez.

SYMPTÔMES DIAGNOSTIC TRAITEMENT DES BRÛLURES DU CHIEN ET DU CHAT

Le diagnostic peut être difficile si le propriétaire du chat ou du chien brûlé n’a pu observer l’accident car les poils peuvent masquer les lésions pendant plusieurs jours. On pourra observer des placards plus ou moins étendus et desséchés pouvant masquer une infection profonde. Les surinfections surviennent au bout de quelques heures ou de quelques jours.

Les brûlures peuvent provoquer :

  • Une douleur locale intense (surtout si la brûlure est superficielle), la formation d’ampoules et la perte de liquide corporel,
  • un état de choc (lié à la douleur, la perte de fluides et la surinfection),
  • des complications respiratoires (inhalation de produits toxiques ou électrocutions pouvant parfois provoquer un œdème pulmonaire),
  • des troubles digestifs (vomissements, ulcères digestifs liés au stress) …

La gravité d’une brûlure est toujours plus importante si elle est située sur le périnée, le nez, les oreilles ou le bout des pattes.

Quelque soit le type de brûlure, il faut que le propriétaire du chien ou du chat le montre à son vétérinaire traitant (en urgence ou pas en fonction de la gravité) pour qu’il lui administre des analgésiques, des antibiotiques et pour qu’il évalue les lésions. Seul un vétérinaire peut évaluer si un traitement local suffit ou s’il faut prévoir un traitement plus intense ( chirurgie notamment).

LES PREMIERS GESTES A EFFECTUER EN CAS DE BRÛLURES

  • La première mesure à prendre est d’éloigner le chien ou le chat de la source thermique. Par exemple, le chat, très agile, est capable de monter sur de nombreux meubles et en particulier sur la cuisinière lorsque celle-ci est allumée. Pour éviter ce genre d’accidents, ne faites pas rentrer votre animal dans la cuisine lorsque vous préparez les repas.
  • Le propriétaire du chien ou du chat doit se protéger afin d’éviter de s’exposer aux mêmes risques et aux mêmes lésions que son animal.
  • Il faut recommander, lorsque c’est possible, d’appliquer une grande quantité d’eau à température ambiante, fraîche ou même froide sur les lésions. Sauf dans le cas de brûlures dues à des liquides inflammables (essence, gasoil, kérosène, alcool …) car l’application d’eau risque alors de répandre ce liquide toxique sur tout le corps de l’animal. Il vaut mieux ne pas verser l’eau directement sur la brûlure mais juste à côté en la faisant couler pendant 15 à 20 minutes afin d’abaisser la température de la zone brûlée.
  • Appliquer ensuite des compresses stériles trempées dans du sérum physiologique.
  • L’application de crèmes hydratantes, de pommades ou de tout autre produit du même type n’est pas très efficace dans cette première phase des soins.
  • En cas de brûlure par des substances caustiques (qui restent actifs tant qu’ils sont en contact avec la peau), il faut impérativement nettoyer et laver toute la surface corporelle concernée pour les éliminer au maximum. Toujours porter des gants pour laver et rincer les zones affectées.
Fermer
Lire plus
    • Espèce
    • Fabricant
    • Marque
    • Type
    • Tranche d'âge
7 article(s)
par page