Les conseils vétérinaires les produits en +

Diabète

Le chien ou le chat peut être affecté par deux types différents de diabète : le diabète sucré et le diabète insipide, tous deux résultant d’un défaut de sécrétion d’une hormone.Nous traiterons ici le diabète sucré qui est le plus fréquent.

QU'EST-CE QUE LE DIABETE SUCRE CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT ?

Chez un chien ou un chat en bonne santé, lors du repas, les aliments sont métabolisés en nutriments assimilés par l’organisme, en particulier du glucose. Le glucose est absorbé, circule et fournit l’énergie disponible pour les cellules.Il est ensuite stocké sous forme de graisses dans les cellules adipeuses grâce à l’action de l’insuline, hormone secrétée par le pancréas (organe situé proche de l’estomac).

L’insuline aide le sucre à entrer dans les cellules, et règle ainsi le taux de sucre dans le sang (glycémie). Lorsque l’organisme du chien ou du chat ne produit plus ou pas assez d’insuline et que ses niveaux sont trop faibles, la glycémie augmente (hyperglycémie). On parle alors de diabète sucré.

CAUSES DU DIABETE SUCRE CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT

Le diabète sucré se rencontre plus fréquemment chez les chiens âgés, les femelles non stérilisées, et les chats en surpoids.

Plus rarement, certains chiens et chats peuvent développer un diabète lorsqu’ils sont jeunes : prédisposition génétique (teckel,yorkshire, colley, pékinois, pinscher, caniche…) Il s’agit d’un diabète juvénile, de type 1, « insulinodépendant » du à un défaut précoce et grave de sécrétion d’insuline.

Le nombre de chiens et de chats en surpoids est en augmentation.L’obésité est une cause favorisante de ce diabète dit « gras » ou de type 2, insulino-résistant, caractérisé par un taux d’insuline dans le sang normal à augmenté, mais dont les cellules ne répondent pas bien à l’hormone.

Le diabète de type 3, ou « maigre », se caractérise par un taux trop bas d’insuline dans le sang. Ce type est souvent le stade ultime d’un diabète de type 2, lorsque les cellules du pancréas sont abaissées.

Le syndrome de Cushing (du à un déséquilibre des hormones stéroïdiennes), la pancréatite, ou l’administration antérieure de certains médicaments peuvent être des facteurs favorisants et déclenchants du diabète sucré.

SYMPTÔMES DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DU DIABETE CHEZ LE CHIEN ET CHAT

La soif, l’abondance des urines (syndrome polyuro-polydypsique) et la glycémie élevée à jeun comme après un repas sont caractéristiques du diabète sucré. Si la glycémie dépasse 1.8g/l (la normale étant d’environ 1g/l à jeun chez le chat et le chien, comme chez l’humain), du glucose apparaît dans les urines (glycosurie).

D’autres signes peuvent être visibles comme un amaigrissement malgré un appétit normal voire augmenté, des infections urinaires, des pathologies rénales ou hépatiques, des troubles oculaires (cataracte).

Non ou mal traité, le diabète prive l’organisme de l’approvisionnement énergétique fourni par le glucose. L’ organisme réagit en utilisant les protéines et les réserves de graisse pour fournir l’énergie nécessaire. L’utilisation de la graisse stockée conduit à la production de substances appelées corps cétoniques. Une accumulation de corps cétoniques peut conduire le chien ou le chat diabétique à un état clinique très grave appelé acidocétose diabétique, urgence médicale nécessitant des soins intensifs.

Le diabète est diagnostiqué par votre vétérinaire grâce à un examen clinique minutieux, suivi de bilans sanguins et urinaires. Des niveaux excessifs de sucre dans le sang et les urines sont souvent évocateurs du diabète. Attention, d’autres facteurs peuvent contribuer à augmenter la glycémie à jeun de façon significative comme le stress.

Si le diabète est diagnostiqué à un stade précoce de son évolution, il suffira presque toujours d’adapter le régime alimentaire du chien ou du chat en lui proposant une alimentation riche en protéines très digestes et de haute qualité, en fibres, et pauvre en sucre dits rapides. En effet, contrôler et se préoccuper du surpoids, permet dans de nombreux cas d’éviter l’évolution du diabète vers des stades supérieurs, nécessitant alors un traitement médical.

Si le diabète sucré est diagnostiqué à un stade plus avancé, le vétérinaire pourra prescrire des injections par voie sous-cutanée d’insuline (le plus souvent 2 injections effectuées matin et soir et espacées de 12 heures) pour aider l’organisme à équilibrer le taux de sucre dans le sang en favorisant son absorption. Il faudra doser de façon très précise les injections afin d’éviter les excès d’insuline (provoquant  une hypoglycémie se manifestant par un abattement sévère pouvant conduire à l’apparition de tremblements voire de crises convulsives) ou un défaut d’insuline (qui ne corrigerait pas les problèmes). Pour cela, des seringues très précises et adaptées à ces injections sont indispensables.Le dosage d’insuline sera adapté par le vétérinaire en fonction de la réponse clinique et des tests sanguins.Une analyse d’urine doit également être effectuée régulièrement afin de détecter la présence de corps cétoniques.

La plupart des chiens ou des chats répondent très bien au traitement et peuvent avoir une très bonne qualité de vie. Le diabète chez les chats peut être temporaire, ne nécessitant un traitement que pendant 3 à 6 mois, à condition que le problème sous-jacent (obésité, pancréatite ) soit supprimé. Chez beaucoup de chiens ou de chats, un traitement pendant toute la vie est nécessaire.

En plus de l’insuline, il est important de modifier l’alimentation du chien ou du chat diabétique. Votre vétérinaire saura vous prescrire une alimentation diététique particulière pour adapter au mieux ses besoins alimentaires spécifiques.

SURVEILLANCE DU CHIEN OU DU CHAT DIABETIQUE A LA MAISON

De nombreux para mètres peuvent être mesurés et observés à la maison pour aider à la surveillance de votre animal diabétique :

  • quantité d’eau consommée
  • fréquence et volume des urines
  • appétit, contrôle régulier du poids
  • comportement( tremblements ou frissons en cas d’hypoglycémie …)
  • troubles digestifs (diarrhées, vomissements, nausées …)

Il est important que les chiens et les chats diabétiques fassent de l’exercice régulièrement de façon à maintenir leur poids de forme et à maintenir une glycémie plus stable.Evitez les efforts trop violents qui pourraient entraîner une hypoglycémie.

Les friandises entre les repas sont à éviter.

La stérilisation des chiennes entières est recommandée : en effet, la sécrétion de progestérone interfère dans la sécrétion d’insuline et de ce fait, le diabète est encore plus difficile à être maîtriser.

Pour conclure, nous insisterons sur la surveillance régulière du poids de forme de votre chien ou de votre chat, grâce à une alimentation physiologique adaptée à votre animal. Il faut impérativement éviter le surpoids. La multiplication des gammes d’aliments de qualité disponibles et efficaces pour la perte de poids chez le chien et le chat rend cette mission beaucoup plus facile.

Fermer
Lire plus
    • Espèce
    • Fabricant
    • Marque
    • Type
    • Taille
    • Tranche d'âge
35 Produit(s)
par page