Les conseils vétérinaires les produits en +

L'Herpelysine est un complément alimentaire pour chat à base de L-Lysine.

Marque

Herpelysine

Fabricant

MP labo

Espèce

Chats

Soyez le premier à commenter ce produit

12,78 €
Référence : 620
Livraison Entre 3 et 5 jours
  • Description
  • Conditionnement
  • Composition
  • Mode d'emploi
  • Avis Clients
  • Avis Dogteur

L'herpelysine est un aliment complémentaire en supplément au traitement des chats atteints d'HERPESVIROSE.

L'arginine est un acide aminé indispensable à la croissance et à la réplication de l'herpès virus.

La L-lysine entre en compétition avec l'arginine auprès de l'herpès virus diminuant sa croissance et sa réplication.

Boite de 100 gelules
L-lysine HCL : 250 mg
Excipient qsp : 1 gélule
Pilulier de 100 gélules
Chatons : une gélule par jour Chats : une gélule matin et soir Possibilité de doubler la dose selon l'avis du vétérinaire. Chez le chaton
En général par cures de un mois renouvelables.
A faire avaler directement au cours du repas ou ouverte dans la nourriture.
En préventif pendant 1 à 2 semaines avant et après l'exposition à un stress susceptible de réactiver le virus (corticothérapie, déménagement, mise bas, exposition ...).
De très nombreux chats sont infectés par l'herpès virus félin (HVF-1) responsable de l'une des plus sévères maladies respiratoires du chat : la rhinotrachéite infectieuse féline.
Les symptômes sont variés :
- atteinte des voies aériennes supérieures (rhinite, toux)
- atteinte oculaire (conjonctivite, chémosis, kératite)
- atteinte de l'état général (fièvre, anorexie, abattement).
Après la primo-infection, le virus herpétique se loge dans le ganglion trigéminé et y demeure dans 80 % des cas pendant toute la vie du chat infecté. La population féline est donc le réservoir viral principal vu que le virus est fragile et ne survit pas plus de 12 à 18 heures dans le milieu extérieur.
La réactivation du virus chez ces porteurs latents a lieu fréquemment à la faveur d'un stress (gestation, mise bas, exposition, maladie, changement d'environnement...) ou à la suite d'une injection de corticoïdes. Un pour cent des porteurs latents excrète du virus en permanence (1,2).