Les conseils vétérinaires les produits en +

Incontinence urinaire

QU'EST-CE QUE L'INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LE CHAT ET LE CHIEN ?

L’incontinence urinaire se définit comme une perte du contrôle volontaire de l’émission des urines (la miction) chez les chiens et les chats. L’incontinence urinaire peut être intermittente ou permanente.

Il est très important de ne pas confondre l’incontinence avec la perte urinaire provoquée par des cystites ou avec l’augmentation importante des urines chez des animaux souffrants de diabète sucré ou d’insuffisance rénale chronique.

NB : Ne pas confondre également l’incontinence urinaire avec l’énurésie, qui se définit comme une miction nocturne normale mais involontaire et inconsciente, survenant pendant le sommeil, symptôme d’un déséquilibre psychique. Sa reconnaissance en médecine vétérinaire doit être interprétée avec beaucoup de prudence et la recherche d’une incontinence vraie devra toujours précéder le diagnostic d’énurésie. Chez le chien âgé, les mictions (associées souvent avec des défécations) dans les locaux d’habitation, la niche ou le panier, traduisent d’un trouble du comportement souvent associé à un état dépressif avec une indifférence à l’environnement. Ce cas devra être pris en charge par le vétérinaire traitant du chat ou du chien, voire par un vétérinaire comportementaliste.

CAUSES DE L'INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LE CHAT ET LE CHIEN

L’urine est fabriquée par les reins après une filtration du sang. Elle sort ensuite des reins pour rejoindre la vessie par les uretères qui sont comme des tuyaux de petite taille qui relient les reins à la vessie.

 Les causes d’incontinence urinaire peuvent être nombreuses. Elles peuvent résulter :

  • soit d’une lésion neurologique se situant au niveau du cerveau (hémorragie, tumeur), de la colonne vertébrale (hernie discale, fracture, tumeur) ou de la vessie (inflammation chronique, tumeur)
  • soit d’anomalies congénitales ou acquises de l’appareil urinaire : ectopie urétérale (l’uretère ne débouche pas dans la vessie ce qui se traduit par des pertes involontaires d’urines goutte à goutte, principale cause d’incontinence chez les jeunes chiens ).
  • soit d’un déséquilibre hormonal (conséquence de l’ovariectomie), obstruction urétrale (calculs, tumeur) ou séquelles d’intervention chirurgicale.

SYMPTOMES DIAGNOSTIC TRAITEMENT

Le symptôme caractéristique de l’incontinence est que les chiens et les chats,ne se rendent pas compte qu’ils urinent et laissent des traces dans la maison. Ils urinent sans se mettre en position. L’incontinence urinaire est à différencier de la malpropreté urinaire, rencontrée chez certains chiots qui n’auraient pas encore appris la propreté.

Les fuites urinaires peuvent être continues (pendant le jeu, la promenade …) ou intermittentes. Il semblerait que les femelles soient plus atteintes que les mâles, probablement parce que l’urètre ( petit canal qui transporte l’urine de la vessie vers l’extérieur) est plus court.

Le chien ou un chat incontinent peut présenter une odeur d’urine caractéristique consécutive aux poils souillés et se lécher frénétiquement l’arrière train.

Si vous détecter une incontinence chez votre chien ou chez votre chat, il est nécessaire de consulter un vétérinaire pour qu’il en détermine la cause. Son diagnostic peut être affiné par des analyses d’urines et sanguines et par des radiographies ou échographies.

Le traitement varie évidemment en fonction de la cause et peut être médical ou chirurgical (calculs, uretère ectopique …).Certains médicaments peuvent redonner du tonus au sphincter urétral.

PREVENTION

L’incontinence urinaire est favorisée par l’obésité.

Des mesures simples de prévention doivent être mises en place dés le plus jeune âge de nos chiens et de nos chats afin d’éviter le surpoids et l’obésité :

  • Alimentation physiologique équilibrée en qualité et en quantité (respecter les rations journalières)
  • Ne pas abuser des friandises
  • Activité physique régulière
  • Pesée du chien et du chat de façon systématique, à intervalles de temps réguliers : tous les mois jusqu’à 8 mois chez le chiot et le chaton puis tous les 3 mois ; tous les mois pendant au moins 6 mois après la stérilisation (avec la mise en place d’une alimentation spécialement adaptés aux animaux stérilisés); 
Fermer
Lire plus
    • Espèce
    • Fabricant
    • Marque
    • Type
    • Taille
    • Tranche d'âge
22 article(s)
par page