Les conseils vétérinaires les produits en +

Insuffisance hépatique-Cirrhose

QU’EST-CE QUE L INSUFFISANCE HEPATIQUE CHEZ LE CHAT ET CHIEN ?

Le foie, situé en arrière du diaphragme, est la plus volumineuse glande de l’organisme. Il assure la sécrétion de la bile nécessaire à la bonne digestion des graisses, intervient dans de nombreux métabolismes (protéines, lipides, vitamines, minéraux), synthétise certaines protéines nécessaires à la coagulation sanguine et possède une fonction antitoxique en neutralisant et en décomposant les toxines afin de faciliter leur élimination par les reins.

L’insuffisance hépatique est une diminution progressive (forme chronique) ou brutale (forme aigue) des fonctions du foie. Du fait de l’énorme capacité de compensation de cette glande (le foie peut se régénérer facilement contrairement à d’autres organes comme les reins), les symptômes cliniques n’apparaissent que lorsque plus de 70% du foie est lésé.

CAUSES DE L'INSUFFISANCE HEPATIQUE CHEZ LE CHIEN ET LE CHAT

Les hépatites (maladie du foie) peuvent avoir des causes multiples :

1/Traumatisme :

Suite à un choc violent au niveau de l’abdomen (accidents de la voie publique, coups, chutes, …) la structure anatomique du foie peut être lésée et provoquer des insuffisances hépatiques d’évolution rapide et parfois mortelles.

2/Causes infectieuses et parasitaires :

  • Virus : Hépatite de Rubarth chez le chien, Virus de la PIF (Péritonite Infectieuse Féline) chez le chat …
  • Bactéries : Leptospires, Salmonelles, Escherishia coli …
  • Coccidies : Toxoplasmose
  • Dirofilariose : Les vers du cœur peuvent empêcher le foie d’être irrigué normalement.

3/Causes toxiques : 

Un certain nombre de médicaments peuvent être à l’origine d’insuffisances hépatiques : anticonvulsivants, antibiotiques, anti inflammatoires avec en particulier le Paracétamol particulièrement toxique chez le chat et le chien …)

La consommation de certaines plantes, moisissures, champignons ou l’ingestion de produits chimiques environnementaux (pesticides et produits d’entretien des pelouses …).

4/Prédisposition génétique :

Dans certaines races (Bedlington terrier, Doberman, Westie, Dalmatien ), les insuffisances hépatiques sont liées à une accumulation anormale de cuivre dans le foie.

5/Anomalies circulatoires :

Etats de choc, hémorragies brutales et massives

6/Inflammations de voisinage :

Pancréatites ou colites aigues …

7/Tumeurs du foie

8/Lipidose hépatique du chat :

Il s’agit d’une surcharge du foie par les lipides (foie gras) qui affecte le plus souvent des chats souffrant d’embonpoint ou d’obésité.

SYMPTÔMES DIAGNOSTIC ET TRAITEMENT DE L INSUFFISANCE HEPATIQUE

De part l’importance du foie dans tous les processus biochimiques, hormonaux et sanguins nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme, les insuffisances hépatiques peuvent affecter un grand nombre d’organes et donc engendrer des symptômes très variés qui n’apparaissent qu’avec la destruction de plus de 70% de la masse hépatique.

Le tableau clinique est assez peu spécifique mais toujours alarmant en raison de la diversité et de l’importance vitale des fonctions hépatiques :

  • Troubles digestifs : diminution de l’appétit voire anorexie totale, vomissements et diarrhées parfois hémorragiques, polyuro-polydypsie (augmentation de la soif et du volume des urines émises).
  • Troubles nerveux (dus à une accumulation de toxines dans le sang affectant le cerveau) : Troubles de l’équilibre, altération de la conscience voire prostration ou coma lors d’encéphalose hépatique, convulsions …
  • Peau et muqueuses ictériques (coloration jaune franc )
  • Dilatation abdominale (ascite)
  • Ecchymoses ou saignements des gencives

L’insuffisance hépatique nécessite une hospitalisation d’urgence en clinique vétérinaire et un traitement intensif. Le vétérinaire pourra être amené à des examens complémentaires (bilans sanguins, radiographies et échographies, biopsies du foie …)

Toujours grave, le pronostic de l’insuffisance hépatique du chien et du chat dépend des valeurs biochimiques et de la réponse aux divers traitements.

L’évolution terminale d’une hépatite chronique est la cirrhose, processus diffus caractérisé par la transformation du parenchyme hépatique normal en nodules séparés par des bandes de fibrose.

Le traitement doit viser à éliminer la cause déterminante ou les facteurs prédisposants, favoriser la régénération hépatique en maintenant l’hydratation (perfusions), corriger les symptômes gastro-intestinaux, contrôler la coagulopathie.

Un traitement diététique pourra être prescrit par le vétérinaire du chien ou du chat malade : régime riche en hydrates de carbones, en protéines de qualité (ce qui permet d’éviter une augmentation trop importante des taux d’ammoniaque dans l’organisme), faible en sodium (pour empêcher la rétention d’eau).

Les repas doivent être distribués en plusieurs fois au cours de la journée pour favoriser l’absorption intestinale.

PREVENTION

Chez les chats et les chiens, il existe quelques moyens à mettre en place pour les prévenir d’insuffisance hépatique : Statut vaccinal et vermifugation à jour, régime alimentaire adapté en quantité et qualité, pesée régulière de l’animal.

Fermer
Lire plus
    • Espèce
    • Fabricant
    • Marque
    • Type
    • Taille
    • Tranche d'âge
37 Produit(s)
par page