Vrai ou Faux : Un chat albinos est plus fragile

Dr Alnot 14 mars 2019 531 0 Laisser un commentaire
Partagez
Vrai ou Faux : Un chat albinos est plus fragile

Vrai. Ces chats ont des particularités qui les exposent plus que d’autres : ils seront en danger s’ils restent trop au soleil, et échappent moins bien aux accidents de la route…mais l’explication de ces fragilités n’est plus un mystère !

Chat albinos ou chat blanc ?

Un poil est une sorte de tube en kératine plus ou moins rempli de mélanine, un pigment qui présente de nombreuses variations de teinte selon les mutations. Dans le cas des robes blanches, c’est-à-dire pour les chats blancs, le poil reste « vide ». Pour qu'un chat soit blanc, il faut qu'il possède un gène dit « W » pour White (blanc en anglais) : pendant la gestation, ce gène W bloque la migration des cellules responsables de la pigmentation (les mélanocytes) vers le poil et le pelage reste blanc au lieu de se colorer.

Dans plus de la moitié des cas, ce gène agit aussi sur la pigmentation de l'iris, qui garde alors sa couleur d'origine : le bleu. En effet, chez le chat, comme pour de nombreux bébés animaux et humains, les yeux sont bleus puis se colorent progressivement : la pigmentation se fait au fur-et-à mesure du développement et en fonction des gènes reçus des parents.

Le chat albinos, en raison d’une mutation génétique, ne se colore pas : il présente une absence de pigmentation de tout : sa peau est rose, son poil est blanc et ses yeux sont bleus très pales… ou même parfois rouges !

Quelle différence avec le chat blanc ?

Ce dernier n’a pas toutes les caractéristiques de l’albinos, c’est en quelque sorte un « semi-albinos ».

La fragilité des chats à « robes blanches »Dermoscent SunFREE chien et chat 30 ml

Les chats albinos et même les chats blancs sont plus fragiles que les autres : ils sont plus sensibles au soleil et ont plus de risque de développer des cancers de la peau. Les robes dépigmentées sont plus touchées en raison de l'absence de mélanine.

Comme chez les humains, ces cancers dus à l’exposition aux UV existent chez le chat, ce sont les carcinomes épidermoïdes. Ils se manifestent par de petits nodules, des masses et des rougeurs sur la peau, des démangeaisons, une perte de poils voire un gonflement des ganglions lymphatiques. Les lésions sont visibles au niveau des oreilles, de la truffe, des narines et des lèvres.

Attention, si la peau de votre chat a rougi après une sieste au soleil, la zone peut ensuite devenir croûteuse, glabre (sans poils) puis ulcéreuse.

Chez le chat albinos et pour toutes les robes blanches ou même les chats qui n’ont que des oreilles blanches, la meilleure façon de prévenir les dermatites solaires et cancers de la peau est de limiter l’exposition à la lumière solaire et d'utiliser des protections comme le Dermoscent SunFREE.

Méfiance l’hiver, le chat blanc montagnard est en danger dès que le soleil brille !

Une autre fragilité chez le chat albinos

Les chats blancs qui ont les yeux bleus et peuvent également être sourds.

En effet, le gène W peut aussi être responsable d'une déficience supplémentaire : la surdité. Elle existe chez presque 50% des chats porteurs du gène W. Votre petit félin, s’il est sourd, est plus exposé aux accidents de la route car il n’entend pas les véhicules. Rassurez-vous, la plupart des animaux sourds développent d’autres moyens de perception : ils détectent l’arrivée des véhicules par les vibrations du sol et sont encore plus sensibles aux déplacements d’air…

Alors attention ! Prenez doublement soin de vos chats blancs, ils sont réellement plus fragiles !

Dr Muriel Alnot, vétérinaire et rédactrice

Les produits sélectionnés par notre rédacteur