Qu’est-ce qu’un chat qui pleure ?

Dr Alnot 24 avril 2019 959 0 Laisser un commentaire
Partagez
Qu’est-ce qu’un chat qui pleure ?

Votre petit félin a l’air triste, des larmes coulent de ses yeux. Votre chat a probablement des soucis oculaires. Mais il existe aussi une autre forme de « pleurs » s’approchant des gémissements de l’humain et correspondant à une forme de communication vocale, en cas de détresse…

Qu’est-ce qu’un chat qui pleure ?

C’est un chat dont les larmes sont volumineuses et s’écoulent par débordement le long du nez en général. Mais dans le langage courant, cela peut également être un chat qui émet des gémissements, avec plus ou moins de force… et c’est de cette expression-là dont nous vous parlons aujourd’hui.

Comment faire la différence entre les « pleurs » et d’autres miaulements ?

Les gémissements du chat qui s’apparentent le plus à ce que produit l’être humain quand il pleure sont de deux types :

  • Une modulation sur deux tons qui ressemble à s’y méprendre aux pleurs d’un bébé et qui est produite lors des phases de reproduction (les femelles sollicitent généralement les mâles de cette façon en période d’oestrus). Ce type de sons peut également être produit lors de bagarres ;
  • Ou un miaulement parfois long avec une modulation lente, dont la tonalité de fait aucun doute sur l’existence d’une détresse, quelle que soit son origine : un manque de nourriture, une douleur ou la peur ;

Ce type de cris est produit avec la gueule fermée, contrairement à d’autres miaulements pour lesquels votre chat ouvre et ferme la gueule.

Les pleurs du chat diffèrent en fonction de l’âge

  • Ce miaulement apparaît très tôt, chez le chaton séparé de sa mère ou de ses frères et sœurs de portée. A cet âge-là, il est aigu, court et répété, un peu comme une alarme dont il a la fonction à une fréquence de 1,3 kHz.
  • Chez l’animal adulte, il peut être plus lent et continu, et le signe de stress intense notamment lors de douleur ou de désorientation, parfois lors d’un réveil après une anesthésie. Dans ce cas, la fréquence sonore rapportée par certaines études d’environ 1 kHz est la même que lorsque votre chat vous demande de la nourriture.
  • Chez le vieux chat, des réveils nocturnes peuvent apparaître et s’accompagner de pleurs lancinants. Ils sont souvent le signe d’un vieillissement cérébral accéléré qui accompagne une perte de repères. On parle également de confusion et de désorientation dans ce cas.

Que faire quand son chat pleure ?

  • Vérifier que vous avez nourri votre animal ! Chez le chat domestique, la communication vocale avec l’être humain se rapporte souvent aux demandes de nourriture et certains apprennent très vite à « pleurer comme il faut » pour nous attendrir.
  • Dans les autres cas, il faut évaluer la possibilité d’une douleur et consulter votre vétérinaire.

Dr Alnot, vétérinaire et rédactrice

Les produits sélectionnés par notre rédacteur