Qu'est-ce que la gingivite ? Comment la soigner ?

Dr Alnot 03 janvier 2019 511 0 Laisser un commentaire
Partagez
Qu'est-ce que la gingivite ? Comment la soigner ?

La gingivite est une inflammation localisée aux gencives de votre animal. C’est un motif de consultation car les conséquences peuvent être graves… Notamment chez le chat car elle entraîne vite une anorexie et reste souvent un challenge thérapeutique pour le vétérinaire.

Comment reconnaître la gingivite chez le chat et le chien ?

Les gencives de votre animal préféré sont rouges, elles saignent, elles sont gonflées (on parle d’œdème) et les dents peuvent même sembler dénudées dans les stades avancés. Et pire (pour vous), il a mauvaise haleine (halitose) !!!

Votre compagnon préféré mange moins ou plus du tout (anorexie) et il maigrit.

Le chat atteint est parfois très agressif : il exprime un stress ou une irritation importante (miaulements, crachements, battements de queue) devant la gamelle et attaque l’être humain, le chien ou un congénère qui les approche à ce moment-là. Il pousse quelque fois des cris de douleur en mangeant, et s’enfuit comme s’il était poursuivi par un ennemi invisible. Il bave (de façon excessive) alors qu’il ne le faisait pas habituellement et que sa race ne s’y prête pas. Son poil est terne car il ne se toilette plus

Quelle est la cause d'une gingivite chez le chat et le chien ?

La cause est parfois multiple chez le chat même si elle n’est pas toujours facile à déterminer.

Parmi les causes connues, on trouve le régime alimentaire (aliment ménager ou industriel humide), l’accumulation de la plaque dentaire et du tartre, des agents pathogènes (des bactéries mais aussi des virus comme chez le chat celui du « sida du chat » ou leucose) qui déclenchent une réaction excessive du système immunitaire et également des prédispositions génétiques.

Parmi les agents viraux, il est important de citer les caliciviroses (dues au calicivirus du coryza) chez le chat car leur traitement est difficile : ces gingivites du chat sont fréquemment des atteintes chroniques dont la contagiosité est très élevée. Ce sont donc des soucis majeurs pour les élevages, les pensions et les refuges !

Chez le chien, elle est souvent le résultat du dépôt de la plaque dentaire sur les dents qui peut aller jusqu’à une maladie parodontale (comme chez l’être humain) et dont la gingivite est le premier stade. Parfois elle est une des conséquences d’un problème plus général comme une insuffisance rénale chronique

Cette maladie est à prendre très au sérieux car elle peut mener à une destruction de l’attache de la gencive sur la mâchoire et au déchaussement des dents.

Il est beaucoup plus rare que la gingivite soit due à une tumeur ou à une réaction allergique par exemple.

L'Avis DogteurRappels :
La plaque dentaire: c’est l’association d’une fine pellicule (sans cellules) composée de molécules provenant de la salive et du fluide gingival avec les bactéries présentes dans la cavité buccale. On appelle cet ensemble « plaque dentaire » ou de plus en plus souvent « biofilm » même si la définition de ce biofilm correspond plus exactement à une organisation fonctionnelle de bactéries en micro-colonies résistantes aux antibiotiques, aux antimicrobiens et à la réponse immunitaire du chien. Au fur et à mesure ce film va s’imperméabiliser par l’ajout d’une sorte de colle (matrice intercellulaire) à base d’eau et de polysaccharides.
Le tartre : Lorsque la plaque se minéralise par l’ajout des sels de calcium, du sodium, du chlore… etc. présents dans la salive, elle forme le tartre.

Quels sont les animaux atteints de gingivite ?

Chez le chat, ce sont généralement les individus de plus de 7 ans mais aussi certains chats très jeunes souffrant d’atteintes virales qui peuvent être touchés.

Tous les chiens peuvent être atteints mais ce sont surtout ceux de petite taille qui sont le plus prédisposés : leurs dents occupent proportionnellement plus de place dans la mâchoire et le volume osseux qui les soutient est donc plus faible que pour les grands chiens. Les dépôts de plaque dentaire mais aussi l’absence d’hygiène de mastication et les malocclusions comme lors de la persistance des dents de lait sont des facteurs de risque très fréquents. Là aussi, les petits chiens sont plus touchés : ils jouent moins souvent avec des os à mâcher et mangent plus fréquemment des aliments humides. Ce sont également ceux qui gardent le plus souvent leurs dents de lait.

Comment les soigner une gingivite ?

  • Étape 1 : Faire réaliser une « chirurgie » dentaire car parfois un « simple » traitement ou un détartrage ne suffit pas.

En effet, le détartrage est généralement couplé à des extractions dentaires lorsque l’atteinte se révèle plus importante que prévue. Certaines études, et notamment chez le chat, ont démontré́ l’efficacité́ d’une extraction totale des dents sans signes visibles d’inconfort pour s’alimenter par la suite. Elle évite les douleurs résiduelles ou les lésions non décelées lors d’un simple détartrage. Il vaut mieux manger sans dents (la digestion ne commence pas dans la bouche comme chez l’être humain) que de garder des douleurs pas toujours visibles pour le propriétaire et qui empêcheront le chien ou le chat d’aller mieux.

C’est aussi souvent sous anesthésie générale que l’on peut le mieux détecter des lésions quelque fois non visibles au simple examen visuel. L’extraction permettra alors de ne pas avoir à ré intervenir ! L’examen précis des lésions, les prélèvements pour la recherche de virus à l'intérieur des lésions buccales ou les prises de sang se feront également à cette occasion…

  • Étape 2 : Le traitement antidouleur

Les anti-inflammatoires (non stéroïdiens) doivent être utilisés, idéalement en association avec des molécules opiacées si l’animal le nécessite

Les anti- inflammatoires stéroïdiens (les corticoïdes) peuvent parfois être utilisés pour les cas réfractaires et pour ceux dont on ne peut extraire les dents.

Les immunomodulateurs peuvent avantageusement remplacer les corticoïdes dans la gestion des réactions inflammatoires excessives mais l’impact financier de ce choix est élevé.

  • Etape 3 : L’utilisation d’antibiotiques n’est pas automatique !

Leur utilisation permet uniquement de limiter le risque d’apparition ou de réapparition d’une infection par des bactéries dans le cas de mesures hygiéniques non respectées ou difficiles à appliquer.

Comment prévenir l’apparition de gingivites ?

Des détartrages, même fréquents ne suffisent malheureusement pas.

Les mesures hygiéniques de préférence quotidiennes, telles que le brossage des dents sont indispensables !

La plupart des gammes d’aliment prennent en compte le besoin de mastication, nécessaire pour éviter le dépôt de la plaque dentaire à la surface des dents.

Nourrissez-le avec des aliments de préférence solides

Les croquettes et friandises dentaires (lamelles, biscuits…) sont des aliments plus abrasifs que la « pâtée » et aident à éviter l’installation du tartre par une action mécanique (frottement) qu’un aliment mou n’aura pas. La plupart des grandes marques d'alimentation pour chien et chat proposent des croquettes dont la composition est enrichie d'actifs « anti-tartre ».

Purina Proplan Dental ProbarProzym chat et chien

Il existe également des croquettes spécialement conçues pour l'entretien de l'hygiène buccale (forme, composition…). Attention cependant, un animal qui mange trop vite et ne mâche pas les aliments ne profitera pas de l’effet mécanique attendu.

Donnez-lui des aliments faits pour réduire le risque de plaque dentaire

  • Royal canin oral care aliment préventif qui permet de réduire la formation du tartre de 59% en moins d’un moins par l’action mécanique de la mastication et piège le calcium.

Royal Canin Féline Care Nutrition Oral Care

  • Royal canin dental qui diminue également la formation de tartre, même s’il est déjà présent très digestible (moins de flatulences) et augmente la dilution urinaire, à donner notamment au chat vieillissant.

Royal Canin Veterinary Diet Dog DentalROYAL CANIN VETERINARY DIET CAT DENTAL DSO29 1.5 KG

  • Hill’s TD contient une substance fibreuse (effet nettoyant) des quantités contrôlées de calcium, magnésium phosphore et protéines permettant de réduire la formation de plaque et donc l’apparition de gingivites.

HILL'S PRESCRIPTION DIET CANINE T/DHill's Prescription Diet Feline TD 5 kg

Donnez lui quelque chose à mâcher

Au moins une ou deux fois par semaine, vous pouvez proposer, surtout aux chiens (mais certains chats les aiment aussi), un os à mâcher ou un jouet en nylon dur. Attention à ce que ceux-ci ne se cassent pas et ne fassent pas d'éclats que votre animal pourrait avaler. Vérifiez que ces jouets soient des jouets pour animaux et les indications sur le mode d’emploi.

 8en1Trixie MintfreshKong Nibble critters peluche à mordiller pour chat

Brossez-lui les dents, même celles de votre chat !

La plaque dentaire commence à se redéposer huit heures après un détartrage. Deux à trois fois par semaine vous pouvez lui brosser les dents avec un dentifrice et une brosse à dents souple (pour animaux de préférence).

Beaphar COMBI-PACK : dentifrice + brosse à dents pour chien et chat

Si votre chat a l’air de considérer le brossage des dents comme une torture, vous pouvez utiliser des compléments alimentaires anti-tartre à la place du dentifrice et du brossage. Dans ce cas, choisissez-les inodores et sans arôme ; ils pourront être mélangés à l'eau de boisson ou à l'alimentation en changer le goût !

Prozym Plaque OFFVet Aquadent 250 ml (Nouvelle formule)Prozym RF2 Solution Buvable 250 ml

Dr Alnot, vétérinaire et rédactrice

Les produits sélectionnés par notre rédacteur