Prendre soin des oreilles du cheval

Dr Lhérété 07 March 2019 21268 0
Partagez
Prendre soin des oreilles du cheval

Très mobiles, les oreilles des chevaux, organes de l’audition, doivent être l’objet de surveillance.

Anatomie, morphologie de l'oreille du cheval

Prendre soin des oreilles du cheval

Extérieurement on observe le pavillon, en forme d’entonnoir, dont la mobilité est permise par le jeu de plus de 16 muscles (par comparaison nous n’en possédons que 3 et ils sont atrophiés). La mobilité des pavillons droit et gauche est indépendante, le cheval peut avoir une oreille orientée vers l’avant et l’autre vers l’arrière.

Au fond du conduit auditif vient l’oreille moyenne, après la membrane du tympan. C’est au niveau de l’oreille moyenne que l’on trouve les 3 osselets (petits os mobiles) responsables de l’équilibre. Plus profondément, c’est l’oreille interne, en relation avec le système nerveux et le cerveau, qui permet l’audition.

Un conduit (trompe d’Eustache) communique avec les cavités nasales, formant sur sa route un diverticule : les poches gutturales (une droite et une gauche).

L’un des 5 sens : l’Ouïe

Les chevaux ont une grande capacité auditive, due à la forme du pavillon, et la possibilité d’orienter très précisément leur oreille vers la source du bruit qu’ils veulent entendre.

Il existe une communication nerveuse entre les yeux et les oreilles, la captation visuelle d’un élément inquiétant entraîne un premier réflexe d’orientation des oreilles vers l’élément déclenchant.

Les chevaux entendent les sons à peu près dans la même gamme que nous, donc nous pouvons entendre approximativement les mêmes sons. Néanmoins, s’ils distinguent moins bien les sons graves, ils entendent mieux que nous les sons aigus. Cette perception des ultrasons – que nous n’entendons pas – peut expliquer certaines réactions émotives, au sifflet d’un chasseur par exemple.

Les chevaux reconnaissent la voix des humains auxquels ils sont habitués. Ils repèrent entre autres éléments de reconnaissance les nouveaux humains au timbre de leur voix.

Prendre soin des oreilles du cheval

Oreille droite vers l’avant, oreille gauche sur le côté, le cheval peut capter les sons issus de deux sources différentes.

Comportement : Le langage des oreilles chez le cheval

Les mouvements des oreilles donnent aux chevaux une immense partie de leurs expressions, et savoir lire cette « langue des signes » permet souvent d’anticiper leurs réactions.

Les chevaux savent évidemment très bien repérer ces signes avec leurs congénères, ils communiquent entre eux, et si l’un s’inquiète, les congénères sont aussitôt sur le qui-vive.

  1. Communication entre congénères : 2 chevaux sur le qui-vive, intéressés, mais confiants
  2. Oreilles totalement couchées en arrière : cheval en colère, faites attention
  3. Oreilles couchées vers l’arrière : cheval méfiant, il faut y aller doucement
  4. Oreilles inclinées vers l’avant : cheval confiant
  5. Oreilles pointées vers l’avant : le cheval porte toute son attention sur ce qu’il regarde

Le langage des oreilles chez le cheval

Affections et soins des oreilles du cheval

Même si c’est assez rare, il existe des affections des oreilles. L’examen profond étant difficile, seul un vétérinaire est à même de poser un diagnostic et proposer un traitement. On peut observer des atteintes dues à des parasites, des plaies, des masses tumorales…

Normalement vous ne devez pas être amené à nettoyer les oreilles de votre cheval, elles sont autonettoyantes, et ne nécessitent pas votre intervention.

Pour les chevaux émotifs, on cherche souvent à atténuer les stimuli sonores, en leur bouchant les oreilles avec un grosse boule de coton, ou des balles en mousse spéciales.

Affections et soins des oreilles du chevalBonnet permettant de recouvrir les oreilles bouchées du cheval, et/ou de protéger le cheval les agacements liés aux mouches.

Tondre ou ne pas tondre l’intérieur des oreilles du cheval ?

Les avis divergent. En pratique les grooms (personnes s’occupant des chevaux de concours), lorsqu’ils tondent leurs chevaux, tondent l’extérieur – ce qui est normal – mais aussi l’intérieur des pavillons, encombrés de poils disgracieux, mais aussi protecteurs (poussières, corps étrangers, insectes…). Donc si pour des raisons esthétiques vous tondez l’intérieur des oreilles, il faudra souvent lui mettre un bonnet anti insectes. Sinon vous pouvez juste l’excédent en rapprochant les deux bords du pavillon et en coupant l’excédent.

Sur l'image de gauche : oreilles « natures », non tondues, sur l'image de droite : une cheval toiletté avec tonte de l’intérieur des oreilles

Prendre soin des oreilles du cheval

Dr Aude Lhérété, vétérinaire et rédactrice

Les produits sélectionnés par notre rédacteur