Pourquoi mon lapin éternue ?

  • Pourquoi mon lapin éternue ?

​Est-ce normal ou grave que mon lapin éternue ?

​Comme pour chacun d’entre nous, éternuer peut-être tout à fait banal si votre lapin va fureter dans un endroit poussiéreux comme sous un meuble. Mais si vous entendez souvent ces éternuements et si il y a du jetage (du rhume), des yeux qui coulent et une baisse d’appétit, alors là cela peut être grave et nous vous conseillons de consulter rapidement votre vétérinaire.

Quelles sont les causes d’un éternuement de mon lapin ?​

Illustration lapin

​Dans la majorité des cas, ces troubles respiratoires sont d’origine environnementale, c’est-à-dire les conditions de vie de vos lapins. La bonne nouvelle c’est que vous pouvez facilement y remédier, voici les conseils de Dogteur :
  • Choisir une cage suffisamment spacieuse et aérée pour limiter l’accumulation de vapeurs ammoniaquées irritantes. Changer fréquemment la litière et tous les jours le coin « pipi ».
  • Adopter les litières non poussiéreuses comme la paille de lin, le chanvre, le papier recyclé ou la rafle de maïs.
  • Laisser gambader au moins 4 h par jour vos lapins dans un espace sécurisé
  • Vérifier les courants d’air si fréquents au ras du sol (on pourra utiliser la flamme d’une petite bougie par exemple).
  • Ne pas hésiter à corriger la sécheresse de l’air dans les appartements parfois trop chauffés avec un humidificateur d’air comme pour la chambre de bébé.

Dans d’autres cas, plus rares cependant, ce sont bactéries et virus qui sont à l’origine du coryza de votre lapin. Contaminés à l’élevage par exemple ou par l’introduction d’un nouvel individu, le lapin va développer des signes infectieux plus marqués (éternuements, rhume, conjonctivite, abattement et prostration si la fièvre s’invite, perte d’appétit etc).

Que dois-je faire si mon lapin éternue ?​

​Tout d’abord examiner les conditions de vie de votre lapin, remédier aux points défectueux et ne pas hésiter à questionner le vétérinaire en cas de doute.

Vous pouvez aider votre lapin en lui faisant des inhalations avec Respicat par exemple. Pour ce faire, on met le lapin dans une cage de transport, porte fermée, avec devant la porte et en dehors de la cage un mug d’eau bouillante dans lequel on verse 5 gouttes de solution pour inhalation. On recouvre le tout d’une serviette pendant 15 mn. Les inhalations se font deux fois par jour pour être efficaces.

Illustration Lapin 1

Notre conseil : essuyer le pelage ensuite pour éviter le léchage après la séance.

Une supplémentation vitaminée va booster son immunité et contribuer à sa guérison.

Mais si les symptômes persistent, nous vous engageons à consulter votre vétérinaire qui, au terme d’un examen clinique approfondi, prescrira dans certains cas des antibiotiques. Le coryza du lapin peut être malheureusement grave et doit être pris très au sérieux !

AAaaaa’TCHOUM !!!!

Découvrez nos autres articles sur le sujet :

Partagez
Les produits sélectionnés par notre rédacteur