Pourquoi les chats éternuent-ils ?

Dr Alnot 18 mars 2019 480 0 Laisser un commentaire
Partagez
Pourquoi les chats éternuent-ils ?

Comme nous les chats peuvent être enrhumés. Mais un éternuement chez le chat n’est pas forcément synonyme d’un coryza (infection pulmonaire virale). Il peut avoir les sinus irrités ou avoir respiré quelque chose qui le gène. Il vaut parfois mieux ne pas tergiverser et aller consulter votre vétérinaire…

Qu’est-ce qu’un éternuement ?

C’est une expiration violente, involontaire (réflexe) par le nez ou la bouche, provoquée par une irritation des muqueuses nasales au moyen de la contraction du diaphragme et des muscles intercostaux. Chez l’homme elle peut projeter des particules à plus de 15 km/h à plusieurs mètres de distance.

Est-ce grave si mon chat éternue ?

Oui et non.

Pourquoi les chats éternuent-ils ?

Ce réflexe est avant tout physiologique, c’est-à-dire qu’il fait partie du bon fonctionnement de l’organisme. Par ce moyen, le corps cherche à se débarrasser de l’élément irritant.

Si l’éternuement est isolé, c’est-à-dire qu’il ne se reproduit pas, pas de panique… Ce n’était peut-être qu’une poussière qui lui chatouillait le conduit nasal et l’éternuement.

Si votre chat éternue sans cesse, que son nez coule et qu’il tousse, il faut consulter un vétérinaire. La couleur de l’écoulement (il n’est pas transparent) associé est une raison de plus pour montrer votre petit félin à votre vétérinaire :

  • En cas d’infection, les secrétions peuvent être jaunes à verdâtres…
  • En cas d’inflammation, de plaie ou encore s’il existe une tumeur dans les cavités nasales, elles peuvent contenir du sang et se teinter de rouge.

Quelles sont les causes fréquentes des éternuements chez le chat ?

Chez les chats, il s’agit souvent d’une infection des voies respiratoires supérieures, généralement virales (comme les Coryza herpèsvirus et calicivirus). Ces virus sont très contagieux pour les chats entre eux et la maladie peut être aggravée par le stress !

Cela peut également être un corps étranger irritant comme un épillet ou la fumée de cigarette, certains parfums d’ambiance dont ceux diffusés par les bougies, les moisissures, les poussières, et même celles de leur litière, les pollens...

Les traitements de « l’éternuement »

On agit bien évidemment seulement si l’éternuement se répète et est accompagné d’autres symptômes :

  • Cela consiste à traiter l’infection quand elle en est la cause : avec des anti-inflammatoires ou des antibiotiques sur prescription (ordonnance) chez votre vétérinaire ;
  • Les anti-stress sont souvent une aide précieuse pour un chat malade qui éternue ;
  • Retirer l’élément irritant quand il est identifié : par exemple pour un épillet un brin d’herbe… et veillez à choisir une litière qui ne fait pas de poussière comme la Perlinette par exemple.

Les causes plus rares d'un éternuement persistant peuvent inclure les infections des racines dentaires qui touchent les sinus du chat, des corps étrangers inhalés, tels que des brins d'herbe, ou encore des tumeurs situées dans les voies nasales.

La prévention

  • Vaccinez votre chat ! Notamment contre l'herpès-virus félin et le calicivirus félin…
  • Aidez à booster ses défenses immunitaires

Dr Alnot, vétérinaire et rédactrice

Les produits sélectionnés par notre rédacteur