Comment assurer une bonne croissance de votre poulain ?

  • Comment assurer une bonne croissance de votre poulain ?
  • Comment assurer une bonne croissance de votre poulain ?
Précédent Suivant

​La saison des poulinages (nom de la mise bas chez les chevaux, vient du mot « poulain ») bat son plein. Les premiers poulains sont nés dès février, les plus nombreux arrivent en avril-mai-juin.

Quels soins faut-il apporter au poulain à sa naissance ?

Dès la naissance, en plus de tous les soins maternels procurés par la poulinière allaitante (jument mère biologique ou mère porteuse pour ceux qui sont nés de transferts d’embryons), nous apportons des sécurités supplémentaires telles que :

  • Hygiène du cordon ombilical, le plus souvent à la teinture d’iode ;
  • Injection de sérum trivalent comprenant une couverture contre le tétanos, en attendant que le poulain soit suffisamment âgé pour pouvoir être vacciné ;
  • Vermifugation de la mère allaitante dès le lendemain du poulinage, et du poulain un temps après ;
  • Surveillance de la bonne ingestion du colostrum (premier lait, translucide, de la jument) dans les 1e 24h. Ces tétées de colostrum sont essentielles car elles apportent une énorme quantité d’anticorps qui vont permettre au bébé d’être protégé, et cela d’autant mieux que la mère a été bien vaccinée auparavant. En cas de défaut d’ingestion (manque de vigueur, tétées trop tardives, perte du colostrum avant poulinage, etc…) il existe des systèmes de banque de colostrum et les éleveurs compétents s’en constituent souvent une.
  • Autres soins : c’est ici que l’on trouve l’IPALIGO FOAL, comme aliment complémentaire spécifique des nouveau-nés jusqu’au sevrage :

Cure seringues orales IPALIGO FOAL (EQUISTRO)

Âge

dose

Environ J3 (3ème jour)

1 seringue orale

2 semaines

1 seringue orale

4 semaines (1 mois)

1 seringue orale

2 mois

1 seringue orale

3 mois

1 seringue orale

4 mois

1 seringue orale

5 mois

1 seringue orale

6 mois

1 seringue orale dernière fois avant sevrage (si sevrage plus tardif continuer une seringue par mois)

​« Ipaligo » sous-entend la présence d’oligo-élément, et « foal » car c’est le nom anglais donné aux poulains lorsqu’ils sont sous la mère, donc de moins d’un an et non encore sevrés. C’est un complément alimentaire riche en oligoéléments, vitamines et acides aminés essentiels contribuant à répondre aux besoins des jeunes poulains jusqu'au sevrage.

Quelle est la composition du complément alimentaire IPALIGO FOAL ?

  • Levure de bière : qualité de la flore intestinale, source d'acides aminés essentiels (lysine, méthionine et tryptophane)
  • Concentré de protéines de soja : apport de protéines, croissance et développement
  • Composés d'oligoéléments (minéraux nécessaires en petites quantités) : 
    • Fer : Fabrication des globules rouges
    • Zinc et Cuivre : Fabrication des globules rouges, qualité des tissus cutanés
    • Sélénium : Développement, protection et fonctionnement musculaire
  • Poulinage : Comment utiliser IPALIGO FOAL ?Vitamines et provitamines
    • Vitamine A (Béta-carotène) : qualité de la vue, des os, de l’immunité
    • Vitamine D3 : absorption du Calcium et du Phosphore, qualité os, muscles, dents
    • Vitamine E : puissant anti-oxydant, protection des membranes cellulaires
    • Vitamine C : défenses immunitaires, cicatrisation
    • Choline (Vitamine du groupe B) : protecteur du foie
  • Glycine : acide aminé, participant à la synthèse des protéines

Quels sont les conditionnements de IPALIGO FOAL ?

Le complément alimentaire IPALIGO FOAL​ est vendu par 3, 16, ou 48 seringues.

Les seringues sont à usage unique, et celles non entamées peuvent être conservées dans un endroit sec et frais.

Comment administrer IPALIGO FOAL à son poulain ?

Attention à la mère qui va protéger son petit ! Si elle envoie un coup de pied, elle vous visera très précisément, sans toucher le poulain, et souvent à la tête. Alors allez y doucement, avec une personne qui tient la mère au licol la tête vers le poulain.

Les deux autres personnes attrapent tranquillement le poulain, l’un le tient « système tête et queue », l’autre lui fait téter deux doigts et insère doucement la seringue à partir de la commissure des lèvres vers le milieu de la langue à peu près à la moitié de la profondeur de la bouche.

Il faut penser que le poulain va grandir, prendre des forces, du poids, et de l’autonomie, donc il faut l’apprivoiser (sans en faire une peluche non plus), le manipuler, lui apprendre à mettre un petit licol, pour pouvoir faire les soins sans bagarre.

En conclusion, avoir toujours à l’esprit qu’un bon démarrage dans la vie est essentiel, et que tous ces soins auront un impact important pour la suite.

Découvrez nos autres articles sur le sujet :

Partagez
Les produits sélectionnés par notre rédacteur