On a testé : Les pipettes antiparasitaires Effitix

Dr Muriel Alnot 14 septembre 2018 417 0 Laisser un commentaire
Partagez
On a testé : Les pipettes antiparasitaires Effitix

Et oui ! C’est bientôt l’automne et la période d’attaque des parasites reprend car la sécheresse est moins forte et un peu d’humidité relance le développement de parasites avant l’apparition du froid. Comme pour les chiens de chasse, qui sont particulièrement exposés et à risque, Max, qui ne chasse pas lui, fait de grandes promenades tant que le temps permet encore de profiter de l’ombre des parcs et des sous-bois…

Et malheureusement, les puces, les tiques et les moustiques sont encore bien là !

Cette année, on essaye Effitix !

Car en effet, l’année dernière, Max a ramené de ses promenades de nombreuses tiques, mettant en danger sa santé. Nous avons donc décidé d’essayer le produit du Laboratoire Virbac Effitix® antiparasitaire en pipettes.

Gamme Effitix

Pourquoi ?

  • Il contient du fipronil, un insecticide et un acaricide.
  • Il contient aussi de la perméthrine à activité insecticide, acaricide et répulsive.

Ces substances agissent rapidement contre les puces (Ctenocephalides felis) et les tiques (Rhipicephalus spp, Dermacentor spp, Ixodes ricinus), et ont une activité répulsive (anti-gorgement) contre les phlébotomes (Phlebotomus perniciosus) et les moustiques (Culex pipiens, Aedes aegypti) pendant un mois.

Toutes les puces présentes sur le chien sont tuées dans les 24 heures qui suivent le traitement.

Un traitement a une efficacité persistante contre de nouvelles infestations par des puces adultes pendant quatre semaines.

Plus encore, il a été démontré que lorsqu'il est appliqué sur le chien au moins deux jours avant l'exposition aux tiques, il réduit le risque de babésiose ou de piroplasmose (dont l’agent est transmis lors d’une morsure de tique) jusqu'à 28 jours après application. Lorsque des tiques sont présentes lors de l’application, elles sont tuées au plus tard dans les 7 jours qui suivent

Application facile !

EffitixMax est assez obéissant comme chien, mais cependant il fait bien la différence entre un soin et un jeu, et l’application d’antiparasitaire n’est pas sa tasse de thé ! Il vient donc la tête basse et s’assoit, l’air désabusé.

On a quand même pris le temps de bien écarter les poils sur la ligne de la colonne vertébrale pour visualiser la peau et y déposer en 4 endroits (Max pèse plus de 20 kg) le contenu de la pipette : entre les épaules le long du dos (deux points) et à la base de la queue.

Puis nous partons en balade. Car, même si le produit prend une journée pour se diffuser, Max a eu un traitement antiparasitaire par comprimé précédemment et n’est donc pas totalement sans protection.

En revanche, l’empêcher de se lécher la base de la queue et les parties du dos où l’on a déposé le produit est important : comme Max adore les balades, il oublie vite qu’on lui a mis du produit cinq minutes plus tôt et ne cherche plus à se lécher… La « lecture » de toutes ces odeurs sur le sol est bien plus passionnante !

Au retour de la promenade : inspection obligatoire !

Comme à chaque fois, on retire les petits débris, les éventuels épillets, et les tiques (elles adorent le poil de Max) avec le crochet adapté… Petite déception : il y a une tique.

Mais d’habitude, c’est bien pire ! Max en ramène souvent plusieurs. Sa promenade de prédilection, ce sont malheureusement les herbes hautes.

Le deuxième jour, encore une, mais les suivants, il n’y a plus rien sur le poil !!!!

C’est donc une réussite ! Sachant que l’étude du laboratoire fait état d’un pic de concentration sanguine du fipronil atteint après 5 jours et celui de son métabolite actif le 14ème jour. La perméthrine se diffuse aussi vite sur la peau mais est peu absorbée dans l’organisme.

Max, chien sensible…

On appréhende un peu la tolérance de la peau de Max au produit car le laboratoire (comme pour tous les produits en pipette) prévient qu’il peut exister des réactions ponctuelles (rougeurs et démangeaisons) à l’endroit de l’application… voire des changements de comportement passagers (généralement une agitation inhabituelle) ainsi que des vomissements. Or d’habitude, la peau de Max ne tolère pas grand-chose et des petites rougeurs apparaissent parfois sans cause identifiable… Là, agréable surprise, rien ne se produit.

Toutefois, au retour de la promenade, Max échappe à notre surveillance et se lèche un peu l’arrière train. Et bave un peu… Si nous n’avions pas bien regardé la notice, nous n’aurions rien remarqué tellement c’est discret ! Pas de quoi fouetter un chat (Quelle expression horrible) !!!! Hein Max ?

Attention, en revanche le produit ne doit pas être donné aux chats, ni aux lapins !

Durée d’efficacité… pour un chien sportif comme Max ?

Max se baigne, court, se roule dans l’herbe, sort sous la pluie… Bref, pas facile de le protéger. Mais heureusement, le produit reste actif après l’exposition au soleil ou si le pelage est mouillé par la pluie et les concentrations sur l’animal restent quantifiables jusqu'à 35 jours après l’application. Parfait pour lui, donc ! On évite quand même de l’encourager à se baigner et on préfère le rincer après les promenades salissantes plutôt que d’utiliser un shampoing car cela peut affecter la durée d'efficacité du produit.

L’Effitix pour quel chien ?

Le produit doit être utilisé s’il y a beaucoup de parasites dans votre région et qu'il existe un risque important d'infestation par les puces, les tiques, les phlébotomes ou les moustiques.

En fonction de la pression parasitaire, c’est-à-dire de la zone où vous vous trouvez, votre vétérinaire peut même vous recommander de répéter le traitement toute l’année (avec un intervalle d’au moins 4 semaines entre deux traitements), en n’oubliant pas de traiter tous les chiens de la maison, ainsi que les zones de couchage ou de repos (paniers, tapis, canapés…) Effitix peut aussi s’utiliser quand il y a moins de risques.

Et après ?

Trois semaines après l’application, même si la fixation d'une tique ou la piqûre par un moustique ou un phlébotome reste possible, nous n’avons rien trouvé dans le pelage de Max. Merci Effitix ! Nous vous le recommandons !

En vue d'un court séjour (moins de 4 semaines) en région de risque important, nous vous conseillons d'appliquer le traitement un peu avant l'exposition (1 semaine).

Pour une exposition de plus longue durée (par exemple dans le cas d'animaux vivant dans une région à risque ou y séjournant plus de 4 semaines), le calendrier de traitement devra se baser sur la situation locale.

Dr Muriel Alnot, vétérinaire et rédactrice

Les produits sélectionnés par notre rédacteur