Nos astuces pour assouplir un cheval raide

  • Nos astuces pour assouplir un cheval raide
Précédent Suivant

​Avant l’exercice, et en particulier pour les chevaux « raides », arthrosiques, dorsalgiques (= ayant des douleurs dorsales), il est utile voire indispensable de commencer par des étirements, des assouplissements, d’abord au box avant de seller, puis au moment de placer la selle, puis en début d’exercice monté.

Les exercices d'assouplissement avant de seller votre cheval

Soit en restant au box, soit dehors avec un licol, vous pouvez déjà faire faire quelques étirements à votre cheval. Faites attention, certains mouvements, s’ils sont réalisés trop vite ou avec trop d’amplitude, ou si votre cheval a des problèmes orthopédiques, peuvent lui faire mal. Discutez en avec votre vétérinaire pour savoir ce qui est adapté, et de toute façon, soyez très attentif au comportement de votre cheval.

Procédez de haut en bas, répéter chaque exercice 3 à 5 fois, en augmentant progressivement l’amplitude :

Etirements de l’encolure

Nos astuces pour assouplir un cheval raideUtilisez friandises, sucres, carottes, qui vous aideront à mobiliser l’encolure :

  • Vers le bas : attirez progressivement le bout du nez du cheval entre les deux boulets ;
  • Vers la gauche puis vers la droite : choisissez en premier son coté le plus souple, en général, à cause des codes arbitraires de l’équitation, c’est souvent le coté gauche.

Assouplissements du dos

Bien caresser et masser légèrement le dos, puis placez vous vers l’arrière ou carrément derrière, et exercez une pression symétrique avec vos doigts au milieu des fessiers de chaque côté.

Le cheval va avoir le réflexe de vousser son dos, et de mobiliser les ligaments.

Si vous entendez un léger craquement au 1er exercice, comme le bruit d’un papier que l’on froisse, c’est normal, cela veut dire que le cheval est resté immobile longtemps et que ses ligaments se détendent lors de l’étirements.

Assouplissements des membres

  • Etirements vers l’avant des antérieurs et des postérieurs ;
  • Etirements vers l’arrière des antérieurs et des postérieurs.

Au moment de seller votre cheval

Nos astuces pour assouplir un cheval raide

En particulier pour les chevaux qui ont tendance à avoir mal au dos :

  • poser la selle à peu près à sa place, plutôt légèrement en avant de sa place ;
  • sangler très légèrement afin que la selle puisse bouger ;
  • faire un étirement de chaque antérieur : cela va positionner la selle à la bonne place, sans comprimer le garrot et les omoplates qui doivent pouvoir bouger sans contraintes ;
  • une fois la selle à la bonne place, vous pouvez sangler normalement, sans trop serrer, puis ressangler pour monter ou après l’échauffement au pas.

Lors de la détente de votre cheval

La détente est un moment important. Le corps du cheval, longtemps immobile au box, doit être « mis en route » de façon douce et progressive. Elle dure au moins vingt minutes, doit débuter au pas, puis dans les allures supérieures.

Au pas ou à l’arrêt vous pouvez encore faire faire à votre cheval des flexions latérales d’encolure, sans hésiter à encore utiliser des friandises.

Au pas, au trot, voire même au galop pour les cavaliers confirmés et les chevaux bien en équilibre, demander au cheval des extensions d’encolure afin de bien étirer sa ligne de dos. Cet exercice trouve tout son intérêt si en même temps le cheval garde bien engagés se postérieurs (c’est-à-dire que les postérieurs, lorsqu’ils avancent, viennent se poser bien en avant sous le corps du cheval) :

En conclusion, allez y progressivement, appliquez vous à sentir ce qui fait du bien au cheval et évitez les mouvements si vous percevez une crispation ou une gêne, prenez votre temps, toute cette approche de « stretching » apportera des bénéfices indéniables dans votre travail monté.

Dr Aude Lhérété, vétérinaire et rédactrice

Partagez
Les produits sélectionnés par notre rédacteur