Mon chat s'est fait piquer par un insecte : que faire ?

  • Mon chat s'est fait piquer par un insecte : que faire ?

Guêpes, moustiques, araignées, puces, tiques, aoûtats, moucherons (phlébotomes)… votre chat peut se faire piquer par de nombreux insectes qui sautent ou qui volent. Quels sont ceux qui sont dangereux ? comment soigner une ou des piqures d’insectes ? Comment différencier les piqûres les unes des autres

Quels sont les insectes qui peuvent piquer votre chat ?

Les plus communs et les plus connus sont les puces bien sûr (lire notre article sur le sujet) mais d’autres insectes qui « sautent » sur votre animal comme les tiques ou les aoûtats dont les larves se nourrissent dans la peau de votre chat (et la vôtre). …

Les chats aventuriers, petits chasseurs inconscients des risques qu’ils prennent, peuvent aussi se faire piquer par les guêpes ou abeilles qu’ils essayent d’attraper. 

Est-ce que les chats se font piquer par les moustiques ?

C’est très anecdotique. Les insectes qui volent et qui se nourrissent aussi sur votre petit félin comme les moustiques (Culex pipiens, Culex sp.) le font vraiment beaucoup, beaucoup plus rarement que chez le chien, mais ils peuvent également transmettre un ver cardiaque (dirofilaria) comme chez le chien à votre chat. 

Est-ce votre chat peut être en danger avec une piqûre d’araignée ?

Il faudrait plutôt dire « morsure » d’araignée car elles mordent avec des mandibules ou chélicères en laissant deux points rouges distants de quelques mm, ce qui les distinguent des piqûres d’autres insectes. Les araignées dangereuses pour votre chat ne se trouvent pas en France, sauf :

  • Une parente de la Veuve Noire (Latrodectus mactans tredecimguttatus) appelée « malmignatte »  (littéralement « mauvaise sangsue ») en Corse, 
  • Une parente de la tarentule la Ségestrie florentine ou Segestria florentina (bassin méditerranéen) 
  • La Lycose de Narbonne (Lycosa narbonensis) 
Les morsures de ces araignées causent rarement une maladie grave, parfois cependant un œdème ou une nécrose à l’endroit de la morsure. 

A quoi ressemblent les piqûres de ces différents insectes ?

La piqûre de puce 

Elle se traduit par une petite papule (un petit bouton) de couleur rose ou rouge, de la taille d’une tête d’épingle, plus ou moins surmontée d’une croûte si votre chat s’est gratté. Les piqûres de puces sont généralement localisées à la base de la queue et en région dorsolombaire, plus rarement sur l’abdomen et au niveau de la face postérieure des cuisses.

La piqûre de tique 

​Elle se repère à la présence de la tique qui grossit au fur et à mesure de son repas de sang, puis d’une petite zone avec un érythème parfois un gonflement ou une croûte peu spécifique.

La piqûre d’aoutat

Elle se voit à la présence de petits grains orangés (les larves du parasites).

La piqûre de guêpe ou d’abeille

Elle se traduit par un petit renflement et un ou des petits boutons, voire la présence du dard (quand il s’agit d’une piqûre d’abeille).

Comment savoir si mon chat s'est fait piquer par un insecte ?

Très souvent, ces piqûres sont peu ou pas visibles et généralement non détectables si votre animal ne se retourne pas brutalement pour se mordre le dos, se gratter ou se lécher. La piqûre d’abeille ou de guêpe ou même de tique peut être particulièrement douloureuse et générer de l’agressivité. L’envie de se gratter (pour une piqûre de puce) se déclenche quand un seuil, variable selon la sensibilité de chaque individu, est dépassé, face à une piqûre identique pour tous. 

Quelles sont les piqûres qui sont dangereuses pour votre chat ?

Les puces bien sûr ! En effet ces puces parasites peuvent transmettre un certain nombre de maladies, en plus de nuire à votre chat en lui prélevant du sang (l’impact peut être sévère si les puces sont nombreuses) et en provoquant éventuellement une réaction allergique c’est à dire une affection dermatologique appelée dermatite allergique aux piqûres de puces (DAPP). Pour en avoir les détails, lisez notre article sur les maladies transmises au chat par les puces.

Les tiques sont moins vectrices de maladies chez le chat que les puces mais elles peuvent nuire en tant que parasites. La maladie de Lyme est très rare chez le chat, mais elle existe quand même, et il faut la suspecter, notamment après un séjour en zone de présence de tiques, et lorsque l’examen clinique est « évocateur », c’est-à-dire rassemblant des signes correspondant à la maladie. Une fièvre, des douleurs articulaires et musculaires comme des raideurs, des boiteries et des manifestations de douleur doivent sont des signes à prendre en compte, ainsi que de l’agressivité soudainement apparue.

Le venin injecté lors de piqûres d’abeilles ou de guêpes contient des substances toxiques (amines, enzymes et peptides) qui peuvent rapidement, selon la sensibilité de votre chat, la dose injectée (le nombre de piqûres de cet événement) et la récurrence des événements (nombres d’accidents avec piqûres dans la vie du chat) générer une atteinte grave voire mortelle !!! Dans ce cas, apparaît une réaction anaphylactique (allergique) par la libération d’histamine en réponse aux substances toxiques. On observe alors très vite une hyperthermie, des troubles cardiovasculaires (arythmie, muqueuses pâles), respiratoires (détresse respiratoire), digestifs (vomissements, diarrhées) et rénaux (hématurie)… c’est une urgence vétérinaire.

Comment soigner une piqûre d’insecte sur votre chat ?

Les piqûres de puces et de tiques se traitent en utilisant des produits antiparasitaires pour chat contre les puces et les tiques dont les pipettes ou spot on. Si votre animal est très parasité par les puces, par exemple au retour de vacances ou d’un séjour à l’extérieur, vous pouvez vous servir d’un traitement qui les éliminent d’un coup (dans les 24 heures) avant votre retour mais sans donner de protection résiduelle. 

Si votre chat continue à sortir il faut vous en débarrasser et le protéger sur le long terme en traitant la maison aussi (lisez notre article sur : Comment protéger sa maison des puces ?)

Toute piqûre d’abeille ou de guêpe peut être une urgence vétérinaire si votre chat est allergique et est piqué dans l’arrière de sa cavité buccale. La réaction allergique peut alors être fatale à votre chat par le gonflement qu’elle entraîne qui bloque alors les voies respiratoires, le vétérinaire est le seul à pouvoir agir pour déloquer les voies respiratoires et agir sur l’ampleur de la réaction anaphylactique : un traitement par des corticoïdes ou des antihistaminiques et en fonction de l’état de l’animal. 

Le nombre de piqûres peut également être un facteur de gravité : une vingtaine de piqûres de guêpes peut également tuer un chat (de taille moyenne) par l’ampleur de la réaction qu’elles entraînent. Dans ce cas il est conseillé de compter les dards (abeilles et bourdons) laissés dans la peau pour pouvoir en informer le vétérinaire et de les retirer (si votre chat vous laisse faire) avec une pince à épiler.

Comment faire dégonfler la patte d'un chat ?

Dans un premier temps, juste avant le trajet vers une structure vétérinaire, la chaleur (cigarette incandescente approchée avec précaution) peut inactiver le venin, mais l’application du froid avec un glaçon ou une poche type Actipoche® utilisée « en froid » (voire un sachet de petits pois surgelés) est aussi une possibilité pour faire dégonfler l’endroit piquer lorsqu’il s’agit d’un membre. 

Des solutions d’eau de javel à 10% ou de bicarbonate de soude (abeilles) et de vinaigre (guêpe) sont souvent également employées.

Enfin, surveillez votre petit félin et protégez -le pour lui éviter les piqûres et morsures qui le mettraient en danger.
Partagez
Les produits sélectionnés par notre rédacteur