L’obésité chez les rongeurs et lapins

Dr Odile Fage 17 avril 2019 521 0 Laisser un commentaire
Partagez
L’obésité chez les rongeurs et lapins

Que ce soit à cause de la sédentarité ou des excès alimentaires, nos petits rongeurs et lapins de compagnie ne sont malheureusement pas à l’abri de l’obésité, ou du moins du surpoids !

Comment reconnaître le surpoids chez mon rongeur/lapin ?

C’est surtout grâce à la palpation de la couche sous cutanée que vous pourrez apprécier l’état d’embonpoint de votre petit animal. On palpe au niveau des côtes. Idéalement, on doit sentir un peu de moelleux sous les doigts mais être capable de compter les côtes sans appuyer... Une palpation du ventre complétera votre jugement.

Quelles sont les conséquences du surpoids pour un rongeur/lapin ?

Les rongeurs en surpoids souffrent des maladies classiques liées à l’obésité chez l’homme : des taux élevés de graisse et de sucre dans le sang (hyperglycémie, hypercholestérolémie …) qui favorisent l’apparition de problèmes rénaux, hépatiques, ou cardiovasculaires.

L’obésité chez les rongeurs et lapinsLe surpoids va fragiliser le système immunitaire et peut induire l’apparition de certaines maladies comme le diabète (l’Octodon par exemple est prédisposé au diabète de type 2). Dans ce cas, l’important est de ré-équilibrer l’alimentation (voir plus bas).

Les autres effets sont les conséquences directes d’une augmentation du poids sur les articulations et l’état de la peau de l’animal. En effet, le surpoids entraîne une fatigue précoce des articulations. Le rongeur obèse se toilette moins bien et bouge moins. La sédentarité peut par exemple engendrer des pododermatites (inflammation de la peau sous les pattes) fréquentes chez le lapin.

Et enfin, chez les femelles, la mise-bas est plus difficile en cas d’obésité car la filière pelvienne est réduite par l’accumulation de graisse et l’utérus est moins contractile…

Quelles sont les causes d’obésité chez les rongeurs/lapins?

Dans la nature, nos petits rongeurs et lapins dépensent beaucoup de temps et d’énergie à chercher de la nourriture. C’est leur principale occupation.

Mais en cage, non seulement notre petit animal mange trop car il n’a rien à faire d’autre mais en plus il ne se déplace presque pas… Plus, bien souvent on lui sert une nourriture mal adaptée, trop riche en sucres et en graisses ( les mélanges avec des graines de tournesol en sont un bon exemple ). Et pour lui faire plaisir on lui offre des friandises sucrées le plus souvent…

Comment lutter contre l’obésité chez les rongeurs/lapins ?

Vous l’avez compris il y a deux axes majeurs : La nourriture et l’exercice, un peu comme nous en fait !

Contrôler les apports alimentaires

L’empêcher de faire le tri dans ses graines en lui achetant des aliments complets en granulés, c’est moins joli mais beaucoup plus sain pour lui. Il recevra alors une alimentation équilibrée et tout l’apport vitaminique nécessaire.

Respecter la pyramide alimentaire

  • Beaucoup de foin de bonne qualité (son volume par jour pour lapin et cobaye)
  • Des légumes frais (3 à 5 sortes par jour )
  • Peu d’aliment complet (20gr/Kg et par jour pour le lapin)
  • Très peu de friandises qui doivent rester exceptionnelles (deux fois par semaine au maximum)

Foin de CrauBeaphar Care+Versele Laga Complete Cuni Junior 1,75 kgHami Form Friandises Crunchy'sSupreme Selective NaturalsVersele Laga Complete CrockFaire faire de l’exercice à votre rongeur/lapin

Une cage plus grande ou plus haute avec des jeux pour les souris, rats, gerbilles et chinchillas. Vous pourrez enrichir l’environnement avec des accessoires comme tunnels, balles d’exercice, roues

Trixie Tunnel bruissant 6 × 25 cmZolux Boule d'excercie verte 12,5 cmTrixie Roue d'exercice en bois 15 cmPour les lapins, l’idéal est de lui permettre de vivre dans un mini enclos de 1 à 2 m2 et de le laisser sortir vivre avec vous le plus possible. Il ira faire ses besoins dans sa litière et se révélera un compagnon des plus charmants !

Les cobayes seront heureux d’être au moins à deux dans un petit enclos, un petit harnais permettra de les promener régulièrement.

Dr Odile Fage, vétérinaire et rédactrice

Les produits sélectionnés par notre rédacteur