Les principales maladies du lapin

  • Les principales maladies du lapin

​Notre lapin de compagnie a une espérance de vie d’environ 10 ans et comme tout être vivant, il peut malheureusement développer des maladies. Voici les principales maladies dont peuvent souffrir nos lapinous...

Quelles sont les principales maladies chez le lapin ?

Les maladies dermatologiques chez le lapin

Les pathologies cutanées sont liées le plus souvent à un parasitisme comme la teigne, les poux ou la gale d’oreille. Ces maladies s’attrapent par contact entre congénères, le plus souvent à l’élevage ou l’animalerie. La présence de croûtes, de démangeaisons voir de dépilations doivent motiver une consultation chez le vétérinaire qui prescrira le traitement antiparasitaire adapté après examen.

Les maladies respiratoires chez le lapin

Peu après l’arrivée à la maison, le jeune lapin peut se mettre à éternuer ou avoir le nez qui coule. Il souffre possiblement d’une Rhinite bactérienne ou virale, bien souvent favorisée par des causes environnementales (air trop sec, courants d’air, mauvaise hygiène, litière trop poussiéreuse...). Cette affection est à prendre en charge sérieusement pour ne pas risquer de dégénérer en une grave pneumonie.

Les problèmes dentaires chez le lapin

Les affections dentaires​

Les affections dentaires, telles la malocclusion dentaire sont hélas très fréquentes. Elle correspond à un mauvais affrontement des dents entraînant une usure anormale et peut apparaître suite à une malformation avec un prognathisme, à une période d’anorexie, et bien souvent à une mauvaise ration alimentaire. C’est en mangeant les fibres longues et dures du foin que le lapin use correctement ses dents. Il devra donc en manger tous les jours l’équivalent de son volume !

La salivation est un des premiers symptômes et le lapin qui a le menton mouillé doit vous alerter !

Les abcès dentaires​

Les abcès dentaires sont malheureusement la triste suite de la malocclusion. Le lapin bave de plus en plus et une masse apparaît sur la joue, les mâchoires ou bien sous le menton. C’est une affection grave qui demande une chirurgie large et parfois délabrante. Le pus du lapin est épais et les récidives sont malheureusement fréquentes…

La Pododermatite​ chez le lapin

Les principales maladies du lapinUne litière trop coupante ou insuffisamment changée ou un manque d’activité peuvent être responsables de Pododermatite. C’est tout d’abord une inflammation sous les pattes qui va en s’aggravant jusque dans les cas les plus terribles à des lésions osseuses.

Cette affection ne devrait pas arriver :

  • si vous utilisez une litière douce et absorbante comme le chanvre ;
  • si vous changez régulièrement la zone des toilettes de votre lapin ;
  • si vous le laissez se promener au moins 4h par jour.

Les maladies digestives chez le lapin

L’activité est aussi indispensable pour réduire les risques d’ileus digestif ou arrêt du transit qui peut être fatal. L’animal mange moins, est prostré,a mal au ventre et ne fait plus de crottes.

Alerte, il faut consulter très vite ! 

Bien souvent, c’est un mauvais régime alimentaire avec manque de foin qui, associé à la sédentarité, est responsable de ce trouble souvent grave. Encore une fois, le foin est indispensable à la bonne santé de notre lapin !

Les problèmes urinaires chez le lapin

Si celui-ci ne boit pas assez et ne bouge pas beaucoup enfermé dans sa cage toute la journée, il risque de développer des calculs urinaires. Ce sont ses urines sanglantes qui vous inquiéteront. Il semble que les lapins boivent plus dans une écuelle qu'avec un biberon et vous disposerez plusieurs écuelles avec une eau fréquemment renouvelée.

Les tumeurs chez le lapin

Sachez qu’il est très important de faire stériliser votre lapine, non seulement pour qu’elle aie meilleur caractère mais surtout pour prévenir l’apparition d’une tumeur utérine. Celles-ci, souvent malignes, touchent 50 % des lapines de plus de trois ans non stérilisées.

Le syndrome vestibulaire chez le lapin

Enfin, pour finir ce triste inventaire, n’oublions pas chez notre ami lapin le « torticolis » ou plutôt syndrome vestibulaire dont la cause est bien souvent l’infection par Encephalitozoon cuniculi, une otite moyenne ou un AVC. Notre pauvre lapin a la tête penchée, des pertes d’équilibre et du roulis. Le vétérinaire déterminera la cause et instaurera un traitement.

Une hospitalisation sera parfois nécessaire pour lui faire les soins et lui permettre de récupérer.

Comment prévenir ces maladies chez le lapin ?

Comme vous avez remarqué, nombreuses sont les maladies du lapin que nous pouvons éviter grâce à un bon environnement c’est-à-dire :

  • Une cage adaptée suffisamment grande et bien ventilée, sur le fond de laquelle on aura mis une épaisse couche de litière de paille de chanvre ;
  • Un enclos pour se promener, mieux être en liberté dans la maison au moins 4h par jour pour limiter le stationnement sans bouger et le piétinement ;
  • De l’eau fraîche à disposition dans des écuelles, du foin de bonne qualité à volonté, des légumes frais tous les jours et un aliment complet à faible teneur en céréales distribué en petite quantité.

Dr Odile Fage, vétérinaire et rédactrice​

Partagez
Les produits sélectionnés par notre rédacteur