Les maladies respiratoires du chien

Dr Muriel Alnot 11 décembre 2018 394 0 Laisser un commentaire
Partagez
Les maladies respiratoires du chien

Chez le chien, les maladies respiratoires sont plus fréquentes qu’on ne le croit ! En effet, comme nous, tous les chiens peuvent développer des maladies respiratoires indépendamment de leur âge ou de leur état de santé général. Vivant dans le même environnement que nous, ils sont en outre exposés aux mêmes polluants…

Chez le chien, les troubles respiratoires sont souvent causés par une infection (virus ou bactéries) mais ils peuvent aussi être causés par des parasites, des tumeurs, des problèmes allergiques, des polluants ou la conséquence de maladies touchant d’autres organes comme une insuffisance cardiaque.

Quand devez-vous vous inquiéter ?

Quand votre chien tousse, bien sûr, mais aussi si son nez et ses yeux coulent (mucus, pus ou sang), s’il est essoufflé, s’il a des difficultés à respirer avec des respirations bruyantes par exemple, et bien sûr s’il a de la fièvre. Vous pouvez vérifier sa température rectale avec un thermomètre pour chiens : elle doit être inférieure à 39°C (la norme est de 38,5°C).

Une infection pulmonaire particulière chez le chien : la toux de chenil

C’est une des maladies infectieuses pulmonaire les plus connues et redoutées car elle est en effet très contagieuse notamment dans des collectivités (expositions, élevages, refuges, cours d’éducation etc) d’où son nom…

La transmission s’effectue par contact direct ou par des expectorations, lors de toux ou d’éternuements.

Respiphytol 30 cpsLa cause est multiple : ce sont en effet plusieurs virus et bactéries, les virus Parainfluenza, Canine adenovirus, Paramyxovirus, Canine Herpès virus, les bactéries Bordetella bronchiseptica et Mycoplasmes qui en sont la cause

Un vaccin existe afin d’éviter les contaminations et surtout une atteinte grave, limitant la maladie à une rhinite mucopurulente qui régresse en trois semaines environ.

D’autres maladies virales graves peuvent entraîner une toux, comme la Parvovirose, ou la maladie de Carrée. Elles font d’ailleurs partie des maladies pouvant entraîner la nullité de la vente (vice rédhibitoire) lorsqu’elles existent avant l’adoption de l’animal.

Un complément alimentaire comme le Respiphytol peut être associé aux médicaments pour stimuler les défenses immunitaires et apaiser le système respiratoire.

Le collapsus trachéal

Le collapsus de la trachée est une maladie respiratoire chronique que l’on observe chez les petites races de chiens (Yorkshire, Caniche, Chihuahua… et même certains Labradors). Cette atteinte résulte d’une dégénérescence des anneaux cartilagineux de la trachée associée à un affaissement de la membrane trachéale dorsale dont les causes restent inconnues. Ces deux éléments se traduisent par une diminution de la lumière trachéale, donc un rétrécissement des voies respiratoires et par conséquent des difficultés voire une insuffisance respiratoire.

Son traitement est souvent efficace car cette maladie répond bien aux traitements médicamenteux (antitussifs, bronchodilatateurs, anti-inflammatoires et antibiotiques…). Il est parfois nécessaire de poser un « stent », c’est-à-dire une prothèse, qui permet de garder la lumière trachéale ouverte…

Rhinites et trachéobronchites

Comme toutes les maladies en « ite », ce sont des maladies inflammatoires, en l’occurrence des sinus, de la trachée et des bronches, assez similaires à celles de l’être humain. Elles se traitent avec des anti-inflammatoires, également avec des antibiotiques si une infection vient s’ajouter au tableau, des antihistaminiques lors de rhinite allergique (asthme) et de dilatateurs ou de facilitateurs de la respiration comme le Respiphytol.

Le vieillissement pulmonaire

Avec l’âge, les poumons vieillissent aussi ! Leur structure peut s’avérer plus rigide et devenir fibreuse. La fibrose est révélée par une toux, un halètement marqué et une intolérance marquée à l’effort, c’est-à-dire que le chien s’essouffle au moindre effort.

Les cancers des voies respiratoires

Les cancers pulmonaires sont rares mais en augmentation probablement en raison de l’exposition aux polluants environnementaux associés à une augmentation de l’espérance de vie. Certaines apparaissent d’emblée dans les poumons alors que d’autres sont des métastases, c’est-à-dire des tumeurs secondaires à un cancer apparu ailleurs dans l’organisme.

Ces cancers sont suspectés lors d’écoulement nasal et de saignements de nez, mais aussi lors de toux, de perte d'appétit, d’apathie, de vomissements et de fièvre. Elles représentent seulement 1% des tumeurs chez le chien.

Le traitement est principalement chirurgical, parfois avec une chimiothérapie associée.

Comment les éviter ?

Le stress, les changements de régime brusques, une mauvaise aération des maisons et un environnement poussiéreux peuvent contribuer à faire apparaître ces maladies et à les aggraver. Des vaccins sont disponibles pour certaines, mais la prévention reste toujours la meilleure option pour la santé respiratoire de vos chiens.

Les produits qui vous aident

RespicatRespyl 30 ml Pul Phyton 5 x 10 ml

  • Respicat est un modificateur d'ambiance respiratoire.
  • Bronchoryl est un produit homéopathique traditionnellement utilisé dans les affections aigues bénigns des voies respiratoires supérieures.
  • Pul Phyton est une solution antiseptique et décongestionnante à base d’huiles essentielles naturelles.
  • Dr Muriel Alnot, vétérinaire et rédactrice

    Les produits sélectionnés par notre rédacteur