COVID-19 - Que sont les coronavirus des chiens et des chats ?

  • COVID-19 - Que sont les coronavirus des chiens et des chats ?

En ces temps de confinement, vous vous posez des questions, vous nous en posez également sur l’impact du Covid-19 sur vos animaux. Pour éviter les mouvements de panique non justifiés vis-à-vis des chiens et chats et les « fake-news » pour faire du « buzz » nous avons donc choisi de vous faire un petit résumé des éléments connus pour répondre à vos principales questions et compléter notre premier article sur le sujet. 

Que sont les coronavirus ?

Comme nous vous le disions début février (article), les coronavirus sont de nombreux virus très courants chez les mammifères (chiens, chats, animaux de rente, civette, chameaux…Chauves-souris) et les oiseaux, qui atteignent aussi l’être humain. 

Un virus est une structure formée par de l’ADN (acide désoxyribonucléique) ou de l’ARN (acide ribonucléique) dans une boite (capside), parfois entourée d’une enveloppe. 

Les coronavirus sont des virus ARN à enveloppe, c’est-à-dire qu’ils sont recouverts d’une membrane faire de glycoprotéines virales et de composants lipidiques (lipides cellulaires). Cette enveloppe les rend très fragiles et peu résistants à la chaleur, l’absence d’humidité et aux désinfectants, c’est leur point faible ! Les maladies qu’ils provoquent sont souvent sans gravité. 

Les coronavirus peuvent-ils se transmettre d’une espèce à l’autre ?

Ils sont en général spécifiques c’est-à-dire qu’ils touchent généralement une ou plusieurs espèces sans pouvoir atteindre les autres. Malheureusement certaines espèces peuvent être atteintes par un même virus comme le SRAS, le MERS, et aujourd’hui le CoVID-19 qui se retrouve chez l’homme et différentes chauves-souris. Les vétérinaires connaissent bien ces maladies provoquées par des coronavirus qui atteignent notamment les animaux de rente (volailles, ruminants…) et contre lesquelles on lutte avec des vaccinations dans les élevages à risque. 

Que sont les coronavirus spécifiques des chiens et chats ?

Ce sont des coronavirus spécifiques qui atteignent principalement le système digestif et le système respiratoire, mais aucune maladie Covid-19 n’a actuellement été observée chez eux. Les coronavirus qui en sont responsables ne sont pas le SARS-Cov2. Chez le chien, le coronavirus canin (CCov) provoque diarrhée, vomissement et déshydratation (…), atteint le jeune et est parfois fatale. Chez le chat, les deux coronavirus sont le FECV ou coronavirus entérique félin, largement répandu et le FIPV= virus de la Péritonite Infectieuse Féline (ou PIF), qui ont chacun deux formes (sérotypes) différentes, et qui provoquent des atteintes diverses (diarrhées, fièvre etc) parfois sans signes cliniques et mortelle dans le cas de la PIF car elle ne se guérit pas. Ces maladies des carnivores domestiques ne sont pas transmissibles à l’homme. 

Comment protéger nos animaux de leurs coronavirus à eux ?

Les principales mesures sont des mesures d’hygiène classique, le respect de principes sanitaires dans les élevages, l’isolement des sujets atteints et les vaccinations contre ces virus quand elles sont possibles ou d’autres atteintes virales pour éviter la comorbidité. 

Il existe un vaccin contre le coronavirus canin (CCoV) dont les effets sont encore discutés par les spécialistes. En outre, il est fortement recommandé d’effectuer les vaccins contre la parvovirose, la maladie de Carré et la leptospirose, pour ainsi éviter une immunosuppression favorable à l’infection par d’autres agents, rendant les chiens vaccinés contre ces maladies moins sensibles au coronavirus canin. 

Il existe aussi un vaccin contre le Coronavirus félin FIPV (de la péritonite infectieuse féline), administré aux chats âgés de plus de 16 semaines, mais dont l’efficacité est également discutée par les spécialistes. 

Que risque votre animal vis-à-vis du Covid-19 ?

A ce jour, il n’y a toujours aucune preuve scientifique que nos chiens et chats puissent être infectés par le Covid-19 et aucune connaissance scientifique qui permette d’affirmer que le SARS-CoV-2 soit propagé par l’animal de compagnie. 

Sources : Académie Nationale de Médecine, ANSES, OIE.

Qu’en est-il des cas dits « positifs » de chien et de chats ?

Les quelques cas de chiens (deux) et un cas de chat rapportés positifs pour le SARS-CoV-2, cités par les media sont redevenus négatifs par la suite et un chat est toujours sous surveillance en Belgique. D’après le communiqué de l’Académie Nationale de Médecine, aucun d’eux n’a montré de signes de la maladie et notamment la présence du virus dans leurs selles, ce qui est souvent le cas chez un animal dit « réservoir » comme la chauve-souris. En médecine vétérinaire c’est généralement la recherche du virus par un test PCR (Polymerase Chain Reaction) sur des prélèvements de selles (excrétion des coronavirus canins et félins dans leurs selles) qui est préconisé pour établir la certitude des maladies spécifiques chez le chien et chat. 

Qu’est-ce que l’animal d’une personne malade du Covid-19 peut vous transmettre ?

Les risques sont bien plus élevés au contact d’une personne malade qu’au contact d’un animal de compagnie, même s’il vit sous son toit. « Ces risques ne peuvent toutefois pas être totalement écartés » dit l’Académie Nationale de Médecine, car ce virus a été détecté chez quelques animaux, mais sans signe de maladie rapporté. Cependant par mesure de sécurité et principe de précaution, l’Académie Nationale de Médecine conseille « renforcer les mesures habituelles de biosécurité vis-à-vis des nombreux agents pathogènes pouvant être transmis (aérosols, salive, déjections) par les animaux de compagnie » pour éviter les risques liés à un « portage » potentiel. L’ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, Alimentation, Environnement, Travail) conseille notamment de ne pas se laisser lécher le visage par le chien ou le chat d’une personne malade et plus généralement d’éviter ce type de contact même hors contexte de maladie. 

Pouvez-vous continuer à caresser des animaux exposés au Covid-19 ? 

OUI. Mais comme n’importe quelle surface, votre animal peut se retrouver à proximité d’un humain infecté et contagieux. Dans ce cas, il pourrait donc avoir sur son poil des gouttelettes avec du virus. Mais, a priori, il ne vous transmettra rien de plus que vos vêtements qui seraient exposés à des gouttelettes émises par un être humain contaminé. Si vous avez le moindre doute, avant de le caresser à nouveau, nettoyez-le en utilisant des produits adaptés.

Découvrez nos autres articles sur le sujet :

Partagez
Les produits sélectionnés par notre rédacteur