Les 4 causes de la myosite chez le cheval

Dr Aude Lhérété 31 juillet 2019 1764 0 Laisser un commentaire
Partagez
Les 4 causes de la myosite chez le cheval

Les coups de sang, encore nommés myosites scientifiquement, sont le plus souvent causés par des erreurs de gestion des chevaux. Nous avions abordé l’importance de l’intégrité des muscles dans un article précédent : Préserver le confort musculaire des chevaux. Nous allons parler ici des causes pouvant déclencher un coup de sang.

La myosite, c'est quoi ?

Une myosite (mot construit à partir de myo=muscle, et ite=inflammation), nommée dans le langage courant coup de sang, est une atteinte, parfois bénigne, mais pouvant être très grave, des muscles des chevaux. On peut comparer cet état à des crampes musculaires chez les êtres humains, mais des crampes qui s’étendent à des groupes entiers de muscles, et parfois l’ensemble du corps, c’est dire l’état de souffrance du cheval et son incapacité à se déplacer lorsqu’il est atteint.

Comment les muscles des chevaux fonctionnent-ils ?

Les 4 causes de la myosite chez le chevalOn observe les différents niveaux d’organisation :

  • Le muscle entier, enveloppé d’un fascia (enveloppe fibreuse fine, comme une « peau » attaché à l’os par un tendon).
  • Les « paquets » de fibres musculaires, accompagnés de vaisseaux sanguins sur leur périphérie ; et constitués de fibres musculaires.
  • La fibre musculaire constituée de myofibrilles.
  • La myofibrille, responsable de la contraction musculaire. C’est lorsque l’ensemble des myofibrilles se contractent simultanément que le muscle se raccourcit en se contractant. Puis, lorsque les myofibrilles se relâchent, le muscle peut se rallonger.
Ce phénomène de contraction-détente est très consommateur d’énergie.

Lors de coup de sang, c’est au niveau de la paroi de la cellule musculaire (= fibre musculaire) qu’ont lieu les dégâts. La membrane se déchire, et ce processus se produit dans plusieurs cellules, aboutissant à une lésion du muscle entier. Différentes substances sont libérées dans le sang, témoins de l’atteinte profonde du muscle.

Les différentes causes du coup de sang chez le cheval

1. Déséquilibre alimentation/exercice

C’est la cause majeure des coups de sang.

La ration alimentaire apporte, entre autres, de l’énergie (= calories). Le plus souvent ce sont les céréales qui apportent la majorité des calories. Ces calories doivent être dépensées lors de l’exercice, progressivement, afin de ne pas être stockées sous forme de graisses (avec tous les problèmes de santé qui peut causer l’obésité), ou de libérer des substances de dégradation toxiques dans les muscles.

Ainsi, un cheval qui a une ration trop riche, et pas assez d’exercice, va pouvoir déclencher un coup de sang pour une simple augmentation de son effort musculaire à laquelle il n’est pas habitué.

2. Exercice intense suite à plusieurs jours de repos et/ou de box

Les 4 causes de la myosite chez le chevalLe mécanisme est le même, trop de calories ont été emmagasinées, n’ont pas été dépensées, et sont mises en circulation brutalement et massivement. Le métabolisme musculaire est débordé, les toxines s’accumulent et déchirent les membranes de la cellule.

C’est de cette succession que vient le nom aussi donné aux coups de sang : La Maladie du Lundi.

C’est assez facile à comprendre : le cheval reste au box le dimanche car son maître se repose, il ingère la même ration que s’il avait travaillé, et le lundi, lorsqu’il est remis au travail, le coup de sang se déclare. Donc attention à baisser la ration quand les chevaux ne travaillent pas !

3. Exercice trop long et trop intense

Dans ces cas, c’est moins l’apport alimentaire trop élevé qui est en cause, mais plus le « surmenage » musculaire. On rencontre plus souvent ces myosites d’effort lors des courses d’endurance, et surtout si les conditions météo sont dures : chaleur et taux d’humidité élevés.

Cela se produit également lorsque l’on fait faire un exercice intense à un cheval malade, affaibli, fiévreux, dont le corps de peut endurer le travail demandé.

Les 4 causes de la myosite chez le cheval4. Prédisposition génétique de la myosite chez le cheval

Dans ces cas, on parle de forme chronique. Ces lignées de chevaux prédisposés aux myosites se retrouvent surtout chez les trotteurs et les PSA (Pur-Sang Arabes).

Même avec une gestion la plus juste possible, une alimentation adaptée, un exercice quotidien équilibré, ces chevaux seront quand même sujets à des myosites. Souvent de faible gravité car très surveillées, mais tout de même capables parfois d’entraîner des périodes de repos et des soins appropriés.

Nous verrons dans un prochain article les symptômes et la conduite à tenir en cas de coup de sang.

Dr Aude Lhérété, vétérinaire et rédactrice

Les produits sélectionnés par notre rédacteur