La vision du cheval

Dr Aude Lhérété 19 décembre 2018 374 0 Laisser un commentaire
Partagez
La vision du cheval

Les chevaux sont des animaux « hypersensitifs », leurs sens sont très développés et leurs permettent de survivre dans la nature : trouver de la nourriture & échapper aux prédateurs. Dans ce 1er article, nous aborderons la vision des chevaux.

Les champs de vision du cheval

Avec leurs yeux écartés et assez proéminents, les chevaux ont un champ de vision très large qui leur permet de voir leur environnement même derrière eux, avec toutefois deux zones aveugles dont il faut savoir tenir compte.

Voici le champ de vision de l’œil droit, qui balaie donc d’environ 30° à gauche et 140° à droite, soit presque 180° de champ visuel, bien plus que nous ! Et celui de l’œil gauche, qui est similaire :

Les champs de vision du cheval

Ainsi, lorsque l’on recoupe les deux, la zone de recouvrement (c’est-à-dire la zone dans laquelle les deux yeux voient en même temps) est nommée « zone de vision binoculaire ».

Les champs de vision du chevalC’est uniquement dans cette zone que le cheval voit en relief (en 3D) et qu’il peut évaluer la distance et la profondeur.

On comprends alors où sont les deux zones aveugles :

  • La première, petite, est entre les deux yeux. Aussi, faut-il faire attention lorsqu’on caresse un cheval sur le chanfrein car il ne voit pas votre main, et l’acceptation de cette caresse est un signe de confiance.
  • L’autre zone aveugle est située derrière lui. Il ne peut vous voir qu’en tournant la tête d’un côté ou de l’autre. Interdit donc d’aborder un cheval dans la zone aveugle postérieure sans le prévenir de la voix, sans quoi vous allez le surprendre, lui faire peur, et risquer un coup de pied parfois violent.

De même, le cheval a une zone aveugle sous sa tête et son encolure, devant ses membres antérieurs. Comme vous, lorsqu’il regarde devant lui, il ne voit pas ses pieds. Aussi, faites attention quand il doit monter sur le pont d’un van, à lui laisser baisser la tête avant de le monter pour bien lui montrer qu’il y a une marche à franchir.

Les champs de vision du cheval

La structure de l’œil du cheval

Voici un œil gauche vu de face, avec les points anatomiques les plus essentiels :

La structure de l’œil du cheval

Voici le même œil, en coupe. Observez ici la forme ovale de l’œil, en forme de « ballon de rugby », c’est ce qui permet au cheval de voir aussi nettement le brin d’herbe qu’il mange qu’un prédateur qui s’approche au loin sur l’horizon.

La structure de l’œil du cheval

Les particularités de la vision du cheval

  • Les couleurs : Les chevaux voient en couleur mais, s’ils distinguent très bien les couleurs vives (en particulier le vert), tous les beiges, blancs et couleur bois sont bien moins faciles à distinguer. Ainsi, dans la discipline du CSO, les obstacles surmontés de barres blanches ou beiges seront plus délicats à franchir sans faute, surtout si le bas de l’obstacle (« le pied » de l’obstacle disent les cavaliers) attire l’œil avec de l’eau ou des fleurs.

Les particularités de la vision du cheval

Si l'obstacle de la 1e photo est bien visible, celui de la seconde l’est beaucoup moins car il est de couleur clair.
  • Les variations de luminosité : Les chevaux y sont très sensibles. Passer d’une zone très éclairée à une zone sombre, ou l’inverse, leur demande un temps d’adaptation supérieur au nôtre. Ils sont facilement éblouis, et à l’inverse, voient les zones sombres presque noires. Ainsi, lorsque vous rentrez votre cheval dans son box non éclairé, si vous venez d’un endroit très ensoleillé, laissez-lui un temps d’adaptation pour qu’il voit l’intérieur du box, n’allez pas trop vite.
  • La vitesse des déplacements, et la distance : Comme de nombreux animaux, le cheval capte un grand nombre d’images par seconde. Il est très sensible à la vitesse de déplacement des objets, des humains ou animaux autour de lui. C’est ce qui, dans la nature, lui permet de repérer les prédateurs de très loin. C’est pourquoi il est de règle lorsqu’on s’occupe de chevaux, d’éviter de courir, mais au contraire de se déplacer à vitesse régulière pour ne pas les effrayer.

Les particularités de la vision du cheval

Voici l’environnement naturel du cheval, animal de plaine, rassuré par un environnement
à horizon large et lointain, dans lequel les particularités de sa vision peuvent être satisfaites.

Les particularités de la vision du cheval

Aussi, si votre cheval est en box, tachez de lui offrir
une vue dégagée et lointaine, qui le rendra plus serein.

Quelques produits pour prendre soin de ses yeux

FARNAM CLEAR EYES 103 MLOCRY GEL 10 GVISKYAL 10 ML Masques de protection

Dr Aude Lhérété, vétérinaire et rédactrice

Les produits sélectionnés par notre rédacteur