La toux du cheval : Symptômes et traitements

Dr Aude Lhérété 13 août 2019 548 0 Laisser un commentaire
Partagez
La toux du cheval : Symptômes et traitements

Nous avons traité l’anatomie de l’appareil respiratoires et les mécanismes de la toux dans un précédent article. Dans cette seconde partie, nous aborderons les causes de la toux, les différentes affections qui peuvent provoquer de la toux, les traitements et les soins respiratoires.

Il faut toujours se rappeler qu’hormis une quinte de toux normale en début de travail, toutes les autres toux sont anormales :

  • Toux en cours de travail
  • Toux en fin de travail
  • Toux au box
  • Toux au pré
  • Toux pendant un transport

Causes et affections de la toux chez le cheval

Les infections

Qu’elles soient virales, bactériennes, ou fongiques (champignons), différentes infections peuvent atteindre l’appareil respiratoire supérieur ou profond. On parle alors, en fonction des localisations anatomiques, de sinusites (sinus), trachéite (trachée), laryngite (larynx), bronchite (bronches), etc…

Dans les infections virales, on retiendra surtout le virus de la grippe équine.

Une infection bactérienne, la gourme, bien connue, peut être parfois responsables de toux.

Les toux chroniques non infectieuses

Comme nous l’avons vu dans l’article précédent, la particularité des poumons du cheval est de « s’encrasser » facilement. En effet, le mucus pulmonaire (glaires, ou « crachats », normalement évacués) peut rester piégé dans les bronchioles terminales et les boucher.

La toux a pour but d’évacuer ces bouchons mais est souvent inefficace.

Ces chevaux, encore nommés « tousseurs chroniques », sont nombreux. On considère qu’un cheval sur deux a un terrain respiratoire fragile. Leur capacité respiratoire est diminuée et cela peut se ressentir au travail. En langage scientifique, on nomme ce syndrome COPD (Chronic Obstructive Pulmonary Disease), ou BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive).

A ces processus d’inflammation chronique se mêlent souvent des maladies allergiques envers les allergènes respiratoires présents dans l’environnement. Après une lente évolution, les poumons finissent par avoir des lésions irréversibles, et ces chevaux sont dits atteints d’emphysème pulmonaire.

Traitements et soins de la toux chez les chevaux

Avant tout, il faut traiter la cause

Cela ne sert à rien de traiter seulement la toux, la toux est un symptôme, donc une conséquence.

La toux a pour but d’évacuer quelque chose qui gène le cheval, donc en ce sens elle a un rôle bénéfique. C’est quand elle devient trop fréquente, fatigante, irritante, qu’il faut lutter contre.

C’est votre vétérinaire, grâce à un examen général et un examen respiratoire qui pourra identifier la cause de la toux que vous avez observée. A partir de là, il vous donnera un traitement causal (antibiotiques si besoin, bronchodilatateurs type Ventoline en sirop, anti-inflammatoires, antiallergiques, etc…)

Produits de soins complémentaires pouvant aider votre cheval à mieux respirer

Différents produits de soins peuvent aider votre cheval à mieux respirer, ces produits visent à fluidifier le mucus respiratoire qui pourra ainsi être plus facilement évacué, et à avoir un effet décongestionnant sur l’ensemble de l’appareil respiratoire.

Greenpex Balsasyrup 500 ml Phyto Master Respir 1 kg Greenpex Nébulisateur Horseneb

Dr Aude Lhérété, vétérinaire et rédactrice


Les produits sélectionnés par notre rédacteur