La stérilisation chimique du chien

Dr Alnot 24 janvier 2019 2233 0 Laisser un commentaire
Partagez
La stérilisation chimique du chien

A l’heure où la stérilisation de nos animaux de compagnie refait couler beaucoup d’encre, il est bon de rappeler qu’elle permet d’augmenter de manière incroyable l’espérance de vie de nos animaux (entre 3 et 5 ans). Chez le chat, la majorité des individus mâles et femelles sont stérilisés. Mais chez le chien, le sujet est encore très controversé pour les mâles…

Pourquoi faire stériliser votre chien ?

La réponse est claire et nette dans le monde vétérinaire : la stérilisation a fait chuter les cancers d’origine hormonale (tumeurs mammaires, atteintes utérines, cancers prostatiques…) augmenté l’espérance de vie, diminué les risques de conflit entre mâles, les fugues pour rejoindre les femelles en chaleurs et les variations d’humeurs…

Bref, que des avantages ! Aujourd’hui, les quelques rares études qui relatent des inconvénients restent rares, très spécifiques de certaines races, et ne suffisent pas à nier le nombre d’avantages de la stérilisation… Sachant que respecter les envies sexuelles de votre chien sera difficile à réaliser et d’ailleurs à évaluer.

Quels sont les possibilités pour faire stériliser un chien ?

La chirurgie bien sûr !

On retire les ovaires et l’utérus de la femelle ou bien les testicules du mâle.

L’ovariectomie concerne le retrait chirurgical des ovaires ;
L’ovario-hystérectomie, celui des ovaires et de l’utérus.

Aujourd’hui, l’utilisation de la pilule contraceptive chez le chien femelle est tout à fait obsolète. C’est l’ovario-hystérectomie qui est recommandée pour éviter les atteintes utérines. En l’effectuant avant même la puberté, cette opération va également permettre d’éviter les soucis de tumeurs mammaires de l’adulte non opéré ou opéré tardivement.

La solution alternative : la chimie

Depuis 2007, il existe une alternative chimique fiable et surtout d’effet identique à la chirurgie, un implant anti-hormones pour les mâles. Jusque là, l’alternative chimique (divers produits injectables et pilules) avaient parfois de gros inconvénients pour la santé de l’animal et avait été abandonnée pour la chirurgie.

La stérilisation chimique du chienL’implant comment ça marche ?

Il s’agit d’un petit implant oblong (environ de la même taille que la puce électronique d’identification) qui contient de la desloréline. Il s’agit d’un peptide agoniste de la GnRH, c’est-à-dire de la Gonadotropin-Releasing Hormone, ou gonadolibérine. L’hormone GnRH permet d’aboutir à la sécrétion des hormones sexuelles. La desloréline, son agoniste, s’y oppose donc.

Il est injecté sous la peau au niveau des replis situés entre la nuque et la région lombaire ou mieux, en région péri-ombilicale pour être facilement accessible et retirable.

Quand et combien de temps l’implant fait -il effet ?

Au bout de quatre à six semaines, l’implant commence à faire effet. Il dure entre 6 et 12 mois, voire bien plus selon l’individu et selon la version choisie (4,7 mg ou 9,4 mg).

Comment être sûr que l’implant est actif ?

Pendant la durée du traitement, la taille des testicules diminue de 1/3. Si leur taille augmente à nouveau, c’est le signe que vous arrivez à la fin de l’action de l’implant. Celle -ci peut varier un peu d’un individu à l’autre, parfois quelques mois en plus ou en moins.

L’appétit peut également augmenter, et l’attirance pour les chiennes en chaleur disparaît.

Quels sont les avantages de la stérilisation chimique ?

  • Elle est réversible ;
  • En gros, c’est un contraceptif, mais qui supprime également les envies de reproduction : moralité, pas d’envie, pas de frustration, et donc pas de mal être…Sans le côté irréversible de la chirurgie. En effet, l’implant de desloréline (le seul qui existe aujourd’hui sur le marché) induit « une infertilité temporaire chez les chiens et furets mâles arrivés à maturité sexuelle, non castrés et en bonne santé ». Il est tout à fait possible de faire retirer l’implant avant l’arrêt de son effet, comme c’est souvent le cas en élevage canin ;
  • Elle évite la chirurgie.

Quels sont les inconvénients de cet implant ?

  • Il faut le renouveler.
  • Une influence sur le comportement dépendant des hormones sexuelles est décrite et parfois observée chez le chien, notamment, lorsque la pose est faite aux alentours de la puberté. Il est d’ailleurs recommandé par le fabricant de laisser les chiens atteindre la puberté avant d’utiliser ce médicament. En effet, s’il est implanté trop tôt, certaines variations de comportement indésirables sont parfois observées : des chiens « à l’aise » deviennent craintifs ou changent d’attitude très provisoires durant les premiers jours après la pose… L’implant provoque tout d’abord un phénomène de « flare-up » bien connu des vétérinaires : au lieu d’être inhibé, une augmentation passagère du taux sanguin de testostérone peut être observée immédiatement après l'implantation, provoquant parfois quelques changements d’humeur visibles (excitation). Cet effet disparaît généralement rapidement. Quand le changement est très important, il est toujours possible de retirer l’implant, surtout lorsqu’il est facile à retrouver (c’est-à-dire implanté en position péri-ombilicale).

Quels sont les inconvénients d’une stérilisation chirurgicale ?

  • Elle est définitive.
  • Le risque chirurgical existe mais il est extrêmement faible étant donné le recours à l’anesthésie gazeuse.
  • Chez la femelle il existe un risque d’incontinence des femelles vieillissantes stérilisées avant la puberté.

Néanmoins, la chirurgie reste le choix prépondérant aujourd’hui, car elle est nettement moins coûteuse qu’un renouvellement régulier d’implant et ses effets sur le comportement sont toujours conformes aux attentes.

Dr Alnot, vétérinaire et rédactrice

Les produits sélectionnés par notre rédacteur