Les chiens de races brachycéphales

  • Les chiens de races brachycéphales
Précédent Suivant

​Les Brachycéphales sont ces chiens qui ont une tête aplatie comme les Bouledogues français et anglais, les Boston terriers, les Carlins, les Shih-tzu, les Pékinois, les Griffons, les Cavaliers King Charles, les Boxers… Leur morphologie très particulière donne lieu à de nombreuses discussions, sur leur santé et leur état de bien être ou plus précisément de mal être. Un terme médical leur a même été attribué : le « syndrome brachycéphale ». Qu’en est -il en réalité ? De quoi souffrent ces chiens ?

Qu’est ce ça veut dire brachycéphale ?

Du grec brakhus = court et kephalê = tête, brachycéphale veut dire tête aplatie, ou littéralement « crane court ». En ce qui concerne les chiens, c’est un peu comme s’ils avaient eu le museau aplati artificiellement, mais pas de façon traumatique bien sûr ! Par opposition, les chiens au museau allongé sont appelés dolichocéphales (du grec dolikhos = allongé).

Quelles sont les conséquences d’une tête plate pour votre chien ?

En médecine humaine, quand elle est très prononcée, la brachycéphalie est une déformation pathologique qui entraîne des troubles comme l’exophtalmie (yeux proéminents), voire une cécité, des maux de tête et des troubles cognitifs.

De la même façon, chez le chien, cette tête plate s’accompagne de conséquences non négligeables pour sa santé : comme si le crane avait diminué sans que diminue le volume des tissus et des organes en proportion, les comprimant et entraînant :

  • un mauvais fonctionnement respiratoire avec souvent des difficultés graves (insuffisance cardiaque) qui ne peuvent se résoudre que par des chirurgies réparatrices ;
  • mais aussi des troubles oculaires (exophtalmie) ;
  • digestifs (sténose du pylore, inflammation stomacale et oesophagienne) avec des vomissements et des régurgitations ;
  • ou encore par exemple des problèmes dermatologiques (erythèmes…) dus aux plis de la face.
Pour le système respiratoire, ces conséquences ont même été baptisées d’un nom particulier : le syndrome brachycéphale.

Qu’est-ce que le syndrome brachycéphale ?

Il s’agit des conséquences de l’obstruction des voies respiratoires, car avoir la face plate a des conséquences : l’air passe mal et on peut observer parfois des détresses respiratoires sévères.

Focus race - Les chiens brachycéphalesEn effet, chez les chiens brachycéphales, le nez est écrasé et raccourci, les narines sont rétrécies, ou pire, fermées (on parle de sténose), le voile du palais est trop long et trop épais par rapport à la longueur des voies respiratoires.

Les amoureux des bouledogues le savent bien, ce sont des chiens qui ronflent, qui ont du mal à respirer, qui ont du mal à faire du sport, et qui font des syncopes au moindre effort. Sportifs s’abstenir !

Attention au coup de chaleur chez le chien brachycéphale !

Les chiens brachycéphales sont les races les plus sensibles aux fortes chaleurs : pour mieux respirer quand il fait chaud, un brachycéphale force et augmente sa fréquence respiratoire mais l’appel d’air forcé provoque parfois aussi des rétrécissements supplémentaires et parfois aussi des collapsus (les parois se collent). L’accélération de la respiration et ces rétrécissements provoquent des difficultés allant jusqu’à la détresse respiratoire.

C’est la conséquence du coup de chaleur chez ces animaux, toujours plus grave que chez les chiens qui ont un nez plus long.

Si vous avez un chiot brachycéphale, il doit être suivi régulièrement car il n’aura pas de forcément de symptômes immédiatement, plutôt vers l’âge d’un an. La chirurgie des narines (rhinoplastie) et la chirurgie du voile du palais (palatoplastie) sont courantes et permettent de réparer les dégâts liés à la brachycéphalie. Elle peut être pratiquées dès l’âge de 4 mois. Aujourd’hui, ces chirurgies sont pratiquées au laser, permettant un résultat parfait dans 98% des cas.

L’hypertype est remis en cause pour toutes les races, et surtout les chiens brachycéphales

L’hypertype est l’aggravation extrême de certains traits morphologiques pour des motifs esthétiques. Heureusement, aujourd’hui, malgré la popularité grandissante de certains bouledogues français, anglais ou autres Boston terriers, le bien-être prime sur le côté « mignon ». Les associations de protection animale, les clubs de race et les éleveurs et les vétérinaires s’occupent donc de sensibiliser et d’informer le plus possible le grand public pour prévenir ces dérives morphologiques néfastes pour leur santé. Le retour aux standards d’origine des races brachycéphales (nez moins court, etc) est favorisé pour que les individus les plus marqués et déficients soient écartés de la reproduction.

Les chiens brachycéphales sont-ils interdits dans les avions ?

Après le décès de certains d’entre eux durant les vols en soute, parfois même sans la prise de sédatifs, la plupart des compagnies aériennes ont interdit les animaux brachycéphales à bord de leurs appareils.

Dr Muriel Alnot, vétérinaire et rédactrice

Partagez
Les produits sélectionnés par notre rédacteur