Focus race - Le Trotteur Français

Dr Aude Lhérété 14 novembre 2019 5648 0 Laisser un commentaire
Partagez
Focus race - Le Trotteur Français

​Le Trotteur Français est un cheval très connu grâce à ses courses sur les hippodromes. Chaque année naissent environ 10 000 poulains, le berceau de l’élevage étant situé essentiellement en Normandie et aux alentours.

Origines du Trotteur Français

L’origine se trouve dans l’utilisation de l’Anglo Normand, destiné à l’attelage, qui fut ensuite croisé avec des Trotteurs Norfolk (race aujourd’hui disparue), des Trotteurs Orlov importés de Russie, et des Pur-Sang Anglais.

En 1864, la Société gérant la race est créée. C’est à cette période que naissent les 5 grands chefs de race dont le sang est retrouvé aujourd’hui dans la quasi-totalité de tous les Trotteurs Français : 

  • Conquérant en 1858
  • Lavater en 1867
  • Normand en 1869
  • Niger en 1869
  • Phaéton en 1871
La race est reconnue en 1922, avec ouverture d’un stud-book (livre de race reconnaissant les origines)

Par la suite, deux vagues d’apports de sang américains ont amélioré la race, dans l’entre deux guerres, puis dans les années 70 – 90. Aujourd’hui, le stud book a fermé ses portes aux sangs étrangers, mais ces apports américains ont marqué la race, plus près du sang et plus précoce.

Morphologie et caractère du Trotteur Français

Il n’y a pas de standard de race, pas de critères à respecter en termes de taille, de robe, de format. On trouve ainsi des chevaux qui sont plus formatés en fonction de la discipline dans laquelle ils vont courir :

  • De grands chevaux solidement charpentés pour les courses de trot montés
  • Des chevaux plus légers et plus fins pour le trot attelé

Ainsi, ils toisent (hauteur au garrot) en moyenne de 1,60 m à 1,70 m, mais on trouve facilement des modèles plus petits et plus légers de 1,55 m.

Sa tête est rectiligne ou busquée, d’où lui vient sa réputation de cheval « pas très beau », ce qui a mon avis est faux car on trouve dans cette race comme dans toutes les races des chevaux à la tête peu esthétique et de véritables gravures.

Toutes les robes existent, bai, alezan, bai-brun, … Sauf la robe grise (présente chez les Trotteurs Russes).

Anecdote : Sur un grand centre d’entraînement de trot, Grosbois pour ne pas le nommer, la fille d’un entraîneur achète un poney gris et part se promener au milieu des trotteurs à l’entraînement. Vous auriez vu le bazar ! Les trotteurs hallucinaient, n’ayant jamais vu cette couleur, les yeux leurs sortaient de la tête et leurs drivers avaient bien du mal à les garder sous contrôle.

Ce sont des chevaux résistants, puissants, durs à la tâche et courageux. Leur corps compact et musclé, leur dos court, leur arrière-main (= le moteur) massive, et la corne de leur sabots résistante.

Critère d’entrée dans la race Trotteur Français

Ceci est très particulier, car non seulement le cheval doit être né dans la race Trotteur Français, mais il doit de plus se qualifier pour prouver ses aptitudes à trotter vite pour pouvoir prétendre participer aux courses.

Pour être un Trotteur Français il faut :

  1. Être né Trotteur Français
  2. Le qualifier lors d’une épreuve de vitesse au trot
C’est l’entraîneur qui décide en fonction du cheval à quel âge le présenter, souvent plutôt jeune, pour qu’il puisse courir en courses.

Ils peuvent être présentés entre 2 et 5 ans.

C’est une course sur 2000 m, donc on compte le temps moyen sur 1000 m.

Voici le tableau indiquant les performances minimales à effectuer selon l’âge et la période de l’années (les temps indiqués sont les temps sur 1000 m) :

Âge

Période

Attelé

Monté

2 ans

mai à oct

nov à dec

1'22"

1'21"5

1'23"

1'22"5

3 ans

janv à mars

avr à juin

juil à dec

1'21"

1'20"5

1'20"

1'22"

1'21"5

1'21"

4 ans

janv à sept

oct à dec

1'19"

1'18"5

1'20"

1'19"5

5 ans et +

janv à dec

1'18"

1'19"

​Seuls 40% d’une génération sont qualifiés, c’est dire si la sélection est difficile. Les 60 % sont reconvertis en chevaux de loisirs ou de clubs, montrant parfois des aptitudes à d’autres sports.

Carrière d’un trotteur, le mythique Prix d’AmériqueCarrière d’un trotteur, le mythique Prix d’Amérique

La carrière d’un trotteur est longue, il a le droit de courir jusqu’à 10 ans, aussi il est entretenu physiquement et sportivement avec les plus grands soins et des exercices fréquents : promenade, paddock, entraînements, trottings, plage, soins... Il ne va dans son box que pour manger et se reposer.

Ils se déplacent d’hippodromes en hippodromes, souvent en petits camions, que vous croisez sur les autoroutes avec le sulky accroché à l’arrière, vont courir aussi à l’étranger.

Le rêve, « les jeux olympiques » des Trotteurs, c’est le Prix d’Amérique, la course mythique qui se déroule sur l’hippodrome de Vincennes le dernier dimanche de Janvier. Elle est réservée aux chevaux de 4 à 10 ans (sauf les hongres, c’est-à-dire les mâles castrés) et ayant gagné un minimum (minima différents selon les âges) de gains en un an.

Cette course est une fête et un spectacle extraordinaire pour les amoureux des chevaux, et au-delà du sacre du vainqueur, la somme acquise par le vainqueur est élevée.

Dr Aude Lhérété, vétérinaire et rédactrice

Les produits sélectionnés par notre rédacteur