Focus race - Le Bouledogue Anglais

Dogteur 05 juillet 2018 1263 0 Laisser un commentaire
Partagez
Focus race - Le Bouledogue Anglais

INTERVIEW

Bill est né le 06 juin 2015 dans un élevage des Vosges. Ce petit chiot faisait partie d’une portée de 8 bébés et seuls sa sœur et lui ont survécu. Bill est né avec une faiblesse (hyperlaxité) au niveau des ligaments de ses deux pattes avants : il marchait sur ses « poignets » et ne pouvait donc pas être vendu.

Nous l’avons recueilli via une cession contre bons soins en toute connaissance de cause et sur un coup de cœur « réfléchi ».

Focus race - Le Bouledogue AnglaisPendant plusieurs mois (toute la durée de sa croissance), nous avons porté Bill afin de lui éviter tous les terrains « accidentés » (escaliers, montées en voiture, sauts intempestifs, ...) afin que ses pattes se redressent au maximum. Bill a été régulièrement suivi par son vétérinaire afin de lui apporter la meilleure alimentation et les meilleurs soins propres à sa maladie.

Aujourd’hui, les pattes de Bill se sont très nettement redressées mais nous veillons toujours sur cette fragilité qu’il aura à vie, ne serait-ce qu’au niveau du poids : il se doit d’être dans la courbe basse !

Bill, qui a trois ans aujourd’hui, est dans la force de l’âge. C’est un chien épanoui et heureux autour de ses maîtres, dans sa maison, dans son jardin qui n’hésite pas à courir après tout ce qui bouge : papillons, oiseaux, chats… Pas trop longtemps non plus, Bouledogue Anglais oblige [1] !

[1] Le Bouledogue Anglais est un Brachycéphale et est donc limité au niveau respiratoire, voir plus loin dans l’article.

Pourquoi avoir choisi un Bouledogue Anglais ?

C’est un pur hasard. Nous ne connaissions pas particulièrement cette race. Aujourd’hui, nous sommes en totale harmonie avec Bill, ses besoins et son bien-être passe avant tout !

Le saviez-vous ? Les brachycéphales ont une apparence presque humaine avec leur faciès aplati, et paraissent donc plus proches de nous que certaines races au museau plus long… C’est ce qui était recherché à l’origine. Ce sont pourtant des caractéristiques handicapant l’animal lorsque cet aspect est poussé jusqu’à l’hypertype (caractère extrême du type morphologique). L’hypertype est aujourd’hui dénoncé et sanctionné de plus en plus souvent par les sociétés canines (Société Centrale Canine, Kennel Club…) lors des concours et retiré des standards de race.

Quels sont ses traits de caractère ?

Bill comprend tout mais n’obéit pas toujours… Certains diront que les bouboux ne sont pas réputés pour être des chiens obéissants. Nous préférons penser que Bill est trèèèèèès intelligent et qu’il possède un tel libre-arbitre qu’il se paie le luxe de choisir d’obéir…. Ou pas !

Toujours est-il que Bill est particulièrement espiègle, expressif, sait se faire comprendre et ne s’arrêterait jamais de jouer : il peut jouer pendant des heures seul ou (summum de son bonheur) avec son maître.

L'Avis DogteurIl n’y a pas de race « génétiquement » plus obéissante qu’une autre, mais bien des chiens dont nous ne trouvons pas toujours rapidement ce qui les motive. Les Bouledogue anglais sont posés (en général comme ils sont lourds, ils n’ont pas les moyens physiques de se comporter comme des agités permanents…) cela en fait des chiens attachants qui ont plus développé leurs moyens de communication avec l’être humain que l’aptitude à la course.

Quelles activités partagez-vous avec votre chien ?

Nous partageons la majorité de nos activités avec Bill qui n’est jamais très loin… Nous jardinons, Bill jardine. Nous passons la tondeuse, Bill mord les roues de la tondeuse (nous faisons attention que sa sécurité soit garantie), nous lisons ou regardons la TV, Bill se couche à nos pieds, …

Focus race - Le Bouledogue AnglaisNous l’appelons notre « inspecteur des travaux finis » !

Nous nous promenons tous les jours et quel que soit le temps (sauf grosse pluie désagréable pour tout le monde ou chaleur étouffante).

Et bien évidemment, comme dit précédemment, nous jouons beaucoup car nous avons la chance d’avoir un boubou très joueur.

Nous l’emmenons dans les restaurants qui acceptent les chiens, nous l’emmenons à toutes nos soirées. Il part avec nous à chaque vacance ou est gardé exceptionnellement par ses « grands-parents » (qui n’attendent que ça !) quand nous ne pouvons vraiment pas faire autrement.

Bref, Bill partage énormément de choses avec nous !

Une anecdote… ?

Il y en a tant que nous ne pouvons même plus parler d’anecdotes ! Mais ce qui nous a peut-être fait le plus rire s’est passé l’été dernier.

En soirée, plus de Bill à nos côtés… Étrange… Nous l’avons retrouvé dans le jardin, assis droit comme un i, immobile comme une statue, la truffe levée au ciel et… collée au robinet d’eau extérieur !

Il a attendu… nous aussi… puis nous avons ouvert l’arrivée d’eau : depuis, Bill ne boit pratiquement plus qu’au robinet lors des beaux jours : nous sommes à sa disposition et il adore ça bien évidemment (il n’en demeure pas moins qu’une gamelle d’eau reste toujours disponible).

Autre anecdote qui, nous l’espérons, en restera une : je suis partie un soir en promenade avec lui alors que son maître restait à la maison. J’ai bien senti qu’il n’était alors pas trop motivé mais Bill n’étant pas un grand sportif… Nous avons dû faire… 50 mètres quand il s’est mis à boiter fortement. Alerte rouge pour moi due à sa maladie de naissance ! Nous avons fait immédiatement demi-tour. Bill a boité jusqu’au portail, jusqu’à ce que je lui retire sa laisse et… est parti tout en légèreté, sans aucune boiterie et surtout sans aucun scrupule pour se coucher aux pieds de son maître !!!

L'Avis DogteurBill est très doué !!! Il a su quelle attitude adopter pour que la promenade s’arrête !

Quels conseils donneriez-vous aux futurs propriétaires d’un Bouledogue Anglais ?

Focus race - Le Bouledogue AnglaisGrands sportifs voulant partager sa passion du sport avec son chien s’abstenir : l’activité préférée du boubou est… la sieste ! Toutefois, c’est une race athlétique et le Bouledogue Anglais peut tout à fait faire de jolies promenades d’une heure par temps frais. (il dormira 24h d’affilée ensuite !).

Sa face « écrasée » en fait un chien sensible à la chaleur et aux efforts physiques intenses : il faut rester vigilant lors des grosses chaleurs et s’adapter en conséquence.

C’est une race qui nécessite des soins dermatologiques réguliers du fait de plis de peau importants (le nettoyage des yeux et de son « pli de nez » est quotidien).

Selon nous, ce n’est pas un chien rustique ni un chien de jardin mais un chien de maison qui restera toujours collé à vos pieds plutôt que de partir en expédition au fond du jardin.

Enfin, c’est un bon antidépresseur car il suffit de le regarder pour avoir, à tous les coups, soit le sourire soit un grand éclat de rire !

L'Avis DogteurSi vous projetez d’adopter un Bouledogue anglais : Effectivement, comme tous les brachycéphales (face applatie) Cavalier King Charles, Shih Tzu, Carlin, Boxer… Le Bouledogue Anglais peut vite être limité par ses voies respiratoires plus rétrécies et moins bien formées que dans d’autres races. Certains brachycéphales souffrent en effet de syndromes obstructifs respiratoires qui peuvent inclure la sténose des narines (rétrécissement important à l’entrée du nez), un épaississement du voile du palais (sorte de prolongement mou qui isole la cavité buccale des voies respiratoires pour éviter les fausses routes, c’est à dire de la nourriture qui passerait dans les poumons), une macroglossie (une grosse langue qui rend le passage de l’air difficile lors de grosses chaleurs quand le chien ventile par la bouche). Nombreux sont ceux directement opérés à la naissance du voile du palais par exemple pour effectuer une correction indispensable à leur survie ou dans le but d’éviter un souci plus tard. Donc, effectivement, ce n’est pas un chien qui est très équipé pour faire de grandes courses d’endurance ! Il faut également souvent prévoir, outre des opérations des voies respiratoires, la possibilité de soins dermatologiques fréquents, au moins de nettoyage des plis : en effet, les plis de peau favorisent les infections cutanées avec des inflammations (intertrigo) en permettant une macération, ce phénomène existe souvent lors d’obésité. Au niveau de la queue, le traitement fait souvent appel à la chirurgie lorsque celle-ci est malformée et rentre dans la peau. Comme tous les chiens, il faut prévoir de motiver un Bouledogue Anglais si l’on veut qu’il effectue quelque chose… On évitera cependant de donner des friandises susceptibles d’amener une obésité ou une allergie alimentaire !!!

Les produits sélectionnés par notre rédacteur