Focus race - Le Border Collie

  • Focus race - Le Border Collie
Précédent Suivant

Le Border Collie serait le chien le plus intelligent du monde. Cette race méconnue en France avant les années 80 est aujourd’hui très appréciée pour ses capacités d’apprentissage et notamment son incroyable compétence sur le travail sur le troupeau…

Origine

Ecosse et Irlande

Taille

Entre 48 et 55 cm

Poids

Entre 15 et 25 kg

Longévité

Entre 10 et 17 ans

Poil

Court ou long

Robes

Noir, Blanc (collier, liste et bas des pattes...) mais cette couleur ne doit pas dominer, Bleu, Bleu merle, Rouge merle, Sable merle (la robe merle vient d’une mutation génétique), Bringé, Lilas, Chocolat, Foie, Sable, Rouge, Doré

Yeux

Marrons, bleus ou vairons (c’est-à-dire de couleur différente, marron et bleu)

Oreilles

Droites ou semi-dressées

Le Border Collie : une race bien plus ancienne qu’on ne le pense

Le Border Collie est une race connue pour venir de la frontière (border en anglais et également le nom de cette région) entre l’Angleterre et l’Ecosse. Le terme « Collie » pourrait venir de "collar" (collier en anglais) ou de "coal" (charbon en anglais) car la robe noire était la plus courante à l’origine. D’autres hypothèses avancent une origine gaélique, la langue ancestrale des Celtes (dont les Écossais et les Irlandais) : dans cette langue, le « collie » est un mouton. Les Celtes utilisaient en effet des chiens de bergers depuis quelques 5000 ans.

Le Collie est donc probablement une des plus vieilles races de chiens, même si nous ne la connaissons sous sa forme actuelle que depuis le 19ème siècle.

Vers 1860, une partie des chiens est élevée pour la compagnie, une autre pour le travail. Des apports d’autres races (Pointer et Setter Gordon) accroissent encore ses performances olfactives. Les aptitudes de ce chien déjà très performant sont encore plus travaillées et étudiées, d’autant qu’à cette époque en Angleterre, les concours canins sont de plus en plus prisés.

La race Border Collie est « fixée » en Angleterre et acceptée également par l’American Kennel Club dans les années 70, même si l’établissement d’un standard est mal vu par de nombreux Britanniques, car ils considèrent qu’un Border est avant tout défini par ses aptitudes, pas par son physique.

Des capacités cognitives hors normes

Un professeur de psychologie, le Professeur John Pilley s’est penché sur le cas des Border Collie, passionné pour leurs capacités d’apprentissage et les méthodes employées en éducation canine. Son denier chien, une femelle Border Collie de 2004 nommé Chaser, est aujourd’hui mondialement connu. Entraînée pendant trois ans par une équipe de chercheurs dont le Professeur, Chaser est capable de distinguer 1022 mots désignant des objets : des peluches ou d’autres jouets, qu’elle peut également classer par catégorie.

Plus généralement, le Border Collie est connu pour son travail de chien de troupeau, dont il régule merveilleusement les déplacements. Ces compétences s’apprennent très tôt, dès les premiers mois, si les parents sont issus d’une lignée de travail et travaillent eux-mêmes.

Le Border Collie est donc un chien qui aura besoin d’exercice physique ET intellectuel !

D’autre part, ses grandes capacités d’apprentissage vont de pair avec une grande sensibilité : il faut aux Border Collie des humains cohérents et avertis des particularités de la race. C’est un chien très demandeur, il faudra le nourrir, sans arrêt, au sens propre et au figuré !

La santé du Border Collie

Le Border Collie est un chien robuste, la variété au poil mi-long est assez rustique.

Attention néanmoins, les Border Collie peuvent être atteints de :

  • Maladies oculaires : maladies du cristallin ou de la rétine (Hypoplasie Choroidienne, Atrophie Progressive de la Rétine)
  • Maladies du squelette (Dysplasie de la hanche)
  • Sensibilité à certains médicaments sans danger pour d’autres races : mutation MDR1

Les tests de dépistage sont généralement réalisés par l’éleveurs ou à défaut le propriétaire

L’entretien du Border Collie

Le Border Collie, s’il est à poils mi-longs, demande un entretien régulier et notamment un brossage régulier, mais la variété à poils courts ne nécessite aucun entretien particulier.

Attention, comme pour tous les chiens qui sortent à la campagne, les Bergers qui travaillent avec le troupeau ou se promènent dans des endroits fréquentés par d’autres espèces, les antiparasitaires sont obligatoires, il faut donc :

  • En plus de le vacciner, le vermifuger régulièrement
  • En évitant absolument les antiparasitaires dangereux pour les Borders Collie porteurs de la mutation MDR1 : les néonicotinoides, les lactones macrocycliques (ivermectine, moxidectine, milbémycine… c’est à dire les Produits Milbemax®, Program®, Advocate®…), l'émodepside (Profender®) et le spinosad (Comfortis®) contenus dans certains antiparasitaires les intoxiqueraient !

Dr Muriel Alnot, vétérinaire et rédactrice

Interview : Mon chien est un Border Collie

Partagez
Les produits sélectionnés par notre rédacteur