Focus race - Le Bengal

Dr Alnot 24 mai 2019 1308 0 Laisser un commentaire
Partagez
Focus race - Le Bengal

On dit beaucoup de choses sur les chats de race Bengal : sportif, curieux, vif, intelligent, remuant mais quand même doux et affectueux, surtout avec les enfants... Attention, ces particularités peuvent varier d’un individu à l’autre. En revanche c’est un chat qui a l’aspect tacheté du léopard et réellement sa beauté domestiquée !

L’apparence du Bengal : le "léopard" vient de son origine sauvage

C’est l’américaine Jean Mill, éleveuse et généticienne passionnée de chats qui en 1963 crée la chatte « Kin-Kin » une hybride obtenue à partir d’un croisement entre un chat léopard, Prionailurus bengalensis et un chat domestique. Le Prionailurus bengalensis est un félin sauvage issu d’Asie et plus précisément de la province du Bengale.

Puis, le croisement est renouvelé et les chattes qui en sont issues sont croisées à nouveau avec des Abyssins, des Mau Egyptiens, et des Burmeses.

La race Bengal est née, et le premier arrive en France en 1989.

Le chat Bengal est de taille moyenne à grande et surtout remarquable pour les taches rondes ou allongées, appelées rosettes, de sa robe. Le physique le plus recherché est celui qui ressemble le plus au chat léopard :

  • Taille : entre 43 et 105 cm (longueur)
  • Poids : 4 à 8 kg
  • Poil : court
  • Couleur : noir (black), chocolat (brown), creme (snow)… tachetées
  • Espérance de vie moyenne : de 10 à 13 ans

Les origines sauvages en question : faut-il adopter un Bengal ?

Les origines sauvages (chat léopard croisé avec un chat domestique) ont produit des individus difficiles à gérer, à la fois inadaptés à la vie sauvage et à la vie domestique. Ce sont les hybrides « F1 » dits de première génération qui sont véritablement « sauvages » et inadaptés à la compagnie : Pour cette raison, en France, les hybridations avec les chats léopards du Bengale sont interdites ainsi que la détention de premières générations de chats domestiques croisés avec des chats léopards. Les chats de race Bengal sont considérés comme domestiqués à partir de la 5ème génération.

Les avis sont partagés dans d’autres pays : la partie wallonne de la Belgique ne reconnait pas le Bengal comme chat domestique. Les Bengals sont considérés par la loi Belge comme des hybrides de chats sauvages inadaptés à la détention, la commercialisation et même à l’élevage. Paradoxalement, les Belges tolèrent la détention de chats Bengals de 5ème génération, ce qui permet quand même une certains souplesse.

Actuellement, les croisements avec des chats sauvages Prionailurus bengalensis ne sont plus autorisés, évitant ainsi une maltraitance inacceptable en créant des générations inadaptées.

Le Bengal, chat d’esthète ou de collectionneur ? Très certainement une passion !

Eyenimal Classic Cat Door chatière manuelleDepuis 2007, cette race est très à la mode pour son look sauvage, notamment en fonction de la particularité des taches ou rosettes, entraînant un véritable business d’élevage et une présence toujours plus importante dans les concours. Les plus recherchées sont les robes à rosettes fermées (appelées aussi donut) sont des taches rondes, complètement entourée de noir dont le centre est plus foncé que la couleur de la robe. .

Ce petit félin au look sauvage a également la réputation d’aimer l’eau et d’être bon nageur. Et oui, les réseaux sociaux nous le montrent tous les jours, les chats peuvent nager et certains adorent !

Prévoyez donc pour votre Bengal un accès à l’extérieur ou à défaut un environnement très stimulant, très vivant dans lequel il ne sera pas un énième objet de déco !

Alors amoureux des chats ou de leur aspect ? Si vous n’êtes pas passionné de l’espèce il vaut certainement mieux éviter d’adopter ce petit félin très particulier comme premier chat…pour éviter qu’il ne vous en fasse voir de toutes les couleurs !

Dr Alnot, vétérinaire et rédactrice

Les produits sélectionnés par notre rédacteur