Dans quel cas faut-il tondre un chat ?

  • Dans quel cas faut-il tondre un chat ?
Précédent Suivant

​Votre chat ne doit pas être tondus et encore moins rasé. Mais dans certains cas c’est le seul recours, voire une bonne manière de le soigner…

Les seuls cas où la tonte d'un chat est nécessaire sont médicaux :

Lorsque le poil de votre chat n’est plus qu’un amas de nœuds

En dessous des nœuds et du « feutrage » du pelage se forme des irritations liées à la mauvaise respiration de la peau puis des infections éventuelles qui peuvent malheureusement passer longtemps inaperçu.

S’il est en surpoids morbide, âgé ou malade

C’est généralement le ventre qui est tondu et souvent la région qui entoure l’anus, car elle peut malheureusement recueillir des souillures dont votre chat ne s’occupe pas ou plus, et favoriser l’apparition de problèmes infectieux…

Pour ne pas en arriver là, il faut prendre soin de son chat à poil long (comme les Persans par exemple) qui demandent effectivement plus d’entretien que les autres pour éviter la formation des nœuds !

Lorsque votre chat a la teigne

En effet, la teigne se soigne très bien, mais elle est très contagieuse, les démangeaisons sont intenses et son traitement est lourd : le protocole rigoureux comprend des lotions, des traitements en comprimés, et la tonte fortement recommandée pour obtenir plus facilement une disparition complète des spores, sans oublier l’aspiration de la maison, son nettoyage à l’eau de javel diluée et l’utilisation éventuelle de bougies fumigènes (en collectivité surtout)…

Dans quels cas n’est-il pas justifié de tondre un chat ?

Si votre chat perd beaucoup ses poils

Les problèmes liés à la mue ou aux différentes formes de « pelade» doivent être prises en charge en fonction de leur cause.

Si vous êtes allergique aux « poils » de chat

Les chats hypoallergéniques n’existent pas encore mais ce n’est pas une raison pour les tondre ! Ce sont des protéines (notamment la FelD1) sur le poil et la peau qui produisent l’allergie chez l’être humain. Bientôt vous pourrez, en changeant l’alimentation de votre animal, limiter la production de FelD1 de 47% dès trois semaines (aliment étudié par Purina Institute).

Dans quels cas n’est-il pas justifié de tondre un chat ?Si votre chat a la peau sèche, séborrhéique ou à pellicule

Il faut préférer les soins de brossage, avec des brosses adaptées, d’entretien de la peau, d’hydratation et les traitements antiséborrhéiques.

Si votre chat vomit des boules de poils

Ce ne sera pas une solution adaptée car là encore le brossage préventif ou une alimentation particulière permet de traiter ces soucis.

Si votre chat a un cas de coup de chaleur

Le coup de chaleur ou la canicule ne sont pas non plus des justifications suffisantes chez le chat, car on préfère mouiller l’animal et surtout, tous les chats ne supportent pas facilement une tonte !

Si votre chat est agressif, âgé ou malade

Les chats agressifs, âgés ou malades peuvent en effet être stressés par une tonte, il faut donc toujours en évaluer la nécessité et les bénéfices versus les inconvénients en termes de stress avec votre vétérinaire. Lorsque ce n’est pas supportable pour l’animal, la tonte sera d’ailleurs réalisée sous sédation…

Comment faire pour tondre un chat ?

  1. Il vous faut une tondeuse adaptée qui ne fait pas de bruit et ne chauffe pas et surtout pas un rasoir qui couperait ou irriterait la peau de votre animal ; du lubrifiant pour votre tondeuse et le nettoyage de son peigne ;
  2. Préparez votre matériel et la pièce où vous allez réaliser la tonte à l’avance (disposition des outils, une table pour être à la bonne hauteur…) ;
  3. Commencez par un brossage soigné, parfois quelques jours à l’avance (hormis les nœuds indémêlables) ;
  4. On ne rase pas les vibrisses, l’extrémité des membres, la tête, les oreilles ;
  5. Il faut veiller à tendre la peau, quitte à s’y prendre à deux pour ne pas avoir une fuite ou des mouvements malencontreux au mauvais moment… ;

Si votre chat griffe, ou mord c’est qu’il n’apprécie pas ! Pensez à l’y habituer avant d’en arriver là, par étapes et à petites doses sur des zones limitées. Il peut même être nécessaire de l’habituer au bruit (même si elle est très silencieuse) car certains chats n’aiment pas non plus les vibrations.

Dr Muriel Alnot, vétérinaire et rédactrice

Partagez
Les produits sélectionnés par notre rédacteur