Comment transporter ses chevaux ?

Dr Aude Lhérété 16 septembre 2019 1709 0 Laisser un commentaire
Partagez
Comment transporter ses chevaux ?

​Les chevaux sont souvent transportés pour aller en compétition, changer d’écuries, changer de pré, aller en promenade… Le plus fréquemment, ce sont des transports sur route, et plus exceptionnellement en bateau ou en avion. Le transport est un moment à risque, pour lequel il faut prendre des précautions, et qui est encadré par une législation à connaître.

Comment transporter ses chevaux ?

3 types de véhicules sont utilisés : van tracté, petit camion, grand camion

Les vans pour chevaux tractés

Ils peuvent être de 1 place, 2 places le plus souvent, et parfois 3 places.

Comment transporter ses chevaux?Selon le poids transporté, ils exigent souvent la possession d’un permis B96 ou BE (nouvelle réglementation depuis 2013). Dans certains cas le permis B seul permet de transporter un van tracté une place.

Les vans sont surtout avantagés par leur prix nettement plus faible que celui des camions, et le fait de pouvoir les atteler à un véhicule utilisé pour d’autres usages. Ils présentent le désavantage d’être moins stables que les camions, et le chauffeur ne sait pas vraiment ce qui se passe car il est loin des animaux qu’il n’entend ni ne voit (sauf à équiper le van d’une caméra et/ou d’un micro).

Les camions 2 places pour chevaux

C’est le meilleur mode de transport, le plus sécurisé, le plus simple et le plus rapide. Il n’exige pas de permis particulier, sauf si le poids total véhicule + chevaux dépasse 3,5 tonnes, auquel cas il faut le permis C1 ou C.

Les chevaux voyagent la tête vers l’arrière, ce qui est plus confortable pour eux que l’inverse dans les vans, et ils sont suffisamment proches du chauffeur pour que celui-ci surveille parfaitement le transport. Comme ils sont aussi bas que les vans, il y a moins de risques à l’embarquement et au débarquement qui se fait sur le coté du camion, c’est la meilleure configuration pour les chevaux.

Les gros camions pour chevaux

Conçus pour de longs transports, parfois aménagé d’un appartement servant au groom (personne qui s’occupe des chevaux et les transporte) ou au cavalier, parfois extrêmement luxueux et conçus comme des cabines de bateaux, ces camions transportent 5 à 8 ou 9 chevaux selon leur aménagement. Ils exigent la possession d’un permis poids lourd, voir super lourd s’ils attellent une remorque.

L’avion

Ce type de transport mériterait un article à lui tout seul, mais juste une photo pour vous montrer les containers dans lesquels les chevaux voyagent, et qui ressemblent beaucoup aux vans deux places, les roues en moins.

Comment protéger son cheval lors du transport ?

Pour voyager, les chevaux sont souvent protégés, du plus basique au plus compliqué.

On retiendra :

CLOCHES BACK ON TRACK M  KERBL GUÊTRE DE TRANSPORT POUR CHEVAL TAILLE M - PUR SANG X 4

  • Les autres protections : protège queue, protège nuque, etc…

Transport de chevaux : Quelle est la législation ?

Le transport des chevaux est soumis à la législation assez complexe selon que le transport est fait à titre gratuit ou qu’il est facturé.

Les aspects les plus importants concernent :

  • Les assurances ;
  • Les permis de conduire ;
  • Le CAPTAV : Le Certificat d’Aptitude Professionnelle au Transport d’Animaux Vivants, pour l’espèce Équidés, doit être passé et détenu par toute personne transportant des chevaux, sauf dans le cas où vous transporter vous-mêmes vos chevaux qui vous appartiennent en nom propre (et non en société) et les véhicules utilisés vous appartiennent en nom propre. Dans tous les autres cas vous devez faire la formation et être titulaire du diplôme quand vous effectuez des transports de plus de 65 km.

Quelles précautions faut-il prendre pour transporter ses chevaux ?

  • Attention aux courants d’air et à la bonne ventilation du camion ;
  • Ne pas trop couvrir les chevaux, ils sont souvent trop couverts en camion et « piquent des suées » sous les couvertures ;
  • Savoir que les risques d’accidents pour les chevaux comme pour les transporteurs sont l’embarquement et le débarquement, éloignez les personnes du pont et procédez dans le calme en vous protégeant ;
  • Embarquer en premier un cheval qui sait embarquer, les autres suivront plus facilement ;
  • Faire très attention à ne jamais mettre en étalon à coté d’une jument, surtout si elle est en chaleur, c’est l’accident garanti ;
  • Faire des pauses toutes les 4 heures, proposer à boire et du foin ;
  • En cas d’accident, ne jamais débarquer les chevaux sur une autoroute, même si c’est la panique ;
  • Conduire lentement, doucement, surtout sur les ronds-points et les dos d’âne, même et surtout si vous êtes klaxonné par les autres véhicules que votre lenteur exaspère.

Le moment du transport est un moment à risque pour les chevaux, et des affections spécifiques peuvent se déclarer, comme la « Fièvre de Transport » ou d’autres désordres digestifs et respiratoires. Nous aborderons cela dans un prochain article.

Dr Aude Lhérété, vétérinaire et rédactrice

Les produits sélectionnés par notre rédacteur