Comment savoir si ma chienne a ses chaleurs ?

Dr Muriel Alnot 15 mars 2019 537 0 Laisser un commentaire
Partagez
Comment savoir si ma chienne a ses chaleurs ?

A partir de la puberté, les chiennes ont deux périodes de « chaleurs » par an. La durée des chaleurs est environ de trois semaines, mais certaines chaleurs sont très « silencieuses » c’est-à-dire sans symptômes ! Comment vous y retrouver, que faut-il savoir pour faire un « suivi de chaleurs », car même sans un professionnel, certains signes ne trompent pas.

Pourquoi apprendre à reconnaître les chaleurs chez sa chienne ?

Canys Spray protection anti sex pour chiennes en chaleur 150 mlParce que cela vous permet de savoir quand votre chienne est fécondable, que vous souhaitiez lui faire faire une portée ou non.

  • Si vous souhaitez éviter une portée, il est important de reconnaître les prémisses de la période fertile et de prendre les mesures qui s’imposent pour éviter la rencontre avec un mâle à ce moment-là. Certains produits, comme le Canys spray « anti-sex », sont utilisés pour diminuer le côté « sexy » de la femelle en chaleur lorsqu’elle croise des mâles durant la promenade…
  • Si vous souhaitez au contraire qu’elle ait des chiots, sachez que la fenêtre optimale de fécondation dure entre 2 et 4 jours, mais seulement deux fois par an, autant ne pas la rater, d’autant plus si le mâle est dans une autre région ! En élevage, faire saillir les chiennes à la bonne période augmente l’indice de fécondité (les chiennes sont plus souvent gestantes) et la prolificité (elles ont plus de chiots par portée).

Quelles sont les signes annonciateurs des chaleurs chez la chienne ?

Des modifications morphologiques sont visibles : la vulve est gonflée, elle se dilate, et vous observez un écoulement sanguin et muqueux

Le comportement de la votre chienne change : elle s’immobilise parfois, la queue déviée en position latérale, elle attire les mâles dans la rue ; puis en période d’ovulation, elle « accepte le mâle ».

Attention, les changements de comportement et les modifications physiques ne sont ni fiables, ni suffisamment précis. Par exemple, certaines femelles refusent le mâle même lors de l’ovulation !

Comment être certain que votre chienne est « en chaleur » et fécondable ?

Les techniques fiables sont réalisées par votre vétérinaire, ce sont des actes médicaux :

  • Le frottis vaginal : il est réalisé en prélevant des cellules sur les parois du vagin au moyen d’une brossette ou écouvillon stérile. A l’examen des cellules au microscope, le vétérinaire peut observer leur aspect, caractéristique des différentes phases du cycle. Une bonne détection sera effectuée avec un frottis.
  • Le dosage hormonal : le taux de progestérone augmente progressivement peu de temps avant l’ovulation et permet de définir la « fenêtre de tir » des 4 jours possibles. Attention, un taux élevé de progestérone n’est pas suffisant pour déterminer cette période car il reste élevé pendant deux mois, que la fécondation ait lieu ou non. Il faut donc associer plusieurs méthodes de détection.
  • L’échographie ovarienne : chez la chienne, contrairement à ce qu’il se passe chez la majorité des mammifères, l’examen des ovaires permet de voir si l’ovocyte est mature ou pas car son image est différente entre le moment de l’ovulation et le moment où il est fécondable.
Dans tous les cas, votre vétérinaire sera le meilleur conseiller sur les méthodes à adopter pour votre chienne.

Souvenez-vous cependant, surtout si vous n’êtes pas éleveur, qu’il est fortement conseillé de faire stériliser votre chienne avant la puberté, et que lui faire faire une portée « pour son bien-être » est une projection anthropomorphique qui va à l’encontre des connaissances actuelles en matière de bien-être…

Dr Muriel Alnot, vétérinaire et rédactrice

Les produits sélectionnés par notre rédacteur