Chien malade en voiture : que faire ?

Dr Alnot 18 juillet 2019 13380 0 Laisser un commentaire
Partagez
Chien malade en voiture : que faire ?

A moins que vous ne soyez débutant au volant avec une conduite saccadée ou que vous ne vous trouviez en montagne obligé d’enchaîner les virages, votre chien n’a aucune raison d’être malade en voiture. Or, malheureusement votre poilu préféré halète, vomit, bave, urine, défèque, s’agite, gémit ou même refuse de monter dans le véhicule. A chaque fois c’est une torture…pour lui et pour vous. Comment faire ? Heureusement, de nombreuses réponses existent !

Chien malade en voiture : La réponse habituelle de la voisine

« Bah ça lui passera, il va s’y faire. Le mien… » Oui merci Madame, c’est possible, mais rien n’est moins sûr et en attendant notre petit compagnon n’a pas mérité d’être dans cet état. On ne retiendra donc pas cette solution attentiste.

Chien malade en voiture : La réponse du garagiste

« Vous avez fait vérifier vos amortisseurs ? » Certes, dans une Citroën DS des années 50, la suspension hydropneumatique révolutionnaire à l’époque vous donnait facilement le mal de « mer », en descendant et montant au gré des cahots, mais aujourd’hui, tout le monde ne promène pas son chien en DS de collection… donc il est peu probable que son souci vienne de votre véhicule…sauf si vous conduisez façon rallye peut être et que lors de la dernière révision ce très bon professionnel qui vous conseille ait omis de vérifier les suspensions !

Chien malade en voiture : La réponse du vétérinaire

« Il a surement le mal des transports, pas d’inquiétude ! On va soigner ça » C’est vrai !

Si votre chien a le mal des transports, il est logique qu’il soit malade en voiture, comme l’être humain atteint du même souci, c’est l’oreille interne qui régularise l’adaptation au mouvement et qui permet de se tenir « en équilibre »

Si vous avez un jeune chien, c’est très courant : en effet, chez le jeune, l’oreille interne n’est pas immédiatement compétente. Il faut que les structures auditives aient terminé leur développement pour que votre chien n’ait plus de soucis avec les mouvements de la conduite. Dans ce cas, en général avec l’âge, la gêne disparaît. Ce n’est pas inutile dans ce cas de l’aider un peu jusqu’à ce que son organisme soit plus efficace pour compenser les mouvements de roulis.

Lorsque ce problème existe chez l’adulte des médicaments sur ordonnance comme le maropitant CERENIA® qui permet de supprimer les nausées pour que votre chien voyage dans de meilleures conditions ou encore dans des cas plus difficiles un sédatif comme l’acepromazine CALMIVET®, en fonction de l’état de santé et de l’âge de l’animal.

Chien malade en voiture : La réponse du comportementaliste ou du vétérinaire comportementaliste

Si aucune autre cause n’est envisageable « votre chien est peut-être phobique des voitures »

En effet, parfois, malheureusement leur bruit, les mouvements ou les contraintes physiques (cage, attache, enfermement) génèrent un vrai stress d’autant plus invalidant pour un animal qui n’a pas été bien familiarisé aux nombreux événements de la vie comme les déplacements en voiture.

Votre chien peut aussi détester la voiture car il l’aura associée à une mauvaise expérience pour lui, ou un événement stressant comme aller chez le vétérinaire : ce stress est « appris » et parfois renforcé par l’attitude de l’être humain qui stresse aussi de voir son animal stresser.

Enfin souvent, un chien « anticipe » la situation désagréable et commence à s’agiter et à paraître anxieux dès les préparatifs : bruits des clés, mise en place de la cage, pose du harnais…

En plus de techniques pour habituer votre toutou petit à petit (séances dans la voiture à l’arrêt puis moteur allumé sans rouler puis des trajets de plus en plus grands), il est possible d’utiliser des produits non médicamenteuxcomme par exemple :

Le Collier Adaptil contenant un analogue de synthèse de l’apaisine maternelle de chienne et qui réduit le stress lié au transport.

Adaptil Calm Collier 46.5 cm

Des huiles essentielles

En spray Petscool, contenant de la valériane utilisée pour son action apaisante et ses effets « anxiolytiques ».

En collier avec par exemple le Collier Aromacalm de Dermoscent contenant des huiles essentielles de lavande et d'armoise et de l'huile de chanvre riche en Acides Gras Essentiels (Oméga 6 et 3) permettant de diminuer les effets du stress.

Petscool Spray 15 mlDermoscent Aromacalm Chien 60 cm

Des compléments alimentaires apaisants

Comme le Zylkène en gélules ou le Zylkène en bouchées contenant de la caséine (hydrolysat trypsique de caséine bovine) permettant de diminuer les stress ponctuels comme les trajets en voiture.

L’Adaptil en comprimés, contenant du GABA, de la L-théanine, du L-tryptophane et des vitamines B, permettant également de réduire les signes de stress.

L’Anxivet en gélules composée de Superoxyde Dismutase de melon (SOD) limitant les effets des radicaux libres impliqués dans les troubles de l'équilibre émotionnel.

Zylkene 75 mg 30 gelulesAdaptil Express 40 comprimésAnxivet 30 gélules


Des produits de phytothérapie

Comme le Gastrimild de Wamine contenant du gingembre, de la réglisse, et de la mélisse. Le gingembre permet de limiter les nausées et les vomissements dus au mal des transports. La réglisse contribue à favoriser le bien-être et la mélisse aide à diminuer les ballonnements.

Ou comme l’Ananxivia gélules car passiflore et houblon diminuent les sensations de stress et favorisent un sommeil apaisé. Le magnésium contribue à préserver l'équilibre nerveux et la vitamine B6 facilite son absorption par l'organisme.

Enfin, quel que soit le cas, placez votre chien le plus confortablement possible, dans une voiture aérée, en roulant doucement et en évitant les repas avant le trajet !!! N’oubliez pas également de vous arrêter toutes les deux heures…

Wamine Gastrimild 30 cpsAnanxivia Chien 150 gels

Dr Muriel Alnot, vétérinaire et rédactrice

Les produits sélectionnés par notre rédacteur