Cet été, attention aux épillets !

Dr Muriel Alnot 21 juin 2019 14587 0 Laisser un commentaire
Partagez
Cet été, attention aux épillets !

Tous les ans, les cliniques vétérinaires reçoivent en urgence des cas graves créés par des épillets… Qu’est-ce que c’est ? Et pourquoi faut-il s’en méfier ?

Qu’est-ce qu’un épillet ?

Les épillets, espigaous ou encore spigaou (en provençal) sont de petites graines fuselées qui forment les épis que l'on rencontre dans les prairies de graminées ou sur le bord des routes à la campagne : il s’agit de l’inflorescence de ces plantes, par ex de « l’orge des rats » très courante partout en France.

Arrivés à maturité, ces épillets sèchent et se détachent facilement (égrenage) pour s'accrocher dans le pelage des animaux qui les frôlent.

Pourquoi sont-ils les épillets sont dangereux ?

Les épillets sont aussi appelés « voyageurs » : Ils s’accrochent dans le poil puis y pénètrent, et s’enfoncent sous la peau, principalement entre les doigts, dans les oreilles, les yeux, les narines, mais aussi dans le fourreau, la vulve ... etc.

Malheureusement, après la pénétration dans les conduits ou les tissus, pas de retour en arrière possible ! Par une action mécanique due à sa forme profilée qui l’empêche de reculer, l'épillet ne progresse qu’en avant : il faut donc réagir vite car plus le temps passe et plus l’épillet s’enfonce loin !

Cet été, attentions aux épillets !

Comment savoir si un épillet est sur votre animal : les signes à ne pas négliger !

Votre animal :

  • se met à éternuer, ou a tousser tout en se frottant le museau ;
  • déglutit sans cesse et essayer de cracher ;
  • secoue fortement la tête et montre des signes de douleur ;
  • se lèche frénétiquement entre les doigts, les glandes anales, la vulve ou le fourreau ;
  • il présente des saignements des narines ou des oreilles ;
  • sa démarche se raidit ;
  • ses yeux coulent, il les frotte et du mucus y apparaît ;
  • il tousse et semble avoir du mal à déglutir.

Dans les conduits auditifs et respiratoires, dans la gorge, c’est la présence de ce corps étranger « voyageur » qui fait tousser ou éternuer et secouer les oreilles…c’est aussi l’apparition d’un léchage.

Malheureusement parfois la localisation de l’épillet est loin de son point d’entrée et fait des dégâts pour lesquels la cause est moins évidente.

Comment retirer un épillet sur un chien ou un chat ?

Pince de Hartman S'il est juste prisonnier du pelage de votre animal, vous pouvez le retirer vous-même en veillant à bien en retirer la totalité. S'il a déjà pénétré dans un orifice, il est conseillé de ne pas essayer de le retirer vous-même mais de faire appel à votre vétérinaire. Cependant, s’il est juste à l’entrée du nez ou de l’oreille, et que vous pouvez le retirer en entier, particulièrement s’il est dans le nez, vous éviterez que chaque respiration de votre animal ne le fasse progresser vers la trachée…là où votre vétérinaire ne pourra plus l’atteindre sans chirurgie.

La plupart du temps, dans le nez, l’oreille ou entre les doigts, le vétérinaire utilise un otoscope pour regarder et éclairer dans le conduit concerné, puis une pince spéciale « à épillet » ou pince de Hartman dont le bout articulé permet de renter dans le conduit concerné et de bien pincer l’épillet avant de le ressortir.

Epillase 25 mlLorsque l’épillet a pénétré par exemple dans l’oreille moyenne (après le tympan) ou même a remonté le long du membre de votre animal, la chirurgie est inévitable.

Les conséquences dans l’oreille ou entre les doigts (inflammation et abcès) sont traités par des anti-inflammatoires et des antibiotiques le cas échéant après ouverture et le retrait de l’épillet. Certains produits peuvent vous aider à compléter ces soins par exemple l’Epillase : l’effet apaisant du calendula et l’action antiseptique de la chlorexidine permettent parfois d’éviter l’usage d’antibiotiques après le retrait d’un épillet dans le conduit auditif.


L'Avis DogteurNe prenez pas de risque ! Après chaque sortie, surtout en été, inspectez bien le pelage, les oreilles et les narines de vos chiens, chats, lapins… en insistant sur les espaces interdigités (entre les doigts) surtout s’ils ont traversé de hautes herbes. C'est là que se logent le plus souvent les épillets. Cela vous permettra également de vérifier l’absence de parasites tels que les tiques !

Dr Muriel Alnot, vétérinaire et rédactrice

Les produits sélectionnés par notre rédacteur