Ce que vous ne saviez peut-être pas sur les chats

Dr Alnot 29 mars 2019 4619 0 Laisser un commentaire
Partagez
Ce que vous ne saviez peut-être pas sur les chats

Le chat qui joue à attraper sa queue

Jouer avec sa queue, c'est normal pour un chat surtout si c’est un chaton. Les chatons jouent avec tout, c’est ce qui fait leur charme et c’est aussi une bonne façon pour eux de découvrir le monde : la feuille d’arbre, une poussière dans un rayon de soleil, ou… leur queue !

A l'âge adulte, ce comportement a généralement disparu. Toutefois, certains chats continuent à attraper leur queue. Cela peut être un reste de comportement juvénile et donc le signe d’un chat très joueur.

Si en revanche ce jeu devient répétitif, obsessionnel et violent (morsure et plaie) c’est anormal. Les comportements d’obnubilation où le chat surveille sa propre queue et l’agresse ne sont pas élucidés. Ils ressemblent à des manifestations d’une irritation intense (quelle que soit sa cause) que le chat retournerait contre lui pour se défouler… L’amputation de la queue est parfois réalisée mais elle ne sert à rien. Les vétérinaires supposent des affections neurologiques, dermatologiques ou psychiques sans pouvoir expliquer ces anomalies. Certains médicaments ou produits anti-stress permettent de faire disparaître le trouble. Lorsqu’ils sont inefficaces, la recherche d’un stress est toujours utile car elle peut diminuer ou faire disparaître l’attaque de la queue : si le chat devient plus zen, il peut parfois arrêter de chasser sa queue ! Dans tous ces cas, un examen médical vétérinaire approfondi s’impose.

Il ne faut pas punir un chat après une bêtise !

La punition est une sanction qui s’applique à une action. Lorsqu’elle est appliquée trop longtemps "après", votre chat n'a pas la possibilité d’associer la punition reçue à l’acte qui lui est reproché.

Après quelques minutes, il est déjà trop tard pour punir : La punition ne sera pas associée à l’acte mais à la présence du dégât car votre animal va apprendre que les deux éléments existant au même moment, vous + le dégât, ont un rapport. L’équation « vous + dégât = punition » le poussera donc à vous fuir, mais contrairement à une idée très répandue, ce n’est pas parce qu’il sait qu’il a mal fait. Votre chat ne peut associer la punition qu’à ce qu’il fait au moment où la reçoit. S’il ne faisait rien au moment où vous punissez, cela devient un stress car pour lui c’est incohérent !

Dans l’absolu, ne punissez pas votre chat, remettez -le par terre gentiment en disant non, dix fois, vingt fois, s’il monte sur la table, avec le temps il va comprendre…

Les chats aussi rêvent

Lorsque le chat dort, on observe parfois chez lui de petits tremblements ou des tressautements des membres, voire du « pédalage », ses paupières bougent... Malgré un relâchement complet de tout le corps, certains muscles se contractent, pendant la phase dite de sommeil paradoxal. Cette phase est celle des rêves. Ou des cauchemars… Comment savoir en effet ? Car il ne raconte rien en se réveillant, mais les chats sont probablement comme nous : ils rêvent ou font des cauchemars et l’auront oublié au réveil.

Ne le réveillez surtout pas : il passe peut-être un moment extraordinaire à attraper la méchante pie qui les nargue au bout du jardin dans leur vraie vie ! Laissez-le finir tranquillement sa nuit. En revanche s’il vous parait avoir du mal à dormir, parlez en à votre vétérinaire et aidez le avec des produits apaisants.

Votre chat vous marque…

Feliway Diffuseur + recharge 48ml (30 jours)En effet, lorsqu’il se frotte contre vos jambes, votre chat vous appose une marque. Ne vous inquiétez pas, il ne fait pas de vous sa propriété ! Pas plus qu’il ne s’approprie les objets sur lesquels il se frotte.

Non, ce comportement caractéristique du chat et plutôt une marque de familiarisation : Au-delà d'être une preuve d'affection, frotter sa joue du bout du nez jusqu'aux oreilles contre quelqu'un ou quelque chose, permet au chat de déposer des sécrétions phéromonales apaisantes (pour lui) sur vos objets et sa maison et de vous identifier comme « ami ».

Les deux marquages utilisent des secrétions différentes : sur les objets, la substance a été copiée et vous pouvez l’utiliser sous forme de spray ou de diffuseur c’est le Feliway Classic. La maison devient « familière » au sens propre du terme et vous êtes bien évidemment dans son cercle de familiers…avec l’étiquette que lui seul peut lire !

Dr Alnot, vétérinaire et rédactrice

Les produits sélectionnés par notre rédacteur